Samsung obligée d'investir 4 milliards dans le 4 nm pour rester en course face à TSMC

23 août 2022 à 09h00
14
Wafer

Si Samsung a perdu la production des Snapdragon 8+ Gen 1 en 4 nm, et malgré l’entrée dans l’ère du 3 nm, l’entreprise coréenne n’a pas l’intention d’abandonner cette finesse de gravure à son concurrent.

Les deux grands fondeurs que sont TSMC et Samsung produisent en masse en 4 nm depuis plusieurs mois maintenant, mais le Sud-Coréen montre des rendements et une capacité bien inférieure à celle de son concurrent taïwanais. Un rapport d’Economic News Daily stipule que Samsung va investir environ 5 000 milliards de wons, soit approximativement 3,7 milliards de dollars américains, pour augmenter ses capacités. Le fondeur vise une production de 20 000 wafers mensuels au cours du quatrième trimestre 2023.

Samsung maintient ses pions sur le 4 nm

Alors que Samsung a devancé TSMC pour le 3 nm, l’idée d’investir sur le 4 nm peut sembler saugrenue. D’autant plus que Qualcomm, qui faisait confiance à Samsung pour son Snapdragon 8 Gen 1, a confié la production du Snapdragon 8+ Gen 1, toujours en 4 nm, à TSMC. En outre, s’il n’y a encore rien d’officiel pour le Snapdragon Gen 8 Gen 2, il est envisageable que cette puce passe au nœud de gravure 3 nm.

Mais les dirigeants de Samsung Foundry souhaiteraient conserver et consolider la production de puces d’autres sociétés, notamment des SoC Tensor de deuxième génération de Google, des puces toujours pressenties pour êtres gravées en 4 nm. Rappelons que certains ont vu dans le SoC Google Tensor un Exynos 2100 légèrement modifié.

TSMC première, Samsung seconde

Dans tous les cas, pour maintenir son attrait auprès de ses clients actuels, voire en attirer d’autres, Samsung doit garder des tarifs attractifs et une capacité de production suffisante. Or, en début d’année, des sources industrielles évoquaient un rendement de seulement 35 % pour les Snapdragon 8 Gen 1. Dans le même temps, elles suggéraient un rendement deux fois supérieur pour le 4 nm de TSMC. Pour ne rien arranger, les capacités de production du fondeur taïwanais sont bien plus élevées, avec un rapport de presque 1 pour 5.

Reste qu’un investissement de 3,7 milliards de dollars américains n’est pas une somme faramineuse pour une société comme Samsung Foundry. Pour mettre ce montant en perspective, rappelons que l’année dernière, l’entreprise avançait un plan d’investissement de 151 milliards de dollars pour les semi-conducteurs d'ici 2030.

Enfin, la manière dont TSMC et Samsung géreront la transition vers de nouveaux types de transistors pour remplacer les FinFET dans les finesses de gravure plus petites pourrait bien rebattre – un peu – les cartes au cours des prochains mois.

