Système embarqué : Microsoft planche sur la voiture de demain

26 juin 2012 à 09h18
0
Pour Microsoft, la voiture connectée de demain s'articulera sur plusieurs technologies maison et notamment Kinect.

Sur son portail de recrutement interne, la société Microsoft a publié une nouvelle offre d'emploi afin d'embaucher un ingénieur logiciel. L'annonce donne un aperçu des travaux de Microsoft dans le domaine des systèmes embarqués. Plus précisément, l'éditeur de Redmond semble concevoir l'un de ses prototypes dévoilés en début d'année lors du CES : Project Detroit.

« Pour la prochaine génération de la plateforme pour les voitures connectées, nous souhaitons nous appuyer sur l'ensemble de l'écosystème de Microsoft », est-il précisé. Si le véhicule futuriste imaginé ne déploiera probablement pas des ailes latérales, il s'articulera tout de même sur « Kinect, Windows 8, Windows Phone, Windows Live, Bing, Azure et Tellme ». Au sein de son projet Detroit, Microsoft démontrait les capacités de ces technologies dans une Ford Mustang dotée d'un réseau Wifi interne. Grâce à deux capteurs positionnés face aux passagers, la reconnaissance de mouvements proposée par Kinect simplifie le contrôle des éléments du tableau de bord.

01F4000005262922-photo-project-detroit.jpg


A l'instar de Nuance, Microsoft envisage par ailleurs de déployer Tellme, son dispositif de reconnaissance vocale. Dans cette offre d'emploi, l'éditeur ajoute : « la nouvelle voiture connectée connaitra ses passagers et interagira avec eux de manière naturelle par la voix, les gestes et la détection de visages. Elle apprendra leurs habitudes et leur retournera des informations contextuelles personnalisées tout en les conduisant à destination aussi vite et aussi prudemment que possible ».

Après l'ordinateur, le smartphone, la tablette et la télévision, les nouvelles technologies s'inviteront donc au sein des prochaines voitures. Lors de la WWDC 2012, Scott Forstall, vice président du département iOS chez Apple, a présenté l'intégration de l'assistant vocal Siri embarqué au sein d'une voiture et plusieurs partenaires ont été évoqués tels que BMW, GM, Mercedes, Land Rover, Jaguar, Audi, Toyota, Chrysler et Honda. Rappelons que de son côté Google planche sur des voitures à pilotage automatique.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
scroll top