Facebook travaillerait à ses propres processeurs à destination de ses serveurs

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
11 septembre 2021 à 12h50
3
Centre de données Facebook en Suède © Facebook
© Facebook

L'information reste dans le domaine du plausible, mais Facebook se garde bien de confirmer ou infirmer quoi que ce soit.

Il est de notoriété publique que les géants de la tech sont impliqués dans la conception de puces et de solutions à même de subvenir à leurs besoins : Google, Amazon et Microsoft ont tous des programmes visant à concevoir leurs propres composants, même s'ils ne sont pas au même stade de développement.

Des puces pour le machine learning

Il semblerait donc que Facebook ait décidé d'imiter ses « comparses » et son idée est évidemment de limiter sa dépendance à Qualcomm ou Intel par exemple. À en croire les journalistes de The Information cités par nos confrères de Engadget, Facebook se focaliserait sur le développement de puces destinées à ses centres de données.

Le premier projet mené par les équipes de Facebook dans le domaine du composant électronique serait de concevoir un processeur capable d'animer les tâches de machine learning – ou apprentissage automatique. Un tel composant serait ensuite directement en lien avec les puissants – et ô combien indispensables – algorithmes de gestion des contenus recommandés aux utilisateurs et utilisatrices.

Rappelons que ce système de contenus recommandés aux usages est la base même de la publicité ciblée que Facebook peut négocier à des tarifs bien plus avantageux… et donc la base des principaux revenus du groupe.

Vers une meilleure efficacité énergétique ?

Facebook n'aurait toutefois pas que son indépendance vis-à-vis des géants du silicium à l'esprit. En effet, en développant ses propres solutions, le titan des réseaux sociaux pourrait être en mesure d'adapter plus précisément la puissance et la consommation des puces employées pour ses propres besoins.

The Information souligne alors que cela pourrait lui permettre de réduire l'empreinte carbone de ses centres de données, des structures de plus en plus décriées en ces temps de bouleversements climatiques. Face à nos confrères d'Engadget, un porte-parole de la société est d'ailleurs allé dans ce sens en expliquant :

« Facebook explore toujours des moyens d'améliorer les performances de calcul et l'efficacité énergétique avec nos partenaires silicium et grâce à nos propres efforts internes ». Le porte-parole n'a pas souhaité creuser la question des développements internes de la société : « Nous n'avons rien de nouveau à partager sur nos plans futurs pour le moment ».

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
4
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

La branche commerciale de la fondation Raspberry Pi lève 45 millions de dollars
NVIDIA GeForce RTX 30xx SUPER : jusqu'à 10 752 cœurs et 24 Go à 1500 $ ?
Facebook présente deux nouveaux Portal, dont un modèle portable sur batterie
Corsair : la classique M65 revient en version Ultra et sans-fil
AMD : une faille permet d'accéder à certaines pages mémoire de Windows et d'y trouver vos mots de passes
Intel ARC Alchemist : des modèles de fabricants tiers bel et bien prévus
Intel explique pourquoi il sous-traite au Taïwanais TSMC
Le SSD NVMe PNY XLR8 500Go tombe à son prix le plus bas sur Amazon
Sur le jeu Ashes of the Singularity, le Core i9-12900K dépasse largement le Ryzen 9 5950X
L'Europe souhaite investir dans les semi-conducteurs pour ne pas se faire distancer par la Chine et les États-Unis
Haut de page