CES 2013 : Technicolor sait mesurer l'émotion du spectateur

11 janvier 2013 à 03h51
0
Au CES, Technicolor dévoile une technologie qui permet de mesurer l'intensité de la réaction émotionnelle face à un contenu vidéo. Mesurer l'émotion du spectateur pour mieux le connaître et donc potentiellement mieux le servir.

Spécialiste de l'image, Technicolor s'intéresse également à la façon dont celle-ci est perçue par le spectateur. Suscite-t-elle réellement une émotion chez ce dernier ? Pour répondre à cette question, le français a élaboré un dispositif capable d'interpréter la réponse émotionnelle d'un individu à un contenu vidéo donné. Il prend la forme d'un petit capteur placé à l'intérieur de la main, grâce auquel un logiciel nourri aux algorithmes est capable de déterminer l'intensité de l'émotion ressentie de façon instantanée et continue. Issu de l'univers médical, le capteur exploite pour ce faire différents paramètres allant du rythme cardiaque à la sudation.

0190000005647720-photo-technicolor-mesure-des-motions.jpg

Au CES, il présentait le résultat de ses travaux sous forme d'une démonstration en direct. Le cobaye s'équipe du capteur et s'assoie face à un ordinateur portable sur lequel tourne une vidéo composée de multiples extraits de publicité. Bébés, chatons, ours blancs qui tombent d'un immeuble, jolies filles, les contenus sont différents, et à même de constituer des stimuli émotionnels, même si l'utilisateur n'en est pas conscient. « On est au delà du ressenti, le système fait appel au cerveau reptilien »., explique un des représentants de la firme. Comme avec un détecteur de mensonges, il serait donc difficile de tricher.

L'ordinateur qui trace les émotions affiche une courbe en temps réel qui, à la fin du processus, est transcrite sous forme d'histogrammes. Ainsi, on sait immédiatement quelles sont les séquences qui provoquent une émotion chez le sujet. Et comme on pouvait s'y attendre, les résultats varient selon les individus : il suffit par exemple que de jolies jeunes filles apparaissent à l'écran pour que le palpitant émotionnel de ces messieurs s'agite.

0190000005647718-photo-technicolor-mesure-des-motions.jpg

Technicolor indique avoir déjà conduit des tests à plus grande échelle, en mesurant par exemple les réactions des spectateurs au cours d'une projection. La scène finale de De rouille et d'os révèle ainsi un pic émotionnel chez le spectateur, mais avec des niveaux qui varient selon l'âge, le sexe, voire la catégorie socio-professionnelle.

0190000005647716-photo-technicolor-mesure-des-motions.jpg

De quoi dresser des profils type, à même d'aider les producteurs de programme dans l'optimisation des effets recherchés ? C'est dans cette direction que regarde Technicolor en premier lieu même si d'autres domaines sont sans doute à explorer, comme la publicité, ou la recommandation de programmes, avec la possibilité de suggérer des films à même « d'émouvoir » le concerné. Plusieurs studios auraient d'ores et déjà fait part de leur intérêt pour cette solution. En revanche, s'il est possible de mesurer l'intensité de l'émotion, la nature de cette dernière - s'agit-il d'attirance, de répulsion, d'empathie ? - échappe encore aux algorithmes.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

CES 2013 : Coyote Case, la housse iPhone avec alarme incorporée
CES 2013 : Samsung généralise Wi-Fi et tactile sur ses compacts
CES 2013 : Sony renouvelle lui aussi sa gamme de compacts
Chrome passe en version 24 et s'invite en bêta sur Android
CES 2013 : Des Blu-ray 4K chez Sony ? Oui, mais non !
CES 2013 : avec le M500, Crucial promet le To en SSD à moins de 600 dollars
CES 2013 : des autoradios Android et/ou connectés chez Pioneer et Sony
Bases de données : SAP chasse sur les terres d’Oracle et IBM
CES 2013 : AMD renomme les HD 7000, et annonce les Radeon HD 8550/8670
US : Pour un CD acheté, Amazon offre les MP3 correspondants
Haut de page