A 56$ par disque dur, WD ne relance pas son chiffre d'affaires

0
De très bons chiffres dans le segment jeux vidéo et entreprise et une stabilisation de la branche PC ont permis à WD de livrer toujours plus de disques durs ce trimestre, mais pas d'accroître ses recettes.

00F0000006862900-photo-wd-black-dual-drive.jpg
Western Digital se porte mieux que prévu. Le numéro un mondial de l'industrie des disques durs a livré 63 millions d'unités dans le monde sur la période allant de mars à juin, qui correspond au quatrième trimestre de son exercice fiscal décalé 2014. C'est environ 5% supérieur à ce qu'il avait enregistré un an auparavant, de quoi porter sa part de marché à 45,7%, toujours devant Seagate.

Le PDG de Western Digital, Steve Milligan, attribue cette progression à la formidable augmentation des volumes (+67%) enregistrée dans le segments de jeux vidéo, qui ont pesé 16% du total des disques vendus ce trimestre. La bonne tenue de la branche entreprise, dont les livraisons ont progressé de 13%, est aussi mise en avant par WD pour expliquer ce bilan. Les meilleures ventes que prévues sur le segment des PC portables (-4,6%) et la stabilisation sur celui des ordinateurs fixes ont aussi contribué à soutenir les volumes livrés.

Cette croissance ne se répercute pourtant pas sur le chiffre d'affaires final enregistré par WD sur le trimestre, en recul de 2,7% comparé à la même période un an avant, à 3,6 milliards de dollars. Car pendant que le fabricant écoulait plus de disques durs, leur prix moyen unitaire reculait de 4 dollars en une année, à 56 dollars. Le directeur financier, Timothy Leyden, impute cette déflation aux consoles et aux PC portables.

Une marge encore élevée

La raison est simple : les disques embarqués dans ces machines ne sont pas des modèles de grande capacité, plus onéreux. De plus, les assembleurs profitent d'économies d'échelles lorsqu'ils passent de grosses commandes, ce qui tend à réduire la valeur unitaire des disques durs. Et WD n'a pas pu compter sur les SSD pour rattraper le coup. En progression de 8,6%, ils ne pèsent guère plus que 3% du chiffre d'affaires actuel.

Pour soutenir sa profitabilité, Western Digital a conservé un haut niveau de marge, à 28,2% - bien loin des 19,2% d'il y a trois ans. Conscient que le PC ne soutiendra pas éternellement sa croissance et qu'il a pris trop de retard sur le SSD, WD explique qu'il continuera à tourner ses investissements futurs sur les segments à forte croissance comme le cloud. Il s'attend à un chiffre d'affaires stable pour le prochain trimestre.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page