Bose renonce à son projet d'audio en réalité augmentée

18 juin 2020 à 12h15
0

En décembre 2018, la marque Bose annonçait le lancement de lunettes de soleil avec écouteurs intégrés. Celles-ci comprenaient des fonctionnalités de réalité augmentée, modifiant l'audio en fonction de ce que le porteur regardait.

La technologie Bose AR est cependant abandonnée par la marque, les obstacles s'étant accumulés sur sa route.

Trop d'imprévus

En 2018, Bose avait dévoilé un fonds de 50 millions de dollars visant à financer le développement d'applications basées sur l'AR. La société a travaillé avec 11 entreprises partenaires, notamment Yelp et TripAdvisor.

Mais si la société a lancé en janvier 2019 des lunettes basées sur cette technologie, la suite du développement ne s'est pas passée comme prévu. Comme le précise le journal Protocol, les employés travaillant sur ce projet ont quitté l'entreprise ou ont été licenciés. Parmi eux, le vice-président et principal meneur de la réalité augmentée dans l'entreprise, John Gordon, l'a quittée l'an dernier. Même son P.D.-G., Phil Hess, est parti au début de l'année (la société est actuellement gérée par intérim). D'autre part, le SDK a fermé en avril, alors que les mentions de la réalité augmentée disparaissaient du site web.

Dans une interview, un porte-parole de la société a déclaré : « Bose AR n'est pas devenu ce que nous envisagions. Ce n'est pas la première fois que notre technologie ne peut pas être commercialisée comme nous l'avions prévu, mais des éléments de celle-ci seront utilisés pour aider les utilisateurs de Bose d'une manière différente ». La société n'en dit cependant pas plus sur l'utilisation de ces composants dans de futurs produits.

Nouveau revers pour Bose

En conséquence, les applications déjà mises au point par Bose AR ne fonctionneront plus à compter de mi-juillet. 32 jeux vidéo développés en partenariat avec Playcrafting, un studio basé aux États-Unis, doivent ainsi disparaître.

C'est un nouveau coup dur pour Bose, qui a annoncé au début de l'année la fermeture de 119 magasins, soit l'ensemble de ses succursales en Europe, en Amérique du Nord, en Australie et au Japon.

Il témoigne d'ailleurs de l'état d'un secteur où les start-up sont à la peine. L'année dernière, ODG et Daqri ont fermé leurs portes. Et en avril, la société Magic Leap a annoncé qu'elle quittait le marché de l'AR grand public, provoquant le licenciement 1 000 employés.

Sources : Protocol, The Verge

0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
Découvrez la 2CV R-Fit 100% électrique, conçue en rétrofit
Une usine de production de cellule de batteries pour véhicules électriques bientôt en France ?
La Lucid Air surpasse la Tesla Model S avec une autonomie annoncée supérieure à 800 km
Des experts en sécurité inquiets à l'approche de la présentation du premier prototype Neuralink d'Elon Musk
Le processeur Kunpeng 920 d'Huawei rattraperait le Core i9-9900K d'Intel
Horizon Zero Dawn : le portage PC critiqué pour ses nombreux bugs
Xiaomi Mi 10 Ultra : une édition anniversaire qui veut
Delage dévoile un hypercar hybride à 2,3 millions de dollars
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
scroll top