Test AMD Ryzen 9 5900X et Ryzen 7 5800X : Intel distancé... définitivement ?

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
15 novembre 2020 à 14h30
64
AMD Ryzen série 5000 © AMD

Le 8 octobre dernier, Lisa Su est montée sur scène afin de présenter la dernière « folie » de sa société. AMD dévoilait alors quatre processeurs basés sur une nouvelle microarchitecture. Zen 3 et la série des Ryzen 5000 sont conçus pour tailler des croupières à Intel. Déjà leader dans le domaine des calculs parallélisés, AMD entend cette fois remporter la bataille des performances en single core.

Au total, ce sont donc au moins quatre nouveaux processeurs qui vont exploiter Zen 3 dans les machines dites desktop. Quatre puces aux prix s’étalant de 299 à 799 dollars et dont l’architecture se compose de 6 à 16 cœurs. Du Ryzen 5 5600X au Ryzen 9 5950X, il doit y en avoir pour tous les goûts, même si AMD enrichira sans doute son line-up dans les mois à venir. Dans un premier temps, nous avons pu mettre la main sur les deux modèles « du milieu » : Ryzen 7 5800X et Ryzen 9 5900X.

Une brève histoire du Zen

Dévoilée pour la première fois à l’occasion de l’E3 2016, l’architecture Zen signait le retour aux affaires d’un AMD passablement distancé par Intel et ses processeurs Core. Le choix d’un salon dédié aux jeux vidéo soulignait la volonté d’AMD de conquérir le « cœur » des joueurs, souvent plus enclins à privilégier Intel. Dès février 2017, les premiers processeurs Ryzen 1000 arrivaient sur le marché après 4 longues années de développement. Ils sont l’occasion d’un véritable bond en avant par rapport aux vieillissants CPU FX malgré un sous-système mémoire en retrait.

À l’époque déjà, il n’y avait plus vraiment de duel dans le domaine applicatif : le rapport qualité / prix des Ryzen 7 1800X était supérieur à celui des Intel 6900K. En revanche, en jeu vidéo, l’équation était plus complexe et le 7700K gardait de l’avance. Malgré certains espoirs, la microarchitecture n’a pas vraiment fait bouger les lignes. En 2018, AMD distribue effectivement les Ryzen 2000, mais pas de net bouleversement à l’horizon : des processeurs comme les 2600X et 2700X viennent surtout enfoncer le clou et affirmer la domination d’AMD dans le champ applicatif.

AMD Ryzen 5 2600X © AMD

Pour le jeu vidéo en revanche, Intel – qui mise essentiellement sur des optimisations successives de sa microarchitecture – garde la main. Les 8700K succèdent aux 7700K sans qu’AMD n’ait de véritable parade.

Encore un an plus tard, l’évolution se veut plus importante. Cette fois, AMD présente et distribue Zen 2, une microarchitecture qui annonce le passage en gravure 7 nm et introduit diverses optimisations pour, par exemple, découper les instructions en micro-opérations et les attribuer à des sections spécialisées. Dans le domaine applicatif, les Ryzen 7 3700X et Ryzen 9 3900X ne révolutionnaient pas les choses, AMD était déjà en tête. En revanche, il permettait à la société américaine de maintenir à distance le concurrent de toujours.

Lisa Su presente Ryzen 5000 © AMD

S’il n’était pas possible de parler de bascule dans le domaine ludique, AMD se permettait cette fois de faire quasiment jeu égal avec Intel pour un tarif souvent inférieur. Du côté des performances brutes, les Core i9-9900K gardaient une – petite – avance, mais le rapport qualité / prix changeait de camp. Encore rares, plusieurs jeux se permettaient même de placer le Ryzen 9 3900X devant le fer-de-lance du catalogue Intel. La raison d’être des Ryzen série 5000 semble être de clarifier la situation en plaçant le Ryzen 9 5950X au sommet de la hiérarchie, peu importe les tests menés.

La nouvelle gamme dans le détail

Nous l’avons dit, au lancement des processeurs Zen 3, AMD mise sur une simplification de ses gammes. Pour le moment, il ne semble effectivement pas question de multiplier les références et nous pourrons compter sur quatre processeurs en rayon chez les revendeurs au moment même où vous lisez ces lignes.

AMD Ryzen série 5000 © Nerces

Premier changement notable par rapport à la génération précédente, le fer-de-lance de la gamme – le Ryzen 9 5950X – sera disponible d’entrée. Souvenez-vous, il avait fallu attendre le mois de septembre 2019 pour voir débarquer le Ryzen 9 3950X alors que le Ryen 9 3900X était disponible depuis le 7 juillet. Autre changement donc, la simplification de la gamme puisque seulement quatre CPU sont pour le moment annoncés quand les Ryzen 3000 étaient arrivés « en force » : cinq modèles dès juillet 2019 et deux autres en complément courant septembre.

En revanche, sur l’aspect purement « fiche technique », la révolution n’est pas au menu. Si on compare ainsi très rapidement le Ryzen 9 3950X et son « remplaçant » le Ryzen 9 5950X, on voit que le nombre de cœurs (16) / threads (32) reste inchangé et que les fréquences sont assez proches : 3,4 GHz / 4,9 GHz en base / boost sur le petit nouveau contre 3,5 GHz / 4,7 GHz pour « l’ancien ». La quantité de cache L2 est identique et le cache L3 est lui aussi le même à 64 Mo. Enfin, le TDP reste inchangé à 105 W.

AMD Ryzen série 3000 © Nerces

On y regardant de plus près et en analysant le détail de chacun des processeurs ancienne / nouvelle génération, il y a tout de même quelques changements, mais les ingénieurs d’AMD semblent avoir concentré la majorité de leurs efforts sur de « petites » optimisations internes.

Des évolutions en douceur

Au travers de sa conférence, Dr. Lisa Su a insisté sur un chiffre clé de l'architecture Zen 3 : un gain de 19% d'instructions par cycle par rapport à la génération précédente, Zen 2. Un gain que la CEO d'AMD a attribué à un changement majeur dans la conception des cœurs Zen, même s'il ne s'agit pas d'une refonte complète de l'architecture.

AMD a procédé à une « réorganisation » interne avec Zen 3. Ainsi, dans le cas d'un Ryzen 9 3900X, nous disposions de deux CCD (Core Chiplet Dies) avec, pour chacun d'eux, deux CCX (Core Complex) disposant de quatre cœurs. Pour aboutir à un total de 12 cœurs, AMD désactivait un cœur par CCX.

AMD Zen 2 vs Zen 3 CCX © AMD

Dans le cas du Ryzen 9 5900X, nous aboutissons aussi à un total de 12 cœurs et la puce est toujours conçue autour de deux CCD. Cependant, il n'y a plus qu'un seul CCX par CCD. Le CCX dispose maintenant de huit cœurs, dont deux sont désactivés. Il peut partager ses 32 Mo de cache L3 à tous ses cœurs et éviter une « coûteuse » synchronisation entre les 2x 16 Mo de cache L3, comme sur le Ryzen 9 3900X.

