CES 2012 : GPS connecté sous Tegra et HUD innovant chez Audi (vidéos)

01 juin 2018 à 15h36
0
L'automobile emprunte plus que jamais au marché de l'électronique grand public. En témoigne Audi, qui présente au CES 2012 le système d'infotainment de la future A3, exploitant une puce Nvidia Tegra 2 ! Il y expose également un concept d'afficheur tête haute innovant.

0190000004877372-photo-audi.jpg

Le nouveau « MIB » de l'Audi A3

Audi a confié à une nouvelle filiale dédiée, e.Solutions, la conception de son nouveau système d'infotainment, qui sera inauguré sur la nouvelle Audi A3. Baptisé « MIB », pour « Modular Infotainment Building blocks », il s'émancipe des autres fonctionnalités de la voiture pour pouvoir être mis à niveau.

Le nouveau « MIB » apporte à la compacte d'Audi des fonctions jusqu'à présent réservées à ses luxueuses berlines A6, A7 et A8, et va même au-delà.

Sur le plan matériel, l'Audi A3 hérite pour commencer de l'écran escamotable, de la molette et de la zone tactile. L'écran non tactile de 7 pouces (17,8 cm) affiche une définition WVGA (800 x 480 pixels) et ne mesure que 11 mm d'épaisseur. La zone tactile intègre quant à elle la molette.

00F0000004877406-photo-audi.jpg

Grâce au SoC Nvidia Tegra 2, d'une manière générale l'interface et en particulier la navigation en 3D gagnent considérablement en fluidité. En outre, l'écran d'accueil affiche dorénavant une vignette mise à jour en temps réel de la fonction sélectionnée.

Le « MIB » offre également une connectivité à Internet, au travers du module GSM 3G HSDPA+ intégré ou du Bluetooth avec le profil SIM Access Profile. En plus du téléphone mains-libres et de la lecture des SMS par synthèse vocale, ceci offre une multitude de fonctionnalités connectées.

Le système de navigation offre notamment un mode Google Earth, ainsi qu'un mode Street View. Le menu Audi Connect accueille quant à lui de nouvelles applications et est amené à s'enrichir automatiquement. Il offre désormais l'accès à Facebook, et tout particulièrement la possibilité de démarrer le guidage vers le dernier check-in d'un ami, il permet de chercher un événement (concert, théâtre, etc.), de consulter les vols d'avion et la météo à proximité ou à destination.

Le lecteur multimédia a quant à lui été amélioré et offre un support de stockage interne sur mémoire flash, deux emplacements pour carte SDHC, un lecteur de DVD, un port USB, un connecteur Apple et la prise en charge du Bluetooth Stereo. Le compartiment pour téléphone sous l'accoudoir central dispose d'ailleurs d'un déport d'antenne.


Avec le nouveau « MIB », il n'y a donc presque plus aucune raison d'utiliser son téléphone au volant, puisqu'il en offre toutes les fonctionnalités liées de près ou de loin à la conduite. Audi comble en partie son retard sur BMW, qui conserve toutefois une petite longueur d'avance avec son écran mieux défini et la disponibilité d'un navigateur Internet. En contrepartie, Audi promet que son système sera proposé à un tarif « raisonnable », sans toutefois pouvoir le quantifier. À titre informatif, celui de BMW est facturé environ 2500 euros.



Un concept d'afficheur tête haute innovant

0140000004877398-photo-audi.jpg

Pour un futur un peu plus lointain, Audi travaille à la conception d'un système d'infotainment reposant entièrement sur un HUD (Heads-up display).

Alors que l'affichage tête haute s'en tient aujourd'hui à la reprise de données élémentaires, comme la vitesse ou une instruction fléchée du système de guidage, dans le champ de vision du conducteur, il occupe tout le pare-brise sur le concept d'Audi et se commande par des gestes.

Pour ce faire, il est constitué de trois projecteurs aux propriétés distinctes et de deux caméras tridimensionnelles infrarouges.

Relativement peu transparent et visible de tout l'habitacle, le projecteur central remplace l'écran du tableau de bord. Il affiche la carte en 3D avec des points d'intérêt. D'un mouvement de la main vers le haut, l'un des occupants peut sélectionner un point d'intérêt. D'un mouvement vers la droite, le passager peut afficher sur son projecteur, qu'il est le seul à voir, une vidéo de présentation. S'il est convaincu, il peut renvoyer sur l'écran central une fiche détaillée du lieu. Le conducteur peut alors, d'un mouvement vers la gauche, démarrer le guidage. Celui-ci s'affiche en surimpression de la route, en réalité augmentée, sur son projecteur, plus transparent que les autres et qu'il est le seul à voir.


Ce scénario tenait il y a peu de la science-fiction mais il était bel et bien en démonstration sur le stand d'Audi au CES 2012. Ce n'est encore qu'un jeune concept et il faudra quelques années pour qu'il se concrétise.




Publication initiale le 14/01/2011 à 17 h 30.



Mise à jour du 17/01/2011 à 17 h 36 : Ajout des vidéos.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Apple lance un programme de recyclage de ses produits
CES 2012 : la tendance photo et vidéo est au connecté
Facebook : les nouvelles applications Open Graph dévoilées mercredi
L'Europe envisage de durcir la législation sur les données personnelles
Windows 8 : les prérequis techniques pour tablettes et convertibles
Connections 4.0 : IBM annonce une nouvelle version de son réseau social
Guerre des brevets : Apple attaque les smartphones Samsung en Allemagne
Paiement : le français Ingenico signe un partenariat avec Paypal
La NSA publie une version ultra sécurisée d'Android
RIM : 2 nouveaux Playbook en 2012 ?
Haut de page