Alaska : un netbook de 800 grammes sous Snapdragon

04 décembre 2008 à 18h21
0
Tout juste détaillée par Qualcomm, la plateforme Snapdragon était pour la première fois en démonstration sous une forme fonctionnelle à l'European Innovation Showcase, organisé par le spécialiste des télécommunications à Londres mercredi. Présentée sous plusieurs formes, elle était intégrée à deux plateformes de développement mais aussi et surtout dans un prototype d'ultra portable répondant à une autre philosophie du netbook.

Qualcomm indiquait effectivement dans le cadre de l'European Innovation Showcase par le biais de son directeur marketing et chef produit Jean Varaldi que les netbook fonctionnant sous Snapdragon réunissaient le meilleur de la téléphonie mobile, toujours allumés et prêt à communiquer, avec les capacités des ordinateurs portables. L'importante autonomie autorisée par cette plateforme permettrait effectivement de conserver la machine en état de marche en permanence, autorisant notamment le push mail ou d'autres fonctions semblables, choses que ne permettent pas les netbooks sous plateforme Intel Atom.

01E0000001803616-photo-paire-de-inventec-alaska-de-face.jpg

Inventec s'est ainsi de nouveau associé à Qualcomm et a présenté un ultra-portable au nom de code Alaska, une machine intégrant une puce Snapdragon QSD8250 mono-cœur. Mesurant à peine plus d'un centimètre d'épaisseur et accusant seulement 800 grammes sur la balance, cet ordinateur profite de la très faible consommation du système mono-puce et de la très faible dissipation thermique qui en résulte. Aucun ventilateur ni même aucune grille d'aération ne sont en effet nécessaires, tandis que l'autonomie pourrait grimper à une journée de travail entière (8 à 9 heures).

00F0000001803618-photo-inventec-alaska-ouvert-de-trois-quart.jpg
00F0000001803620-photo-inventec-alaska-en-position-tablette.jpg

La machine s'articule autour d'un écran tactile d'une diagonale de 8,9 pouces surmonté d'une webcam et se transforme en tablette grâce à une charnière rotative. Elle présente un clavier complet et un dispositif de pointage optique semblable à ceux qu'on retrouve de plus en plus sur les smartphones, ce dernier n'étant en revanche pas fonctionnel pour le moment. Un connecteur propriétaire, deux ports USB, une sortie casque, une entrée microphone et deux connecteurs d'antennes externes (TV et GPS) sont par ailleurs disposés sur la tranche arrière.

00F0000001803622-photo-inventec-alaska-de-profil.jpg
00F0000001803624-photo-tranche-arri-re-de-l-inventec-alaska.jpg

Il fait appel à une distribution Linux spécialement adaptée à l'architecture ARM du processeur. Un navigateur Internet nommé Coolfox, le célèbre lecteur multimédia Totem et une suite bureautique compatible Microsoft Office sont disponibles, entre autres. Sur ce prototype, le processeur à 1 GHz montre des signes de faiblesse sur le navigateur et sur la suite bureautique notamment qui mettent tout deux de longues secondes à se charger. En revanche, le décodage matériel des vidéos en haute définition 720p fonctionne, et en silence !

Rappelons qu'il s'agit d'un prototype qui ne verra probablement jamais le jour sous cette forme et qu'aucune date ni tarif précis ne sont encore connus. On sait en revanche que les premiers dispositifs basés sur cette plateforme devraient être disponibles au cours de l'été 2009.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Le Royaume-Uni devrait interdire les ventes de voitures thermiques en 2030
Automobile : le gouvernement envisagerait un malus lié au poids des véhicules
Microsoft rachète Bethesda Softworks et l'ensemble de ses studios
Airbus dévoile ses trois concepts d'avion à hydrogène, opérationnel d'ici 2035
Après Bethesda, Microsoft tease, déjà, un autre rachat à venir ?
Voiture électrique : allez-vous sauter le pas et à quel prix ?
Batteries de voitures : et si on allait plutôt chercher les matériaux au fond des océans ?
Battery Day : des batteries révolutionnaires et une Tesla à 25 000 dollars sous trois ans
Données personnelles : Facebook menace de retirer ses réseaux sociaux d'Europe !
Il y a désormais plus de 10 000 distributeurs de Bitcoin dans le monde
scroll top