Revers de la médaille, AMD n'a pas pu éviter un accroissement de la latence sur ce cache « unifié ». Par rapport aux 39 cycles de Zen 2, nous passons avec Zen 3 à 46 cycles. Notez que cela n'a pas nécessairement un impact important : Zen 1 pouvait se targuer d'une latence de 35 cycles, mais restait derrière Zen 2 côté performances.

AMD Ryzen série 5000 - Cache L1 © AMD

Nous le sous-entendions en parlant du cache L3, AMD n'a pas revu la quantité de cache alloué à ses CPU. Ainsi, le cache L1 est-il toujours de 32 Ko, le cache L2 de 512 Ko et le cache L3 de 4 Mo par cœur. Il y a toutefois un changement dans le buffer du cache L1 : il passe de 48 à 64 entrées et s'accompagne de la possibilité d'effectuer 3 chargements / 2 stockages par cycle afin de « réagir » plus rapidement.

Pour le reste, AMD évoque des optimisations dans la conception de ses cœurs. Ainsi, le fondeur a revu son module de prédiction de branches en redistribuant les entrées : plus pour le cache L1 (1024), moins pour le L2 (6500). L'objectif étant une efficacité accrue d'un module soutenu par l'augmentation de l'indirect target array qui passe à 1500 entrées. Nous n'entrerons pas ici dans des détails qui dépassent nos compétences.

AMD Ryzen série 5000 - Hiérarchie cache © AMD

De manière plus générale, la plupart des changements évoqués par AMD - tant sur le front-end que sur le back-end de son processeur - sont liés à une meilleure accessibilité des données. Le fondeur a voulu une puce plus réactive en réduisant la latence à pratiquement tous les niveaux et en augmentant les capacités par cycle. Tout ceci reste cependant de la théorie, il nous tarde de voir les résultats en pratique.

Notons enfin qu'AMD n'a pas jugé bon de sortir un nouveau chipset en parallèle de sa gamme de CPU. Au contraire, il mise sur la compatibilité de ses anciens chipsets pour tacler le concurrent Intel : les cartes-mères B450, B550, X470 et X570 devraient toutes être capables d'accepter les Ryzen série 5000 au prix d'une simple mise à jour du BIOS.

Protocole de test

Chez Clubic, nous redémarrons les « gros » tests de composants aussi populaires que les cartes graphiques et les processeurs. Un redémarrage en douceur qui demande un peu de temps et nécessite de se réapproprier les protocoles. Il suppose aussi des ressources qui nous font parfois défaut, du matériel hors de notre portée pour le moment.

AMD Ryzen 7 5800X - CPU-Z © Nerces
AMD Ryzen 9 5900X - CPU-Z © Nerces

Les Ryzen 7 58000X et Ryzen 9 5900X au crible de CPU-Z

Pour le dossier Ryzen 5000, nous manquions de quelques éléments de comparaison ce qui, au moins, vous évitera d'être noyés sous les CPU. Ainsi, nous n’avons pas pu obtenir de i9-10900K et nous nous sommes donc contentés du « petit frère », le i9-9900K. L’arrivée de la prochaine gamme Intel permettra d’ajuster les choses et d’être plus pointu.

AMD Ryzen 7 5800X - HWInfo © Nerces
AMD Ryzen 9 5900X - HWInfo © Nerces

Notre couple de processeurs Ryzen série 5000 cette fois sur HWInfo

Dans le même ordre d’idée, le dossier tel que vous le lisez aujourd'hui pourrait être mis à jour avec des informations complémentaires liées à la dissipation thermique (cf. le cas du 5800X).

AMD Ryzen 5000 Configuration de test © AMD
Notre configuration AM4 de test et... ses merveilleuses LED de toutes les couleurs © Nerces pour Clubic

Configuration socket AM4

  • Asus ROG Crosshair VIII Hero
  • Corsair Dominator Platinum RGB 32 Go DDR4 4000 CL19 (20-23-23-45)
  • Asus TUF RTX 3080 Gaming OC
  • Sabrent SSD Rocket 4.0 2 To
  • be quiet! Pure Loop 280 mm

Configuration socket 1151

  • ASRock Z390 Extreme 4
  • Corsair Dominator Platinum RGB 32 Go DDR4 4000 CL19 (20-23-23-45)
  • Asus TUF RTX 3080 Gaming OC
  • Sabrent SSD Rocket 4.0 2 To
  • be quiet! Pure Loop 280 mm
Corsair Dominator Platinum RGB © Corsair

Logiciellement, nous avons maintenu nos configurations « à jour », en veillant cependant à garder une version de Windows 10 et des pilotes identiques sur toutes les mesures.

  • Windows 10 Professionnel 64-bit 20H2 v19042.572
  • Pilotes NVIDIA v457.09 64-bit WHQL
  • Pilotes chipset Intel v10.1.18383.8213
  • Pilotes chipset AMD v2.10.13.408

Nous éliminons tous les programmes résidents en mémoire et nous nous assurons évidemment que toutes les configurations soient aussi proches que possible. Les tests présentés par la suite sont le résultat de moyennes établies après avoir réalisé chaque mesure cinq fois en ayant pris soin d’éliminer toute valeur incongrue, résultante d’une anomalie quelconque à l’instant T.

Boire et déboires

Nous ne sommes pas passés loin de la crise de nerf pendant la réalisation de ce dossier. La faute à des problèmes techniques dont nous ne voudrions pas rejeter la faute sur AMD, MSI ou qui que ce soit d’autre. Il nous paraissait toutefois difficile de faire abstraction de ces déboires.

Boire et Déboires

Nous avions d’abord employé une carte-mère MSI MEG X570 Godlike pour les CPU Ryzen 5000. Nous mettons logiquement à jour le BIOS afin que les puces soient reconnues. Si les benchs se déroulent bien, des résultats bizarres sont parfois remarqués. AMD nous apprend qu’un nouveau BIOS est disponible. Il faut tout reprendre.

Problème, la machine ne veut plus démarrer. Pas le temps d’épiloguer, nous changeons de carte-mère pour une Asus ROG Crosshair VIII Hero, toujours en X570. Premier boot, rien à faire avec la RAM Corsair Dominator en 4000 MHz alors que la désynchronisation mémoire devrait le permettre. Nous nous sommes rabattus sur le 3600 MHz.

Les soucis se sont toutefois poursuivis et nous avons rencontré des problèmes de boot avec la carte Asus TUF Gaming RTX 3080. Enfin, nous avons longtemps été interloqués par les températures atteintes avec le Ryzen 5800X : AMD n'a pas été choqué plus que ça, mais nous y reviendrons le moment venu.

Tests mémoire

Notre premier outil de mesure se focalise sur la bande passante mémoire afin de déterminer si les petites optimisations réalisées par les ingénieurs d'AMD ont permis d'améliorer encore l'excellent comportement de certains des Ryzen série 3000. Pour ce faire, nous utilisons AIDA64 et son module de « performances cache et mémoire ».

Ryzen 5000 - Aida64 © Nerces
Performances observées sur Aida64

À la sortie des Ryzen série 3000, nous avions été surpris du décalage observés lors du test d'écriture entre les 3700X / 3800X et le 3900X. Il est « amusant » de constater que ce décalage est toujours perceptible, cette fois entre le 5800X et le 5900X. Gageons qu'AMD réserve encore le fin du fin de son architecture pour ses processeurs les plus haut de gamme.

