AiGuru SV1 : Un visiophone Skype chez Asus

0
00C8000001774726-photo-aiguru-sv1.jpg
Se parler, c'est bien, se voir, c'est mieux. Après ses combinés mobiles AiGuru S1 et S2 dédiés à la voix sur IP, le constructeur taïwanais Asus fait officiellement son entrée sur le segment des « visiophones de salon » avec son nouveau AiGuru SV1.

Plus ambitieux que le visiophone lancé il y a déjà quelques années par France Telecom, le nouveau modèle se distingue par son écran 7 pouces, sa puce Wifi pour se connecter au net et surtout par sa compatibilité avec le logiciel Skype.

00C8000001774730-photo-aiguru-sv1.jpg
«Plus de 25 % des appels entre utilisateurs Skype recourent aujourd'hui à la vidéo. Ce visiophone va offrir à un public plus large tous les avantages des communications vidéo, permettant ainsi à des groupes d'amis et aux membres d'une même famille de partager leur monde, sans avoir besoin d'un ordinateur. » commente Manrique Brenes, directeur de la division Business Development chez Skype.

Contrairement aux pré-annonces de septembre, le AiGuru n'est pas commercialisé 249 euros mais 269 euros dans la boutique en ligne de Skype. Un tarif non négligeable pour une machine dédiée à la téléphonie et la visiophonie d'autant qu'Asus commercialise également des machines bien plus polyvalentes comme le EeePC (voir ), la EeeBox (Voir ) ou le très attendu EeeTop qui ont tous l'avantage d'être de véritables ordinateurs...

0280000001774732-photo-aiguru-sv1.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Des PC Core i7 pour joueurs fortunés chez Alienware
IDC:
«Rénover le copyright, un impératif de l’économie numérique», une tribune de D. Ettighoffer
SFR expérimente le femtocell 3G sur ses Neufbox
Hervé Novelli ouvre le site dédié aux « autoentrepreneurs »
Facebook prépare une nouvelle version Blackberry de son logiciel mobile
Crédit gratuit pour les progiciels Microsoft
Flash 10 en 64 bits sur Linux
Kaleido : Digital Airways lance une nouvelle page d'accueil pour les smartphones Android
SMS frauduleux : le 33700 recueille déjà 35 000 plaintes
Haut de page