Source : WCCFTech

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
14
9
DrCarter95
Soit 1 milliard le nanomètre.<br /> Ça fait cher du kilomètre xD
Popoulo
« obligation » fait un peu too much. On se trouve surtout dans le cas d’une stratégie de production, évoquée à de multiples reprises dans l’article.
HAL1
C’est clair. Le titre de l’article n’a pas de sens, et il est même précisé dans le texte que cet investissement n’est pas spécialement important…
MHC
La Chine a également annoncé de très gros investissements et pourrait à terme s’émanciper et donc devenir concurrente des solutions américaines et européennes (ex : ASML) en notre défaveur.
norwy
En parlant des solutions européennes, c’est quoi le plan pour la France et l’Europe ?<br /> Ce serait bien que @Clubic nous explique tout ça dans un article complet.
MHC
Malheureusement en Europe, on a ASML mais on ne s’en sert pas pour devenir des leaders en terme de production.
julla0
Quand il s’agit de critiquer ses institutions il y a du monde mais dis moi, toi, que fais-tu pour améliorer les choses?
Popoulo
@julla0 : Pour l’instant il doit payer des impôts donc grassement les gens qui composent lesdites institutions. Et toi, tu fais quoi ?
olivelau
l’article semble nous dire que Samsung est obligé d’investir pour rester dans la course avec TSMC. S’il y a une industrie très capitalistique c’est bien le semi conducteur !<br /> TSMC a annoncé en janvier un plan d’investissement de M40$ pour 2022, Samsung M356$ sur 5 ans !<br /> Il faut investir pour survivre, dans la production et la R&amp;D, massivement. Et c’est pourquoi ils sont désormais si peu nombreux à être encore dans la course, ça coûte très cher !<br /> Et pourquoi dans le 4 nm ? Parce que en dehors des CPU/GPU/mémoires… on utilise des technos plus anciennes, moins chères et heureusement, sinon 90% des fabs de la planète seraient obsolètes !<br /> Donc un article qui enfonce un peu une porte déjà ouverte en grand quoi…
olivelau
ASML, peu de chance ! Leur savoir-faire est unique au monde et leurs concurrents ne sont pas au niveau sur l’EUV, seule méthode qui permet de descendre aux dimensions actuelles
julla0
Qui te dit qu’il paie des impôts?<br /> Tu le connais, vous faites partis du même club anti tout (mais surtout anti intelligence)?<br /> Quant à moi, en plus de travailler pour l’état afin d’aider les autres, je paie aussi des impôts mais ce n’était pas le sujet et je n’ai ni critiqué la France ni l’Europe…<br /> Bref comme d’hab tu dis n’importe quoi et tu es surtout hors sujet… Rien d’étonnant quoi…
MHC
Un petit coté « je sais tout et je donne des leçons à tout le monde » fort agréable.
julla0
Je ne donne pas de leçon, je reprends ceux qui critiquent en permanence car c’est fatigant de lire ça tout le temps.
philouze
Je suis pro-européen, libéral sans être libertarien (et je crois à une part de dirigisme) - je constate que d’une part il y a eu d’énormes investissements étatiques au japon, corée, chine dans les semi, mais aussi aux US, directement et illégalement/indirectement ( coucou les financements militaires qui échappent aux sanctions OCDE, coucou la Darpa…)<br /> Et je constate que l’europe et la france en sont à 1/10ème du minimum et environ 1/100ème de l’investissement des meilleurs, avec aucune loi « protectionniste minimale » en vue (comme par exemple être obligé d’embarquer un minimum de 10% de semi « legacy » en provenance d’Europe sur un horizon de 5 ans…)<br /> on peut quand même, sans tout critiquer, constater que nos dirigeants sont assez techniquement largués, nuls en futurologie, que depuis De Villepin on a supprimé les seules vigies dignes de ce nom ( le commissariat d’état au Plan et nos futurologues « officiels » [ au passages leurs visions se sont révélées exactes dans tous les domaines].<br /> On a assisté à un lent et inexorable suicide technologique sur le Minitel, le Net, nos startups (même la russie a protégé ses champions comme Kaspersky, Yandex, telegram), nos politiques énergétiques, notre industrie naissante et au top dans le solaire dès les années 90 puis dans l’éolien, les technos du lithium, et maintenant le nuke qui visible marche au bord de la falaise.<br /> Donc oui, y’a de quoi critiquer, et d’ailleurs sur ces sujets quasi régaliens, à part critiquer, quoi faire ? comment influencer ?
Blackalf
Plusieurs messages ont été supprimés, parce que la diffamation n’a rien à faire ici.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Encore plus de pub sur Instagram, surtout là où vous n'en vouliez pas
Piratage : Google a reçu plus de 6 milliards de demandes de retrait
Une TV OLED à ce prix là, c'est une offre à ne pas louper en vue du mondial !
Stadia : des fans cherchent des solutions pour sauver les manettes, et Google ?
La modération de Facebook face à un dilemme en Iran
Le mois de la cybersécurité se place sous les meilleurs auspices avec Bitdefender Total Security
Clubic recherche un(e) responsable guides d'achat
Ce superbe casque Sony à réduction de bruit est à prix cassé ici !
Achetez le smartphone Motorola Edge 30 Neo et recevez 50 € + un assistant vocal
Nest Doorbell : la nouvelle sonnette connectée de Google est pleine de bonnes idées
Haut de page