Sur le test AIDA64, on note que le nouveau champion est le Ryzen 9 5900X, mais il ne fait qu'à peine mieux que le Ryzen 9 3900X. Par rapport à ce nouveau numéro 1 notre Intel i9-9900K est à la traîne. Il s'en sort en revanche bien mieux face au Ryzen 7 5800X notamment du fait de l'étonnante faiblesse sur le test d'écriture.

Performances « applicatives »

Déjà en très bonne posture sur les tests « applicatifs » depuis la sortie des Ryzen série 3000, AMD ne craignait pas grand-chose. Le fondeur se devait toutefois de montrer qu'il ne se repose pas sur ses lauriers et que la montée en puissance se poursuit avec Zen 3.

Ryzen 5000 - Cinebench R20 © Nerces
Performances observées sur Cinebench R20

Nous débutons ces quelques tests par l'inévitable Cinebench R20 de plus en plus souvent utilisé par les fondeurs eux-mêmes afin de présenter leurs travaux. Ainsi, AMD avait-il fait des résultats Cinebench en single thread un argument commercial au moment de présenter les Ryzen série 5000.

Nous sommes en mesure de confirmer les propos d'AMD : les cœurs à l'œuvre au sein des nouveaux Ryzen prennent nettement le large par rapport à l'ancienne génération Zen 2 bien sûr, mais aussi par rapport aux solutions Intel : certes vieillissants, nos i9-9900K et i9-9700K sont très largement distancés.

Histoire d'enfoncer le clou, nous pouvons également relever la très nette domination des Ryzen série 5000 en multi thread. Là, s'il ne peut rien face au 5900X, largement au-dessus du lot, le Ryzen 9 3900X garde la seconde place, un cran devant le 5800X.

Ryzen 5000 - Handbrake © Nerces
Performances observées sur Handbrake : le score le plus faible est le meilleur

Nous enchaînons avec les performances observées sur Handbrake, un outil d'encodage vidéo que nous avons ici utilisé pour compresser une séquence vidéo d'environ 50 minutes. Nous avons employé le preset Matroska H.265 1080p30, il s'agit donc d'encoder en HEVC.

Le graphique se lit ici « à l'envers » : exprimé en secondes, ce sont les résultats les plus faibles qui sont les meilleurs et le 5900X est sans contestation possible le meilleur processeur passé entre nos mains. L'efficacité des nouveaux CPU AMD se confirme d'ailleurs puisque le 5800X est pour sa part au coude à coude avec le 3900X.

Quand bien même nous aurions eu entre les mains des Core i9-10900K et i9-10700K, les processeurs Intel n'auraient pas été à la fête. L'écart qui sépare nos deux puces Coffee Lake des solutions Zen est impressionnant et confirme le retard pris par Intel dans ce domaine.

Ryzen 5000 - WinRAR © Nerces
Performances observées sur WinRAR : le score le plus faible est le meilleur

Continuons dans la « compression », cette fois avec la création d'une archive ZIP pour un total d'un peu plus de 12 Go de données. Réalisée sous WinRAR, l'opération s'exprime bien sûr en secondes et, là encore, c'est donc le plus petit score qui est le meilleur.

Les processeurs Intel se défendent nettement mieux que sur Handbrake et s'il distance le 3900X, notre nouveau 5800X fait plus ou moins jeu égal avec le Core i9-9900K. En revanche, rien à dire, le 5900X met une fois de plus tout le monde d'accord en affichant une différence substantielle.

Ryzen 5000 - PCMark © Nerces
Performances observées sur PCMark 10

Pour ce premier test de processeur sur Clubic depuis longtemps, nous ne voulions pas démultiplier les outils. Nous terminons donc ces tests « applicatifs » par des mesures sous PCMark. Le soft simule de multiples activités usuelles depuis la navigation Web jusqu'à la visioconférence en passant par de la bureautique ou de l'édition photo / vidéo.

Le résultat est exprimé en points et il n'est guère besoin d'épiloguer : le 5900X est sensiblement au-dessus des autres processeurs quand le 5800X s'offre une belle seconde place. Il se permet de faire grimper le score du 3900X d'environ 7,5%. Si les puces Intel ne déméritent pas, elles sont néanmoins battues par les nouveaux venus.

Ryzen 5000 - 3DMark © Nerces
Performances observées sur 3DMark

Pour en terminer avec les tests « applicatifs » et proposer une habile transition vers le jeu vidéo, nous avons opté pour 3DMark. Là, nous n'avons retenu que la mesure « CPU » de la séquence TimeSpy et la hiérarchie plusieurs fois observée se confirme.

Ainsi, le 5900X fait cavalier seul alors que le 5800X parvient à réduire l'écart avec l'ancien 3900X qui reste toutefois en seconde place. Il garde aussi à distance le i9-9900K laissant présager de difficultés pour Intel dans le jeu vidéo.

Performances en jeu

De la même manière que nous avons limité les tests « applicatifs », nous ne voulions pas vous noyer sous les tests jeux vidéo. Tests qui ont leur importance dans la mesure où AMD conteste aujourd'hui l'hégémonie d'Intel. Notre sélection n'est cependant pas gravée dans le marbre et pourra évoluer.

Ryzen 5000 - Ashes of the Singularity © Nerces
Performances observées sur Ashes of the Singularity

Pour notre premier jeu, nous avons tenu à nous focaliser sur les performances des processeurs. Pour ce faire, nous avons employé le test CPU d'Ashes of the Singularity alors que le jeu était configuré en 1080p DirectX 12 avec, toutefois, le niveau de détails au maximum.

L'efficacité des « nouveaux » cœurs AMD semble devoir se confirmer d'emblée et les deux premières places sont occupées par le 5900X et le 5800X. Alors que notre i9-9900K se comportait très bien jusque-là - au-dessus du 3900X - il ne peut que s'avouer vaincu.

Ryzen 5000 - Sid Meier's Civilization VI © Nerces
Performances observées sur Sid Meier's Civilization VI

Même configuration, même « punition » avec Sid Meier's Civilization VI. Là encore, nous utilisons donc le test CPU en l'occurrence une mesure des calculs d'intelligence artificielle avec l'extension Gathering Storm alors que le jeu est en DirectX 12 et la définition d'image en 1080p « ultra ».

Les deux premières places de notre petit classement sont donc occupées par les nouveaux Ryzen 5000 : le 5900X est un poil devant le 5800X, mais l'écart est particulièrement faible. En revanche, la différence avec notre i9-9900K est plus sensible alors que ce dernier était pourtant légèrement au-dessus du 3900X. Notez que le bench est exprimé en secondes : le score le plus faible est donc le meilleur.

Ryzen 5000 - Red Dead Redemption 2 © Nerces
Performances observées sur Red Dead Redemption 2

Afin de nous détacher un petit peu de l'omniprésence du processeur, nous utilisons deux benchs plus « généraux » avec, d'abord, le Red Dead Redemption 2 de Rockstar Games. Là, le jeu était configuré en Vulkan avec tous les détails au maximum d'abord en 1 080p puis en 2 160p, notre Asus TUF RTX 3080 Gaming OC étant évidemment d'un grand secours.

