Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise

03 juin 2020 à 18h15
0
Bruno Le Maire (Twitter @Economie_Gouv)

Les ministres français et allemand de l'Économie dévoileront, jeudi, les premiers résultats du projet d'infrastructure européenne de données.

Depuis plusieurs mois, les discussions avancent en Europe sur la création d'un Cloud européen, qui viendrait faire barrage à l'hégémonie des géants américains comme le leader mondial Amazon Web Services, Google Cloud Platform et Microsoft Azure, pour ne pas les citer. Jeudi 4 juin, les premiers résultats du projet franco-allemand baptisé Gaia-X (rien à voir avec le satellite, vous l'aurez compris) seront dévoilés par les ministres Bruno Le Maire et Peter Altmaier.

Un projet qui réunit gouvernements, scientifiques et grandes entreprises européennes

Jeudi, le ministre de l’Economie et des Finances français, et le ministre fédéral allemand de l’Economie et de l’Energie donneront une conférence de presse lors de laquelle ils présenteront les premiers résultats du projet franco-allemand visant à bâtir une infrastructure européenne des données. Le projet Gaia-X avait été évoqué pour la première fois lors du Sommet Numérique, en octobre dernier.

Depuis, l'idée de créer une véritable alternative de poids aux géants américains a fait son chemin dans l'Union européenne, une UE qui a su rassembler des gouvernements, scientifiques et entreprises pour concevoir une architecture technique qui puisse garantir un échange de données qui soit sécurisé et qui puisse servir de base à ce qui doit devenir un écosystème complet de gestion des données.

Contrer l'hégémonie sino-américaine et affirmer la souveraineté numérique de l'UE

Le projet Gaia-X va bien au-delà de Bruno Le Maire et de son homologue Peter Altmaier, qui ont tout de même su fédérer autour de ce dernier, en espérant que d'autres s'y rallieront. Au total, ce sont plus de 100 entreprises et instituts de recherche issus de 17 pays qui participent à cette initiative inédite.

Parmi les entreprises participantes, on retrouve plusieurs grands noms de l'industrie et de l'économie franco-allemandes, dont Atos, Bosch, Amadeus, OVH, Orange, Deutsche Telekom, Docaposte, EDF, 3DS OUTSCALE (filiale Cloud de Dassault Systèmes), Siemens, SAP, ou encore Safran. Plusieurs représentants de ces grandes entreprises prendront la parole ce 4 juin à l'issue de la conférence de presse des ministres Le Maire et Altmaier, dans le cadre de cette journée dédiée à Gaia-X.

L'Europe est peut-être en train de franchir un cap décisif dans l'affirmation de sa souveraineté technologique face aux grandes entreprises mondiales. Amazon Web Services (47,8% de parts de marché), Microsoft Azure (15,5%), Alibaba (7,7%), Google (4%) et IBM (1,8%) dominent le marché du Cloud computing public mondial. Tous des acteurs hors-Union européenne. Il est peut-être temps que l'Europe s'affirme à la hauteur de ses ambitions politiques et numériques.

Source : Neowin

Modifié le 04/06/2020 à 18h50
33
27
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture électrique : combien coûte la recharge à domicile ? (MàJ Juillet 2020)
En réponse à des accusations de harcèlement des têtes tombent chez Ubisoft
Bosch dévoile son vélo concept électrique et tout suspendu
L'administration Trump va bientôt se passer des entreprises qui utilisent des appareils Huawei
L'Union européenne mise sur le développement d'un hydrogène propre
Far Cry 6 confirmé par Ubisoft, la présentation programmée au 12 juillet
Microsoft Flight Simulator sortira le 18 août sur PC
Thunderbolt 4 : 40 Gb/s ,mais Intel veut du 32 Gb/s en PCIe et la prise en charge double 4K
Taxe GAFA : 1,3 milliard de dollars de frais de douane pour la France... et 6 mois pour changer la donne
Apple recommande de ne pas fermer votre MacBook si vous en cachez la webcam… voilà pourquoi
scroll top