Sonos expose sa gamme de lecteurs sans fil

29 août 2008 à 19h30
0
Sonos exposait à l'IFA la gamme de lecteurs musicaux sans fil qu'il avait déjà dévoilé il y a quelques temps. Cette dernière s'articule autour de trois dispositifs principaux, l'ensemble permet d'écouter de la musique dans une ou plusieurs pièces de son habitation, et ce depuis un ordinateur connecté au réseau local (l'utilisation d'un logiciel propriétaire n'est pas nécessaire), depuis un NAS ou encore depuis une webradio.

Controller
Ce dispositif est le centre névralgique du système. Il ressemble à un iPod, tant en terme d'apparence extérieure que d'interface utilisateur. Il dispose ainsi d'un écran couleur, d'une molette tactile et d'un nombre réduit de boutons, clairement identifiés, qui ont pour but d'en simplifier l'utilisation. On navigue depuis cette interface dans sa bibliothèque locale ou sur les services en ligne, et on peut choisir le morceau à écouter à partir d'une liste ou en effectuant une recherche à l'aide d'un index alphabétique ou d'un clavier virtuel, et ce par artiste, album, titre, genre, etc. Une fois le morceau choisi, on peut décider d'en lancer la lecture immédiatement, de l'ajouter à une liste de lecture ou de le mettre en attente. Le contrôleur permet également de choisir vers quelle(s) zone(s) la musique est jouée, il est en effet possible de diffuser vers plusieurs zones (le système en supporte 32 au total) et ce de façon parfaitement synchronisée d'après le fabricant, ou encore de jouer des morceaux différents dans chacune des zones.

0140000001574412-photo-controller-du-sonos-l-ifa.jpg


ZonePlayer 90 et 120
La musique est diffusée depuis l'un de ces deux dispositifs. Tout deux peuvent être reliés à un amplificateur externe au travers de leurs sorties analogique ou numérique, le 120 quant à lui dispose d'un amplificateur intégré 2 x 55 watts auquel on peut brancher directement des enceintes passives. L'un d'entre eux doit être relié au réseau local et à Internet par le biais d'un câble réseau. Le reste de l'installation accède au réseau grâce à celui-ci, mais chacun des ZonePlayer est à la fois récepteur et émetteur, ainsi il n'est pas indispensable que tous les lecteurs soient à portée du premier, tant que l'un d'entre eux est capable de faire le relai. L'installation peut démarrer ou être étendue à l'aide d'un ZoneBridge, qui se charge de répéter le signal au sein du réseau méché SonosNet.

0140000001574406-photo-gamme-sonos-l-ifa.jpg


Sonos propose une solution à mi-chemin entre les SqueezeBox de Logitech et des systèmes bien plus onéreux de marques comme Bang&Olufsen. Quitte à proposer un système multi-zone, à priori destiné à de vastes habitations, il aurait été appréciable de pouvoir utiliser le réseau méché mis en place avec d'autres équipements WiFi, d'autant qu'avec ses nouvelles versions, en plus de réduire la taille des ZonePlayer et d'améliorer leur dissipation thermique, Sonos a intégré le WiFi 802.11n. Il est néanmoins possible de relier un équipement réseau, comme un point d'accès ou un ordinateur, à n'importe lequel des dispositifs par câble RJ45. Le fabricant propose un ensemble BU150, composé d'un ZonePlayer 90, d'un ZonePlayer 120 et d'un Controller au prix conseillé de 1 000 euros. Il est possible de se procurer chacun des dispositifs à l'unité, le Controller pour un prix public conseillé de 400 euros, le ZonePlayer 90 pour 350 euros, le ZonePlayer 120 pour 500 euros et le ZoneBridge pour 100 euros.

Retrouvez toute l'actualité de l'IFA 2008 dans notre zone dédiée.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Automobile : le gouvernement envisagerait un malus lié au poids des véhicules
Le Royaume-Uni devrait interdire les ventes de voitures thermiques en 2030
Après Bethesda, Microsoft tease, déjà, un autre rachat à venir ?
Airbus dévoile ses trois concepts d'avion à hydrogène, opérationnel d'ici 2035
Voiture électrique : allez-vous sauter le pas et à quel prix ?
Microsoft rachète Bethesda Softworks et l'ensemble de ses studios
Xbox Series X | S : le module d'extension d'1 To NVMe coûtera 269,99€ en France
L'adoption de Firefox en chute de 85%
Batteries de voitures : et si on allait plutôt chercher les matériaux au fond des océans ?
Battery Day : des batteries révolutionnaires et une Tesla à 25 000 dollars sous trois ans
scroll top