En Full HD, nous ne nous expliquons pas les performances sensiblement plus élevées obtenues sur le 5900X qui s'impose aisément par rapport aux autres processeurs. Ces derniers se tiennent effectivement dans un mouchoir de poche avec, toutefois, un certain avantage pour les solutions i9. Intel n'est pas complètement enterré.

En 3 840 x 2 160, les différences sont pour ainsi dire imperceptibles. Ce test est intéressant pour confirmer que dans de telles circonstances, c'est bien sûr la carte graphique qui fait la différence et notre RTX 3080 est ici le facteur limitant.

Ryzen 5000 - Shadow of the Tomb Raider © Nerces
Performances observées sur Shadow of the Tomb Raider

Enfin, pour terminer ces quelques tests, nous faisons un petit tour du côté de Shadow of the Tomb Raider, là encore avec deux séries de tests selon que l'on soit en 1 080p ou en 2 160p. Là, les Ryzen série 5000 sont nettement en tête et au coude à coude avec un très léger avantage pour le 5900X. Ancien numéro un, notre i9-9900K est nettement distancé.

En revanche, les conclusions sont les mêmes que celles tirées de Red Dead Redemption 2 lorsque nous passons en 3 840 x 2 160. Là, les performances sont rigoureusement identiques. En réalité, il faut se tourner vers les résultats spécifiquement CPU pour voir que c'est bien la RTX 3080 qui bride les processeurs.

Ryzen 5000 - Shadow of the Tomb Raider © Nerces
Focus sur le test CPU de Shadow of the Tomb Raider

En mettant donc l'accent sur les performances CPU, on retrouve une hiérarchie à laquelle nous nous sommes plus ou moins habitués au cours de ce dossier. Au coude à coude, mais avec un avantage pour le 5900X, on retrouve donc les Ryzen série 5000 nettement devant les Ryzen série 3000 et nos deux Core i9. Surprise, le i9-9900K est battu par le 3700X. 

Consommation, températures et overclocking

Nous terminons nos séries de mesures avec trois éléments souvent très intéressants, même s’ils ne parlent pas forcément à tous les utilisateurs. En premier lieu, nous avons cherché à vérifier la consommation propre à chaque processeur. Pour ce faire, nous n’avons pas mesuré la chose sur chacun des tests que nous avons mené et avons plutôt décidé de retenir deux valeurs.

  • Au repos, alors que Windows 10 avait terminé son démarrage.
  • En pleine charge, alors que Cinebench réalisait un test multithreads.
Ryzen 5000 - Consommation © Nerces
Consommation au repos / en charge observée durant les tests Cinebench R20

Si les progrès évoqués par AMD semblaient surtout porter sur une amélioration des « transmissions » au sein du CPU, ils semblent aussi amener une réduction de la consommation. Le 5900X se permet le luxe de moins consommer que son « ancêtre », le 3900X. Ce dernier est également battu par le 5800X qui ne peut toutefois pas remporter le duel face au 3700X.

Ryzen 5000 - Efficacité © Nerces
Efficacité énerétique observée durant les tests Cinebench R20

Sur le test multithreads de Cinebench R20, le 5900X est nettement plus performant que le 3900X. Nous venons de voir qu'il consommait moins sur cet exercice, il est donc logique que son efficacité énergétique soit bien meilleure. Notons que les deux représentants de la gamme Intel sont assez loin derrière.

Le 5800X est un peu moins à la fête. Il est certes légèrement plus efficace que le i9-9900K, mais est nettement devancé par le 3700X qui, il est vrai, ne boxe pas tout à fait dans la même catégorie : avec son TDP de 65W, c'est un processeur d'abord pensé pour être économe.

Ryzen 5000 - Température © Nerces
Relevé des températures observées durant un encodage Handbrake H.265

Notre test de température a été réalisé au cours d'un encodage H.265 « longue durée » via Handbrake. Malgré ses fréquences élevées et ses nombreux cœurs, le Ryzen 9 5900X se comporte ici très bien. Rappelons à toutes fins utiles que nous disposions d'un AiO plus que convenable.

Déception en revanche avec le Ryzen 7 5800X. Les résultats sont plus que surprenants, mais nous n'avons pas d'explication, la configuration était par ailleurs en tout point identique à celle du 5900X. Avec près de 85°C sans le moindre overclocking, c'est véritablement une énigme.

Corsair iCUE H150i RGB Pro XT 360mm © Corsair
Employer un Corsair iCUE H150i RGB Pro XT 360mm n'a rien changé aux températures du 5800X

Nous avons tenté de résoudre la chose en changeant la pâte thermique pour de la Grizzly Hydronaut et en remplaçant l'AiO be quiet! Pure Loop 280mm par un Corsair iCUE H150i RGB Pro XT 360mm. Cela n'a eu aucune incidence. Une énigme qu'on vous dit.

AMD Ryzen 9 5900X - CPU-Z © Nerces

Compte tenu des problèmes rencontrés dans la « canalisation thermique » du 5800X, nous n'avons pas tenté le moindre overclocking sur ce processeur. En revanche, sur notre 5900X, nous sommes parvenus à des gains pour le moins intéressants, comme en témoignent les 9332 points de notre capture Cinebench R20.

Ryzen 5000 - Cinebench R20 OC © Nerces
Performances observées sur Cinebench R20 après overclocking du Ryzen 9 5900X

Nous avons pour ce faire joué avec les options du BIOS de notre Asus ROG Crosshair VIII Hero en complément, bien sûr, du logiciel Ryzen Master signé AMD. Là, nous avons retenu une tension de 1,35V et atteint une fréquence - stable - sur tous les cœurs de 4,74 GHz. En stress test, le 5900X grimpait déjà à un peu plus de 85°C malgré notre robuste kit de watercooling.

AMD Ryzen 9 5900X
Le Ryzen 9 5900X est redoutable dans toutes les situations © Nerces pour Clubic

AMD R9 5900X et R7 5800X, l’avis de Clubic :

Nous n’avons dans un premier temps pu essayer que deux des quatre modèles annoncés par AMD. Le futur fer-de-lance de la gamme – le Ryzen 9 5950X – et le Petit Poucet – le Ryzen 5 5600X – nous parviendront sans doute un peu plus tard. Reste que même limitées à « seulement » deux références sur notre dossier, les 5000 sont redoutables.

Du côté du 5800X, le bilan est entaché d'une énigme. Ne vous méprenez pas, il est performant et son tarif le rend plus accessible. Hélas, sans mauvais jeu de mots, nous avons été échaudés par ces inexplicables montées en température d'autant plus inquiétantes que nous avions de performants systèmes de refroidissement à disposition.

Sans qu'il soit nécessaire de changer de carte-mère - à vérifier au cas par cas malgré tout - AMD se permet une mise à jour très intéressante de ses gammes de CPU. Mis au pied du mur par son concurrent de toujours, Intel se doit de réagir. En a-t-il seulement les moyens ?

9

Sans surprise, AMD parvient en premier lieu à conserver sa couronne dès lors que le parallélisme est de mise. Les applications exploitant les divers cœurs / threads des processeurs Ryzen pavent la voie au succès d'AMD. Notre Core i9-9900K - mais aussi le Core i9-10900K - sont distancés par le Ryzen 9 5900X.

