Catalyst en 2004, une grosse surprise ?

Vincent
22 décembre 2003 à 22h02
0
012C000000060250-photo-ati-catalyst.jpg
Alors que du coté de l'actualité c'est plutôt le calme plat, fêtes de fin d'année oblige, notre confrère Rage3d.gr a publié une mini-interview de Terry Makedon responsable des pilotes Catalyst chez ATI.

Après une existence d'un an et demi et un bilan globalement positif, Terry Makedon a donné quelques indices en ce qui concerne les prochaines évolutions de ces pilotes.

En 2004, ATI devrait employer une nouvelle planification, il devrait désormais y avoir pas moins de douze nouvelles versions des pilotes Catalyst (1 par mois ?). Ces nouveaux pilotes seront avant tout destinés à améliorer la stabilité des systèmes dotés de cartes ATI et dans une moindre mesure ils amélioreront aussi les performances et les fonctionnalités.

Terry Makedon précise également que pour 2004 des nouveautés stupéfiantes sont prévues. Il ajoute qu'il travaille avec son équipe actuellement sur un gros projet, qui devraient augmenter les possibilités des pilotes Catalyst. Ce projet devrait être finalisé l'année prochaine.

Bref, beaucoup de promesses pour le moment qui, on l'espère, se concrétiseront de la plus belle des manières.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Covid-19 : Twitter connaît une hausse de 900% des discours racistes contre la Chine
Une association pointe du doigt Amazon, qui livre toujours des produits hors hygiène et alimentaire
Clubic, fête ses deux ans d'indépendance, plein d'optimisme
La nouvelle attestation de déplacement sur smartphone sera disponible le 6 avril
Office 365 devient Microsoft 365 et fait le plein de nouveautés
Apple rachète une application météo... et la ferme sur Android
Renault prête 1 300 véhicules au personnel soignant, dont 300 ZOE électriques
Coronavirus : comment l'Iran et l'Espagne gèrent la crise d'un point de vue technologique
Blue Origin pousse ses employés à développer une fusée touristique malgré le coronavirus
Le coronavirus ne booste pas le e-commerce, bien au contraire, selon la FEVAD
scroll top