CeBIT 2012 : Gigabyte annonce un ultrabook avec carte graphique dédiée

01 juin 2018 à 15h36
0
Difficile de se démarquer sur le terrain encombré des ultrabooks. Au CeBIT, Gigabyte tente sa chance avec le « Ultra Pro Book U2442 », un ultraportable de 14 pouces équipé en Ivy Bridge, dans lequel on disposera d'un carte graphique dédiée, signée Nvidia.

La plupart des ultrabooks déjà commercialisés se contentent de faire appel au contrôleur graphique intégré au processeur, pour des raisons évidentes : une carte graphique dédiée signifie une chaleur plus importante à dissiper donc une ventilation plus conséquente, ainsi qu'un certain impact sur l'autonomie et la finesse de la machine. Le taïwanais Gigabyte a toutefois choisi de relever le défi, en présentant au CeBIT son futur « Ultra Pro Book 2442 », ordinateur au format 14 pouces, équipé d'un écran (dalle brillante, mais le mat serait à l'étude sur certaines versions) affichant 1600 x 900 pixels.

Deux versions seront proposées. La première, le U2442V, fera appel à un processeur basse consommation (ULV), tandis que la seconde, appelée U2442N, embarquera un processeur standard (Core i5 ou Core i7). Dans les deux cas, il s'agira des futurs processeurs Ivy Bridge d'Intel. Dans la mesure où ces derniers n'ont pas encore été annoncés, Gigabyte est aujourd'hui dans l'impossibilité de livrer une date de sortie estimée ou un prix public indicatif, mais le fabricant assure que la machine sera vendue à un prix compétitif et table sur un lancement d'ici le mois de juin.

0104000005013082-photo-gigabyte-u2442v.jpg
0104000005013084-photo-gigabyte-u2442v.jpg

Côté vidéo, on profitera donc d'une carte graphique dédiée, en l'occurrence une GeForce GT 640M, accompagnée de 2 Go de mémoire vidéo et venant alimenter des sorties HDMi et DisplayPort. GeForce GT 640M ? La référence, qui est d'ailleurs masquée sur le stand de Gigabyte, n'existe pas encore au catalogue de Nvidia. Doit-on pour autant imaginer qu'il s'agit d'une des premières représentantes mobiles de la future génération Kepler ? En attendant que l'américain autorise la communication à ce sujet, un renommage similaire à celui effectué fin 2011 n'est pas à exclure.

Le stockage sera quant à lui assuré au choix par un SSD ou par un disque dur traditionnel (750 Go), susceptible d'être couplé à un module de mémoire Flash (32 Go) au format m-SATA, jouant alors le rôle d'un cache pour accélérer les performances du système.

Le châssis, muni d'un revêtement aluminium et d'un clavier rétro-éclairé, propose WiFi MIMO (300 Mb/s théoriques), Bluetooth 4.0 et système audio certifié THX True Studio. L'épaisseur s'établit à 18,5 mm en son point le plus fin, contre 20,5 mm à l'arrière, avec un poids compris entre 1,5 et 1,6 Kg, la variation dépendant du type de stockage retenu. Gigabyte assure pour finir que son U2442 répond aux exigences d'Intel en matière de réactivité, avec une sortie de veille en deux secondes et un démarrage assuré en une dizaine de secondes environ.

Reste à voir dans quelle mesure l'installation d'une carte graphique dédiée portera préjudice à l'autonomie de la machine, ainsi qu'à son confort d'utilisation (silence et chauffe). A l'arrière, on observe d'ailleurs deux ouïes dédiées à la ventilation, l'une étant chargée d'évacuer l'air chaud en provenance du processeur, alors que l'autre est réservée au GPU.

0104000005013086-photo-gigabyte-u2442v.jpg
0104000005013088-photo-gigabyte-u2442v.jpg
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Le portage de Chromium OS débute pour le Raspberry Pi
HTC One A9 : le faux jumeau de l'iPhone 6
Le créateur du Bitcoin n’est finalement pas celui que l’on croyait
On Refait le Mac : premières impressions sur l'iPhone 6
Infos US de la nuit : incertitudes sur la date de lancement de l'iPhone 6
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Netflix perdra Starz fin février 2012
Test Internet Explorer 8 : le dernier IE avant la refonte
Test Internet Explorer 9 : un navigateur en net progrès
Haut de page