Là où les choses sont plus intéressantes et où nous attendions AMD, c'est sur les performances en single core. Le fondeur indiquait avoir enfin damé le pion à Intel et il n'a pas menti. Ainsi qu'il soit question de Cinebench ou de notre sélection de jeux vidéo, le Ryzen 9 5900X est l'incontestable numéro un de nos tests… en attendant le Ryzen 9 5950X.

Reste que même avec ce futur monstre de puissance, le Ryzen 9 5900X devrait garder toute notre confiance grâce à un rapport qualité / prix que l'on imagine supérieur. Il est performant et efficace sans (trop) délester notre portefeuille… même si nous ne manquerons pas souligner un augmentation des prix par rapport au lancement du 3900X.

Les plus

  • Perfs en single / multicore
  • Encore moyen d'overclocker
  • Chauffe modérée
  • Compatible B450 / X470

Les moins

  • Plus de 560€ tout de même
7

Sensiblement moins cher que le 5900X, le Ryzen 7 5800X en conserve certaines qualités. On profite d'un CPU efficace en toute circonstance qui souffre toutefois d'un échauffement important avec des conséquences sur son potentiel en overclocking, mais aussi son utilisation « au maximum de ses capacités » sans un refroidisseur efficace. Puissant, il reste dans l'ombre du « grand frère ».

Les plus

  • Perfs en single / multicore
  • Compatible B450 / X470
  • Tarif relativement modéré

