🔴 Soldes dernière démarque : jusqu'à - 80% ! 🔴 Soldes dernière démarque : jusqu'à - 80% sur le high-tech

Avis Incogni : le service qui débarrasse le Web de vos données personnelles

27 octobre 2022 à 09h31
0
Incogni © Incogni
© Incogni

Alors que de nombreux Français veulent pouvoir disparaître d'Internet et (re)devenir maître des données personnelles que la Toile fait circuler à leur sujet, certaines solutions émergent pour les aider à faire un brin de toilette numérique. C'est le cas d'Incogni, un service qui se propose carrément de faire le ménage (et les démarches) à votre place, que nous avons pris le temps découvrir.

Incogni
  • Tarif convenable
  • Inscription facile
  • Interface simplifiée à l'extrême
  • Un manque de suivi des requêtes envoyées, suivies et traitées
  • L'absence de bouton ou de page pour se désinscrire
  • Pas d'application mobile
  • Pas de version française

Incogni, issu de la société Surfshark (groupe NordVPN), est un service en ligne qui se fixe pour mission d'agir comme un outil de suppression de données. En échange d'une inscription payante, Incogni demande directement aux courtiers en données, en votre nom, de supprimer les informations personnelles qu'ils peuvent détenir à votre sujet sur leurs bases de données. Que vaut l'outil de suppression des données ?

Fonctionnalités

D'abord, insistons sur le côté pratique. L'accès aux fonctionnalités d'Incogni est plutôt facile : l'inscription est relativement rapide, en ce qu'il suffit de livrer quelques informations (adresse électronique, adresse postale, nom et prénom) et de signer l'accord qui vient donner mandat au service d'agir en votre nom. Il n'est pas nécessaire de fournir sa date de naissance ni son numéro de téléphone, ce qui est toujours appréciable. Les données récoltées par Incogni dans le cadre de l'utilisation de services sont, elles, conservées pendant un an après la fin de la fourniture du service. Il est évidemment possible d'en demander la suppression.

Une fois débarqué sur le site, vous découvrez une interface très minimaliste, nous en reparlons d'ailleurs un peu plus bas. Et vous pouvez ensuite rapidement identifier les fonctionnalités, par nature peu nombreuses, proposées par l'outil.

Dès lors que vous donnez mandat à Incogni d'agir, le service se charge d'envoyer des demandes à plusieurs dizaines de courtiers en données, pour que ces derniers suppriment vos données personnelles de leurs bases de données. En théorie, et c'est en tout cas ce qu'indique le RGPD, les courtiers sont tenus de répondre à toute demande dans un délai de 30 à 45 jours.

Incogni statut des demandes
Évolution du traitement des demandes sur un mois

Le site, qui agit de façon automatique, vous tient alors au courant du nombre de demandes envoyées, en cours et complétées. Par « demandes complétées », il faut comprendre le nombre de courtiers qui ont bien répondu à la requête d'Incogni. Mais attention : il nous est malheureusement impossible de distinguer les demandes qui ont abouti à la suppression des données de celles qui n'ont rien donné de concluant, soit parce que le courtier refuse de procéder à la suppression, soit parce qu'il n'avait tout simplement pas de données personnelles rattachées à l'adresse e-mail que vous avez pu fournir lors de votre inscription.

En revanche, il peut arriver que vous receviez un e-mail provenant d'un courtier en données. Nous avons reçu deux courriers électroniques de ce type après notre essai : l'un par exemple provenant d'un courtier français (avec Incogni placé en copie du message), nous précisant qu'il avait procédé à des vérifications et attestant ne pas avoir trouvé trace de nos données personnelles dans ses bases de données.

Incogni exemple mail
L'un des e-mails reçus au titre de l'utilisation du service. Ici, le DPO d'un courtier en données nous informe que nos données personnelles ne figurent pas dans leurs bases de données.

« Parfois, certains le font comme une couche de sécurité supplémentaire pour confirmer la demande, d'autres fois, c'est une tactique malveillante où ils envoient des e-mails intimidants avec des affirmations selon lesquelles vous devez faire ceci ou cela pour que vos données soient supprimées », explique Incogni. Si vous êtes dans ce dernier cas : contactez le support.

