CES 2013 : Withings dévoile son assistant santé, le Smart Activity Tracker

07 janvier 2013 à 10h34
0
En direct de Las Vegas. Spécialiste de la « santé connectée », le français Withings dévoile au CES son nouvel assistant, le « Smart Activity Tracker », un minuscule appareil capable de communiquer à votre smartphone dépenses énergétiques, qualité du sommeil et rythme cardiaque.

Fitbit, Fitbug ou Fuelband chez Nike... nombreuses sont les marques qui proposent aujourd'hui des petits accessoires capables de mesurer votre activité physique et de communiquer ces données à un service en ligne, lequel fournira courbes d'évolution dans le temps, objectifs à atteindre et bilans généraux de forme physique. Le français Withings, que l'on avait découvert avec une balance connectée il y a quatre ans, se joint à la danse avec son « Smart Activity Tracker », dévoilé dimanche en pré-ouverture du CES de Las Vegas.

0190000005638738-photo-withings-smart-activity-tracker.jpg

il prend la forme d'un petit rectangle de plastique que l'on oubliera bien vite une fois placé dans une poche, avec environ 4 cm de long pour un poids de seulement 8 grammes. L'intérieur contient les capteurs (accéléromètres) nécessaires au calcul des efforts fournis, retranscrits comme chez les concurrents sous la forme d'une distance parcourue, avec décompte du nombre de pas effectués dans la journée, puis traduits, via quelques algorithmes internes, en énergie dépensée (calories).

Alimenté par un port micro-USB, l'appareil transmet ses données aux services en ligne de Withings, qui les agrégera de façon à proposer, via un site Web et des applications mobiles dédiées, un compte rendu régulier assorti de courbes retraçant l'historique de l'utilisateur, qui saura donc s'il tient ses objectifs personnels en matière d'exercice physique.

0190000005638740-photo-withings-smart-activity-tracker.jpg

Pour se démarquer de ses concurrents, Withings se devait toutefois d'aller plus loin, et le français intègre à son « Tracker » quelques éléments inédits, à commencer par un module capable de mesurer le pouls de l'utilisateur. Pour ce faire, on placera simplement son doigt sur la face arrière de l'appareil pendant une quinzaine de secondes. La fonction ne serait-elle pas qu'anecdotique ? « Un utilisateur qui constate après plusieurs mois d'utilisation que son pouls le matin au réveil est passé de 85 à 70 battements par minute saura qu'il a amélioré son état de santé général », répond Thomas Vuchot, chef de produit chez Withings.

0190000005638742-photo-withings-smart-activity-tracker.jpg

Entre autres courbes, le « Smart Activity Tracker » saurait également analyser la qualité du sommeil de celui qui le porte. Il met ici à profit la détection des mouvements, couplée à des algorithmes qui seraient assez fins pour savoir si l'utilisateur bouge parce qu'il est entré en phase de sommeil léger ou au contraire parce qu'il est réveillé, de façon là encore à permettre une meilleure compréhension de son corps et de sa forme générale.

Si l'essentiel des données transite par le biais des services en ligne associés, l'appareil conserve en mémoire les données relatives aux derniers jours d'utilisation, accessibles via un glisser sur le petit écran OLED intégré. Faisant appel à une liaison Bluetooth, il promet jusqu'à deux semaines d'autonomie, et sera compatible avec les terminaux iOS et Android assortis de l'application dédiée. Le lancement est prévu pour la fin du premier trimestre à un prix encore non communiqué mais qui, nous assure-t-on, sera en phase avec celui des produits actuellement concurrents.

000000BE05638924-photo-withings-smart-activity-tracker-1.jpg
000000BE05638926-photo-withings-smart-activity-tracker-2.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le paiement sur Internet s'arme d'un nouveau système antifraude fonctionnel dès demain
Maladies pulmonaires : les enquêteurs américains n'écartent aucune cigarette électronique
Renault : son crossover électrique K-ZE lancé en Chine, à partir de 8 500 €
La Suisse veut forcer les compagnies aériennes à renseigner les émissions CO2 sur les billets d'avion
Un son pour avertir les piétons va être ajouté à la Tesla Model 3
Uber s'enfonce (un peu plus) dans l'incertitude et licencie plus de 400 employés
iPhone 11 : tout savoir sur le processeur A13 Bionic qui l'anime
Nintendo s'attaque à nouveau à un site de partage de ROM
Des chercheurs remettent sur la table la solution de l'ascenseur vers la Lune
La Renault ZOE 2 se lance (enfin !) officiellement

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Discussions sur le même sujet

scroll top