Les moins

  • Chauffe inexpliquée
  • Overclocking limité
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
64
41
jjBEA_smb
Peut on jouer confortablement en 1080p avec un APU AMD ?<br /> Et y a t’il des laptop qui proposent cela ?
_Reg24
AMD qui montre les muscles!<br /> Ils ont rattrapé leur retard en jeu en 1080p, plus haut, c’est équivalent avec Intel, vu que le facteur limitant est le GPU.<br /> Mais pour la partie applicative, Intel est littéralement enterré vivant!<br /> Et coté GPU (même si c’est pas le sujet), leur cartes pourraient rivaliser avec la 3090 des vert, pour 500$ de moins!
Maka
Excellent test, merci<br /> Hate de voir celui du 5600x
Nerces
Compte tenu de la situation, non, nous n’avons eu accès qu’à un seul processeur. Je ne vois pas d’autre chose qu’une puce défaillante, mais c’est quand même très mystérieux. Un confrère semble avoir rencontré un problème proche, mais avec encore 8-10°C de moins tout de même.<br /> J’espère être en mesure de trouver une réponse satisfaisante prochainement.
fox-idcom
supers processeurs , merci pour ce test.<br /> alors effectivement c’est étonnant pour le 5800x , sur le forum HFR , certains utilisateurs chanceux qui ont reçu leur 5800x ne semble pas rencontré les mêmes soucis que chez clubic , alors en effet , peut être une puce défaillante.<br /> malheureusement tout le stock dispo pour la sortie est partie super rapidement <br /> et franchement ca gonfle , je n’ai malheureusement pas eu la chance de pouvoir être dvt le PC pile poil à la sortie des cpus à 15h et du coup , on n’a aucune info sur la livraison prochaine des cpus (j’ose espérer que ca va s’amliorer d’ici une semaine ou deux car contrairement à NVidia , TSMC n’a aucun souci de production des puces en 7 nm)<br /> je reste d’ailleurs étonné qu’il y ait eu aussi peu de stock à la sortie de ces nouveaux Ryzen 5000.
c_planet
en point positif attendu il y a l’hypothétique boost cpu pour perfs 3D en 4K avec leur cg à venir. j’ai vu que c’était fort critiqué dans les commentaires sur les sites mais je vois pas trop pourquoi puisqu’on était dans une impasse cpu pour la 3D 4K.
Batc
Dommage que vous n’ayez pas eu une carte mère b550 pour pouvoir tester sur le dernier chipset en liste chez AMD est vendu comme le chipset pour les Ryzen 5000x et la nouvelle architecture (Zen3). Pourriez-vous le compléter plus tard ?<br /> Les anciens chipsets utilisés pour ce test ne sont-ils pas en cause pour la chauffe et les problèmes de compatibilités évoqués dans le test ? Qu’en pense AMD ?
Vanilla
Vivement les puces AMD sous architecture Zen 5 et les 128 cores, ça enverra vraiment du lourd !
stratos
belle perf mais on sent que ca boost déjà au max leurs architectures, ensuite a voir, les prix sont élevés pour des perf qui feront pas une grosse différence dans des soft vidéo, 3D, calcul lourd etc ou le GPU est largement plus important, donc préférence a mettre moins cher dans le CPU et a mettre plus d’argent dans le GPU
Nerces
LE chipset pour la série 5000 c’est le X570 selon AMD. Après le B550 est également mis en avant, mais ce n’est qu’une version «&nbsp;limitée&nbsp;» du X570. Tous les tests Ryzen 5000 ont été réalisés sur X570 et plusieurs sur la même carte mère que nous avions en notre possession. Non, vraiment j’ai passé beaucoup de temps là-dessus… à voir un peu plus tard si on peut revenir sur la question.
Doss
Dommage qu’il n’y a pas le test du 5600X mais bon je trouve la gamme de cette année moins riche que celle de l’année derniere. De plus les 5600X avec le ventirad le plus lowcost de leur gamme, pas de ventirad pour les autres et un gros trou dans la gamme entre le 5600X et 5800X. Pourquoi pas le 5700X avec le jolie Wraith Prism ?<br /> Franchement je suis vraiment déçu alors que le reste c’est un sans faut mais du coup je vais repousser mon achat d’un an pour un Intel 10nm. Sauf si AMD annonce un petit 5700X d’ici la mais aujourd’hui aucune rumeur va dans ce sens.
Nerces
On va essayer de ne pas trop tarder pour un test du 5950X d’un côté et du 5600X de l’autre. On vous tient au courant
Nicolas_Charlier
oui oui test pas très objectif<br /> Comparer un possesseur amd sorti 4Q 2020 avec de intel sortie au 4 Q2018 c’est du foutage de gueules.<br /> La moindre des chose c’est de comparer avec des pros intel de 10 Geneation
tchap2b
Pourquoi ne pas mettre Flight Simulator dans la liste des jeux servant de benchmark.<br /> C’est actuellement le jeu servant de tête d’affiche pour les benchmark.<br /> De plus, on sait que ce jeu est connu pour être souvent limité par le CPU et non par la carte graphique sur les configs haut de gamme. Les résultats auraient été intéressants.
pecore
Le 5900X sera mon futur CPU, mais pas cette année vu qu’il y a déjà les nouvelles cartes graphiques et les nouvelles consoles à acheter. On verra fin 2021, ce qui aura d’ailleurs laissé le temps à INTEL de donner sa réponse et aux prix de baisser un peu par le jeu de la concurrence.
juju251
Nicolas_Charlier:<br /> oui oui test pas très objectif<br /> Comparer un possesseur amd sorti 4Q 2020 avec de intel sortie au 4 Q2018 c’est du foutage de gueules.<br /> La moindre des chose c’est de comparer avec des pros intel de 10 Geneation<br /> CF ceci :<br /> Ainsi, nous n’avons pas pu obtenir de i9-10900K et nous nous sommes donc contentés du « petit frère », le i9-9900K. L’arrivée de la prochaine gamme Intel permettra d’ajuster les choses et d’être plus pointu.<br />
c_planet
J’aurais titré : la distanciation façon AMD.
Buzet
Et sinon Clubic, a l’avenir, serait-il possible de rajouter les tests en 1440p? Car acheter un 5900x ou un 10900k et une 3080 pour jouer en 1080p n’a que très peu d’intérêt selon moi, cela donnera un repère de plus et plus pertinent pour le consommateur ^^
fox-idcom
@jdupons : est ce que tu as le nom de tes programmes ?<br /> parce que j’utilise des dizaines de soft (3d son/video et aussi des softs techniques pour l’aviation : logiciel pour plan de vol et navigation) et absolument aucun souci avec des confs AMD.<br /> donc non pas d’accord Mr grand public n’utilise pas que trois programmes et la plupart des softs fonctionnent sans le moindre souci.<br /> aprés je veux bien qu’il y ait des histoires spécifiques d’optimisation sur intel , mais en aucun cas je n’ai eu des programmes qui ne fonctionnaient pas sur mes confs AMDs (j’ai aussi une config en 9900k donc je peux comparer facilement).<br /> surtout qu’on est sur une base X86 donc de toute façon , ca doit fonctionner indépendamment de la marque du cpu sinon c’est du côté du soft qu’il faut se plaindre , pas d’AMD.
lepef32
@jjBEA_smb<br /> Confortablement non, si on accepte des concessions importantes sur les options graphiques et le framerate oui.<br /> Sur le lien suivant tu trouveras un test en detail du 4700u (milieu-haute gamme), vas dans la partie Gaming Performance, tu verras à quoi t’attendre sur les jeux les plus répandus.<br /> Une partie de la gamme des futur ryzen 5xxxu devraient beneficier d’un gros boost graphique, il est peut etre urgent d’attendre.<br /> Notebookcheck<br /> Acer Swift 3 SF314-42 Laptop Review: Fast, slim and with good battery life -...<br /> We tested the Acer Swift 3 SF314-42 with an AMD Ryzen 4700U APU, an integrated Radeon RX Vega 7 GPU, a 1 TB NVMe SSD and a Full HD display. But how does this 14-inch subnotebook compare with the competition?<br />
donjuju
A mon sens ce qui aurait pu intéresser bon nombre de lecteurs c’est de comparer ces nouveaux processeurs avec des anciennes générations type I7 6700k dans les jeux car ce sont les gens qui sont dans ce cas là qui majoritairement vont se poser la question de l’upgrade.<br /> -&gt; Dans mon cas, moi qui ait un i7 6700k overclocké à 4,6 Ghz ais je un intérêt à dépenser quasi 1000€ (CM + proc)pour faire une upgrade ? Je gagnerai environ combien de FPS ds les jeux ?<br /> A mon avis pas grand chose au rapport de l’investissement, mieux vaut changer de GPU…
Columbus