Interface et ergonomie

Le site Incogni est relativement simple à prendre en main, nous le disions plus haut. La page d'accueil est composée de trois onglets :

  • Le « Dashboard » (ou tableau de bord), ouvert directement depuis la homepage. Celui-ci vous indique le nombre de demandes envoyées, en cours et complétées.
  • L'onglet « Detailed view » (ou vue détaillée), qui liste de façon plus détaillée les données du tableau de bord. On peut ainsi savoir, pour chacune des requêtes, le nom du courtier contacté, la sensibilité des données qu'il peut posséder sur une échelle de 1 à 10, la catégorie dans laquelle il exerce (marketing, recrutement, recherche de personnes et autres), le statut de la demande et une description plus fournie des activités du courtier.
  • Le troisième onglet, « Help », redirige, comme son nom l'indique, vers une page d'aide sur laquelle on retrouve un petit moteur de questions, ainsi qu'une FAQ et d'autres explications sur le fonctionnement du service et sur les pratiques des courtiers en données.
Incogni vue détaillée
La vue détaillée sur chaque demande envoyée et chaque courtier de données contacté

Nous avons fait le choix d'en parler dans cette partie, mais le fait que l'on ne puisse pas se désinscrire de nous-même du site est un peu dérangeant, surtout provenant d'un outil qui est censé faciliter l'accès à la suppression de ses données personnelles.

Support client

Incogni propose une page « Help », dont nous parlions tout à l'heure. C'est sur celle-ci que vous retrouverez le bouton « Submit a request » (ou l'onglet de bas de page « Support » puis « Contact us »), pour soumettre une demande.

L'entreprise possède également un compte Twitter, qui reste une alternative de contact, tout comme l'adresse e-mail dédiée au support, support[@]incogni[.]com.

Tarifs

Crée un compte Incogni gratuitement est tout à fait possible, mais pour bénéficier des services de l'outil, il faut souscrire un abonnement. Deux types d'abonnement sont proposés aux utilisateurs :

  • Un abonnement annuel à 69,48 euros, qui équivaut à payer 5,79 euros/mois.
  • Un abonnement mensuel à 11,49 euros/mois.
Incogni Tarifs 2022
Les deux offres proposées par Incogni

S'il est possible de stopper son abonnement à tout moment, Incogni permet aussi à ses clients de demander un remboursement dans les 30 jours suivant la souscription payante, si l'utilisateur n'est pas satisfait du service. C'est la maison-mère d'Incogni, la société néerlandaise Surfshark BV, bien connue des amateurs de VPN, qui traite les paiements, avec l'aide de fournisseurs tiers.

Conclusion

Plus d'un mois après notre inscription sur Incogni, un total de 90 requêtes envoyées était affiché sur le tableau de bord. Le nombre de requêtes en cours, lui, a logiquement diminué, passant de 75 à 59, et celui des demandes complétées, passé de 15 à 31, pèse pour un tiers des requêtes initiales envoyées. Cela nous semble peu, d'autant plus que nous n'avons reçu que deux e-mails provenant de courtiers, nous indiquant qu'une demande avait bien été reçue.

L'interface et l'ergonomie sont plutôt agréables, bien que le service soit dépourvu d'une application mobile et d'une version française. La manque de suivi personnalisé et direct sur les résultats obtenus (ou pas) d'Incogni reste un problème. Préciser qu'une requête est en cours ou a été traitée demeure insuffisant à nos yeux.

Incogni

6

Si l'idée de départ d'Incogni est louable, l'outil semble encore trop timide en informations pour nous convaincre de l'utiliser sur le long terme. Le fait est que la démarche reste aussi très aléatoire : l'entreprise semble à chaque fois contacter les mêmes courtiers en données. Il est difficile donc de faire matcher les courtiers en données contactés par Incogni avec ceux qui détiennent réellement des informations qui vous appartiennent. À l'issue de notre mois de test, nous clairement restons sur notre faim.

Les plus

  • Tarif convenable
  • Inscription facile
  • Interface simplifiée à l'extrême

Les moins

  • Un manque de suivi des requêtes envoyées, suivies et traitées
  • L'absence de bouton ou de page pour se désinscrire
  • Pas d'application mobile
  • Pas de version française
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Derniers avis

Avis Bitdefender Total Security (Test 2023) : est-ce toujours le meilleur antivirus du marché ?
Avis ONLYOFFICE (Test 2023) : une suite cloud sécurisée proposant l'auto-hébergement
Avis Posteo (Test 2023) : que vaut la messagerie chiffrée allemande ?
Avis Infomaniak kSuite (Test 2023) : une suite bureautique eco-friendly et respectueuse de la vie privée
Avis Google Workspace (Test 2023) : 15 ans plus tard, la stratégie cloud de Google tient-elle la route ?
Avis Office.com (Test 2023) - Que vaut vraiment la suite bureautique en ligne de Microsoft ?
Avis Mailbox.org (Test 2023) : le challenger de ProtonMail
Avis Mailfence (Test 2023) : que vaut cette messagerie chiffrée alternative à Gmail ?
Avis Infomaniak Mail (Test 2023) : un service mail qui multiplie les bons points face aux géants du web
Avis Proton Mail (Test 2023) : que vaut la messagerie mail chiffrée ?
Haut de page