Magic Leap se paye une des dirigeantes de Microsoft pour passer du B2C au B2B

07 juillet 2020 à 17h19
0

Forte d’une expérience de 30 ans dans le domaine des technologies et des affaires, Peggy Johnson, vice-présidente exécutive du développement commercial de Microsoft, va rejoindre les rangs de Magic Leap en tant que directrice générale à compter du 1er août 2020.

Une sacrée pioche pour Magic Leap. L’entreprise californienne à l’origine du casque de réalité mixte Magic Leap One va accueillir une pointure de Microsoft à compter du 1er août 2020, en la personne de Peggy Johnson. Arrachée à Qualcomm en 2014 par la firme de Redmond après vingt-quatre ans de bons et loyaux services - l’intéressée est devenue membre du comité exécutif -, Peggy Johnson dispose d’une expérience plus que solide.

Technologies et affaires

Peggy Johnson rejoindra ainsi les rangs de Magic Leap en tant que directrice générale, comme l'annonce un communiqué de presse officiel. L’actuelle vice-président exécutive du développement commercial de Microsoft a notamment aidé à lancer le fonds de capital-risque de la firme, connu sous le nom de M12, lequel investi dans des start-up issus du Cloud computing et de l’intelligence artificielle.

En 2017, Business Insider a élu Peggy Johnson comme l’ingénieure la plus influente des Etats-Unis. L’ancienne employée de General Electrics aura fort à faire au sein de Magic Leap, dont le casque de réalité mixte susmentionné a rencontré un flop auprès du grand public lors de son lancement, et ce malgré plus de 2,5 milliards de dollars levés depuis la création de la jeune pousse en 2010.

Réorientation stratégique

Son prix exorbitant de 2 295 dollars n’a logiquement pas boosté la demande. Conséquences : la firme fondée par Rony Abovitz a revu son positionnement en décembre 2019 en s’éloignant du secteur B2C pour mieux se focaliser sur la filière professionnelle. Pour ce faire, l'entreprise mise sur le Magic Leap 1 Enterprise Suite (2 295 dollars), un pack comprenant le casque et une série de services.

Comme le note The New York Times, la société floridienne s’est séparée de 600 employés sur les 1 900 salariés qu’elle comptait en avril dernier. Dans la foulée, un nouveau tour de table de 375 millions de dollars a été bouclé avec succès.

Bref, Peggy Johson a devant elle un défi de taille pour faire de Magic Leap ce dont elle a toujours rêvée : une entreprise capable de révolutionner son domaine.

Source : The New-York Times

2
4
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
Donald Trump sanctionné par Twitter et Facebook, pour une vidéo qualifiée de
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Découvrez la 2CV R-Fit 100% électrique, conçue en rétrofit
Une usine de production de cellule de batteries pour véhicules électriques bientôt en France ?
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
La version chinoise de la Tesla Model 3 remporte le prix de la qualité de fabrication
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
Clean Network, le projet des États-Unis pour préparer leur avenir technologique sans les Chinois
Des experts en sécurité inquiets à l'approche de la présentation du premier prototype Neuralink d'Elon Musk
scroll top