AMD est devenu le King, plus aucun doute la dessus. Il rafle tout, application ET jeu vidéo.<br /> Le 5800x est par contre le moins intéressant, il ne faut pas le prendre et mieux vaut attendre le 5700x.<br /> Sinon il vaut mieux partir sur le 5900x qui lui est vraiment le meilleurs en tout et est très proche du 5950x.<br /> Le 5600x étant vraiment destiné à ceux qui ont pour utilisation le jeu vidéo principalement.<br /> Bref on va attendre que les prix ce tasse parce que là c’est vraiment n’importe quoi chez les revendeurs Français… le monopole de LDLC commence à sacrément faire mal.
Columbus
Honnêtement tu fais partie des 0,01% de la population à utiliser un programme spécifique ou technique comme tu le dis toi même, du coup ça change rien au résultat d’aujourd’hui car le résultat est là et 99,99% des gens sont concernés du coup.<br /> Le soucis ce place principalement coté développeur qui ne font clairement pas leur boulot. Et l’autre problème est que INTEL a juste été en position dominante pendant trop longtemps. Laisses le temps faire, mais j’ai envie de dire, si vraiment tu as besoin d’INTEL alors continues de passer par eux.<br /> Je suis professionnel de l’image et effectivement tous les développeurs ont mis en avant les solutions INTEL, mais AMD devient de plus en plus intéressant. Les bugs et autres disparaissent au fur et à mesure de l’avancé de AMD si tant est qu’on peut dire qu’il y en ai encore…
panta
je ne crois pas que ce soit AMD le problème , ce sont les développeurs pro sur la place depuis des dizaines d années qui ce sont adaptés aux technologies d ’ Intel .Microsoft et NVIDIA sur quasiment tous les marchés professionnels
Nerces
J’ai publié quelques tests en 4K pour avoir un ordre de grandeur.<br /> Mais il ne veut pas oublier qu’à ce niveau c’est surtout la carte graphique qui bride
Denzel
@Clubic : Superbe test comme d’habitude mais pourquoi ne pas avoir pris comme Ref Intel le 10900K ?
Blackalf
C’est pourtant clairement expliqué dans l’article, et ça a aussi déjà été souligné dans les commentaires. <br /> Pour le dossier Ryzen 5000, nous manquions de quelques éléments de comparaison ce qui, au moins, vous évitera d’être noyés sous les CPU. Ainsi, nous n’avons pas pu obtenir de i9-10900K et nous nous sommes donc contentés du « petit frère », le i9-9900K. L’arrivée de la prochaine gamme Intel permettra d’ajuster les choses et d’être plus pointu.<br />
MattS32
Pourquoi ne pas lire l’article, qui contient la réponse à ta question ?<br /> «&nbsp;Pour le dossier Ryzen 5000, nous manquions de quelques éléments de comparaison ce qui, au moins, vous évitera d’être noyés sous les CPU. Ainsi, nous n’avons pas pu obtenir de i9-10900K et nous nous sommes donc contentés du « petit frère », le i9-9900K. L’arrivée de la prochaine gamme Intel permettra d’ajuster les choses et d’être plus pointu.&nbsp;»
Denzel
J’ai pas lu l’article du moins pas en totalité parce que je trouvais ça dommage de ne pas comparé le plus puissant des ryzen 9 avec le plus puissant des i9, mais merci de m’avoir répondu je reprendrais la lecture lorsque le comparatif intégrera le 10900k, Vu que j’hésite entre les 2, je serais fixé, et entre temps le 5950x auras peut être baissé et sera peut être plus disponible…Merci a vous
blackdoor
Pas la peine d’en rajouter. La série 5000 aura sa place dans mon boitier !
Nerces
Tu peux le lire dès maintenant : je doute que le dossier intègre un jour le 10900K. Nous n’en avons pas et nous n’allons pas en acheter un juste pour ce dossier. En revanche, au premier trimestre les Rocket Lake-S arrivent chez Intel : on espère bien être en mesure de vous faire quelque chose de sympa Intel vs AMD
blackdoor
Je ne doute pas que certains éditeurs aient volontairement poussé l’optimisation avec Intel. Désormais il va falloir qu’ils misent sur un autre cheval si ils veulent rester dans la course. Tant pis pour eux car ils ont directement contribué à l’abus de position dominante d’Intel.
blueamrtini
Sans vouloir jouer les fayots, merci Clubic! Test très intéressant et bien mené je trouve, ça fait plaisir à lire!<br /> J’ai hâte de faire des tests en calculs purs de mon côté!
Zakalwe
Oui, les Intel 10 nm vont dépoter grave et leur prix aussi. Perso, j’attends la DDR5 pour un APU AMD avec un Vega GPU correct ; oui je sais j’en ai pour 3 ans (voire plus) mais bon…
karsa
concernant les «&nbsp;problèmes&nbsp;» de température, j’ai le même avec un 3800X sous watercooling custom EKWB. J’ai lu pas mal de choses à ce propos, bien que je ne sois pas un grand expert. Ce qu’il faut bien prendre en compte ce sont 3 choses :<br /> Les 3800X et 5800X ont 8 coeurs dans le même CCD (chiplet), contrairement aux 3900X ou 5900X donc les coeurs sont plus «&nbsp;concentrés&nbsp;»<br /> Les Ryzen sont des processeurs qui fonctionnent de façon très dynamique, un peu comme les cartes graphiques depuis quelques années. Ainsi, ils vont maximiser leurs perfs/fréquence en augmentant le voltage de façon parfois assez spectaculaire tout en restant dans la limite de l’enveloppe. 85° reste dans cette limite et ils ont aussi une marge plus grand jusqu’à 105W contrairement au 3700X (p-e aussi 5700X) Cela avait été expliqué par un employé AMD sur reddit car justement les gens se posaient des questions.<br /> https://www.reddit.com/r/Amd/comments/cbls9g/the_final_word_on_idle_voltages_for_3rd_gen_ryzen/<br /> C’est aussi pour ca que la marge d’overclocking avec les Ryzen n’est pas tellement atteignable en fréquence pure mais surtout en ayant la plus haute fréquence possible sur tous les cores avec le voltage minimal pour contenir la température.<br /> La finesse de gravure, même si c’est pas mal un argument marketing car les chiffres ne veulent pas tout dire, néanmoins AMD concentre beaucoup de performance sur une petite surface ce qui complique pas mal la dissipation. Je l’ai expérimenté avec mon watercooling qui au final ne me permet pas d’avoir un CPU plus «&nbsp;froid&nbsp;» qu’un AIO ou bon aircooling par contre vu que la chaleur dissipée est quand même moindre (juste plus «&nbsp;concentrée&nbsp;»), je profite d’avoir les ventilos éteints pendant un très long moment quand j’allume mon PC.<br /> Tout cela se confirme assez facilement en laissant le processeur au repos : températures autour de 40° et quelques secondes après avoir lancé un test dessus le voltage et la température grimpent rapidement. Ces processeurs sont conçus comme cela.<br /> Voilà si j’ai dis une bêtise qqun me corrigera Mais je pense que c’est le même phénomène que vous avez rencontré.
Feunoir
A priori en bureautique/compression un 7700k est 3 fois plus lent qu’un 5900.<br /> Mais en jeu c’est une bonne question, surtout en 4K 120hz<br /> Pour l’instant, avec mon 6700k stock, le seul jeu ou j’ai clairement été cpu limited c’est assassin creed odyssey, uniquement en ville. Je fléchissait sous les 60fps en full hd a cause de lui (plus de 50 qd même) sur une rtx2060 pas super<br /> Après cela depend de l’affichage et de ce que l’on veut.<br /> – Le cas facile : si on est en full hd 240hz , que l’on veut du 240fps il faut clairement changer de cpu, car prendre &gt; rtx 2060 et on sera bridé par le cpu<br /> – En fullhd 60hz, mon cas actuel : une 2060 super suffit encore hors qq exceptions, et hors effet RTX (metro exodus j’avais pas les 60fps avec rtx et sans dlss), le cpu suffit donc aussi hors exception, les FPS &gt; 60 servant a rien<br /> – Et la 4K 60hz? Logiquement on est proche du cas juste avant, faut juste un gpu bien plus puissant que le mien<br /> – reste les cas fullhd 144hz, qhd et 4k 120hz en Variable refresh rate/freesync/gsync, la on est dans le cœur de mon problème je voudrais passer en 4k 120hz VRR, là je ne sais pas trop, même OC je pense qu’il sera surement limitant pour qq jeu en +, mais pas pour la majorité, mais quel nombre?<br /> Je vais surement commencer par l’affichage, je vais faire pleurer ma 2060 donc va falloir changer gpu +alim (car 650w actuellement), mais je pense que cela va se finir avec un ryzen5800 voir 5900 pour être peinard qq année de ce coté là
ar-s
Bravo AMD !<br /> Toujours en 3700x, je ne regrette absolue pas ce choix.<br /> Sans compter sur la compatibilité du Socket AM4 pour les 5xxx ce qui est un autre gros point fort d’AMD.
Buzet
Oui je sais, d’où mon post justement, des tests en 1440p permettraient d’avoir moins de brides liées au Gpu dans cette définition afin de voir si oui ou non, les perfs en «&nbsp;2K&nbsp;» profitent plus a Amd qu’a Intel ^^
