Ballot Screen : Microsoft met un terme au choix du navigateur

Par
Le 18 décembre 2014
 0
L'écran de choix d'un navigateur proposé aux utilisateurs de Windows ne sera plus proposé. Imposé par l'Union européenne à Microsoft pendant une durée de 5 ans, ce « Ballot Screen » va disparaître.

Microsoft va cesser de faire apparaître l'écran de choix du navigateur Web aux personnes qui installent un système d'exploitation Windows. L'obligation qui pesait sur le groupe américain courait sur 5 années. Le groupe américain est désormais fondé à ne plus orienter ses utilisateurs vers plusieurs alternatives.

0190000002919058-photo-microsoft-ballot-screen-update-2.jpg


Le « Ballot Screen » permet aux internautes de choisir parmi 10 navigateurs, celui qu'ils désirent utiliser. Une fois un système Windows installé, une fenêtre s'ouvre et laisse apparaître aléatoirement plusieurs services concurrents comme Chrome, Firefox, Opera ou, plus loin, d'autres navigateurs du marché.

Cette obligation incombait depuis 2008 à Microsoft, date à laquelle la société a été condamnée à régler une amende de 899 millions d'euros (réduite à 860 millions) pour avoir intégré par défaut son navigateur Internet Explorer dans ses systèmes d'exploitation Windows. L'Europe avait donc demandé à ce qu'un choix puisse être effectué par les utilisateurs via une interface appelée « Ballot Screen ».

Le groupe de Redmond a même par la suite été reconnu coupable de manquement à ses obligations. En mars 2013, la Commission européenne avait à nouveau condamné Microsoft à régler une amende de 561 millions d'euros pour avoir fait disparaître pendant 19 mois cet écran.

A ce jour, Chrome est le navigateur le plus utilisé en Europe et totalise 33,9% de parts de marché. Selon des chiffres rapportés par AT-Internet, Internet Explorer et Safari sont désormais quasiment ex-aequo (19,9 et 19,8%), talonnés de près par Firefox avec 18,9% de parts de marché.


A lire également
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités Microsoft

scroll top