bafue
AMD rafle tout ???..On verra quand il donnerons leur score en ray tracing ,car pour l’instant que dalle …Et on crois déjà savoir pourquoi …
MattS32
Et pourtant, il y a plein de monde qui met des AMD dans des machines professionnelles, y compris des supercalculateurs à plusieurs dizaines de millions d’euros…<br /> Dans ton cas, l’amateurisme est sans doute plutôt à chercher du côté des développeurs d’une bibliothèque commune à toutes ces applications et qui utiliserait des instructions spécifiques aux CPU Intel sans prévoir le cas où ces instructions ne seraient pas présentes (à noter que le problème peut aussi arriver dans l’autre sens, il y a aussi des instructions spécifiques aux CPU AMD…).<br /> Perso, ça fait des années que je tourne indifféremment en Intel ou AMD, aussi bien à titre perso que pro, et je n’ai jamais rencontré la moindre incompatibilité.
Doss
AMD rafle tout sur le flagchip maintenant comme je disais plus haut il y a des trous dans la gamme et pour un budget CPU de entre 300 et 400€ il n’y a que le 5600X et pour l’instante pour un config gamer je ne suis pas convaincu qu’il soit meilleur qu’un Intel 10700.<br /> Je sais que bcp d’utilisateur ne jure que par le flagchip pour choisir leur marque mais pour moi c’est d’abord un budget puis en fonction je cherche la meilleur config pour mon besoin. Et aujourd’hui l’intel 10700 semble bien plus me convenir et début d’année prochaine il y aura probablement les 11700 avec PCIe 4 (gros manque d’Intel aujourd’hui).<br /> Donc sans 5700X avec un prix entre le 5600X et le 5800X c’est pas cette année que je franchirais le cap d’AMD.<br /> bafue:<br /> AMD rafle tout ???..On verra quand il donnerons leur score en ray tracing ,car pour l’instant que dalle …Et on crois déjà savoir pourquoi …<br /> C’est claire aujourd’hui la seul raison de passé au nouvelle gamme de GPU c’est leur capacité a afficher du Raytracing, car avec sur un ecran 1440p144 la plupart de GPU haut de gamme font le job avec RT désactive.
Yoyoking
Une question, admettons que je remplace mon 2700X par un 5xxx, j’ai une mobo en X470, qu’est-ce que ça va me faire perdre de ce qu’apporte la nouvelle génération ? Le PCIe 4, d’office, mais autre chose ?
fox-idcom
je veux un 5900X et y a aucune dispo nulle part
blueamrtini
Ce sera peut être LE bond générationnel d’INTEL, qui sait? parce que cela fait des années que les évolutions sont faibles chez eux, avec très peu d’évolutions de performances dans les calculs réels.
Zakalwe
Il faut comprendre que le blé d’Intel vient des CPU serveur et des grosses entreprises corporate ; le public mainstream ne l’intéresse que pour la hype histoire de dire qu’ils sont les meilleurs en jeu ; et c’était le cas. Mais ses décisions de faire payer le prix fort et d’arrêter (quasiment) toute innovation (nbre de coeurs), seul le rendement des actions (le système de retraite US) comptaient, ont été (à mon sens) totalement irresponsable. Seulement, le mur est là : AMD a réussi à se rétablir (grâce à Jim Keller, qu’Intel a ensuite embauché et qui a pris la décision de partir) en mettant une Taiwanaise au commandes, qui, de fait, a des liens avec TSMC le fondeur qui fait tous les ARM de mobiles et qui techniquement est au top. Lisa Su est un très haut QI, c’est une fille exceptionnelle. Sans elle, AMD serait mort et Intel en serait toujours à 4 coeurs et 6 à 800 $.
Kevin_38
Les instructions et d’ailleurs la licence X86 est partagé entre AMD et Intel. Tout doit tourner sur les deux sauf si on ne le permet pas. T’as pas répondu a la question c’est quoi tes «&nbsp;programmes&nbsp;» ? Ça sort du compilateur de ta boite ? T’as déjà acheté de l’AMD ?
Kevin_38
On parle de CPU, le score ray tracing ??? Oui AMD met une branloute a intel et c’est pas près de changer vu l’avance…
FRANCKYIV
Merci pour ce dossier bien foutu
Cleindori
" la RTX 3080 qui bride les processeurs."<br /> Je pensais pas lire ça avant 2022 mais bon xD
newseven
Pour moi tout tourne autours des jeux en 4k .<br /> Et vous avez bien montré le bobo des limites des GPU pour le 4k .<br /> Même un simple 8400 ou un 9400f auraient eu les mêmes résultats.<br /> Donc quand vous fait des configurations n’oublier pas que le facteur de la résolution peut vous faire économiser beaucoup d’argent .<br /> (( En 3 840 x 2 160, les différences sont pour ainsi dire imperceptibles. Ce test est intéressant pour confirmer que dans de telles circonstances, c’est bien sûr la carte graphique qui fait la différence et notre RTX 3080 est ici le facteur limitant. ))<br />
Doss
La conf standard des joueurs PC c’est 27’ en 1440p144, le 4K est rare.<br /> De plus les consoles aujourd’hui on enfin des processeur plus véloce donc ça va forcement monter les exigences CPU des jeux d’ici 2 ans.<br /> De plus généralement on change plus souvant de GPU que de CPU donc le but c’est que notre CPU devienne pas un Bottleneck des nos futurs GPU.
Bombing_Basta
Chez CCL ils n’ont pas eu ce problème semble-y-il : https://www.cowcotland.com/articles/3082-8/test-processeur-amd-ryzen-5-5600x-et-ryzen-7-5800x-le-milieu-de-gamme-redefini.html
Bombing_Basta
T’inquiètes, ils se font exploser pareil : https://www.cowcotland.com/articles/3083-4/test-processeur-amd-ryzen-9-5900x-et-ryzen-9-5950x-intel-de-nouveau-atomise.html<br /> Denzel:<br /> Vu que j’hésite entre les 2, je serais fixé, et entre temps le 5950x auras peut être baissé et sera peut être plus disponible…Merci a vous<br /> N’hésite plus, va voir le lien juste au-dessus.
rsebas3620
dans aucun magazine us le probleme n’est repertorié donc oui c’est peut etre un probleme du processeur rien n’est infaillible il y a bien un youtubeur uqi a recu une ps5 et 1 mois apres hs… ou les xbox dont vertains ont des soucis de blu ray rien n’est infaillible
Doss
Fin 2021 ya les 10nm d’intel donc je doute que ça sera facile pour amd. Il aura fallût 4 gen de 7nm pour qu’AMD prenne l’avantage en mono cœur contre un techno de plus de 6 ans.<br /> Mais bon contrairement à toi je ne suis pas « funboy » car j’attendais vraiment cette gamme d’amd mais malheureusement il manque pour moi un intermédiaire au 5600 et 5800. Donc aujourd’hui le 10700k me conviendrait plus mais ya pas de slot PCIe 4. Donc je vais probablement fair l’impasse aussi du 11700 et attendre sagement le match de fin 2021.
LTGreg22
Avant d’affirmer certaines choses, ce serait bien de se documenter. Il n’y a que Zen 2 et Zen 3 en 7 nm donc 2 générations.
Nerces
Tu parles du problème de chauffe du 5800X ? Si, si, certains le mentionnent bien. Pour le coup, je pense simplement que c’est une situation normale : dans les cas de stress intense et sur la durée, le 5800X grimpe autour des 84-88°C selon les configurations et les refroidisseurs. Le savoir il vaut mieux
rsebas3620
en fait sur les test us avec du noctua ventilé la moynne est 71-78 degre avec water cooling 78-88 sauf si on les mets a 75% dans ce cas il reviendrait au temperature donné voir moins de 70 si on utilise de la kryonaut mais bon reste que 85 degre compare aux 2 autre ca fait beaucoup
Clickman17
j’ai le même avis que le test sur le Ryzen 5800x; ça chauffe déjà pas mal d 'origine et en overclocking c’est un grille pain !!! lol.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers tests

Test Corsair MP600 GS : inutile de vous ruiner quand des SSD de ce niveau existent !
Test Tronsmart T7 : l'enceinte Bluetooth à prix mini, mais qui assure l'essentiel
Test ViewSonic X2 : un vidéoprojecteur plaisir pour goûter à la grande image cinéma
Test Marshall Woburn III : une enceinte premium et énergique, à la connectivité limitée
Test Apple iPad (2022) : des nouveautés, et des frustrations
Test Apple TV 4K (2022) : la dernière box TV d'Apple frise la perfection
Test Fitbit Sense 2 : la montre connectée sport de Google rate le coche
Test de l'option Power de Shadow : nos impressions sur le PC dans le cloud sous stéroïdes
Test Sennheiser Ambeo Soundbar Plus + Ambeo Sub : une immersion sonore sacrément bien négociée
Test Withings Body Comp : la balance connectée qui prend soin de votre santé
Haut de page