Une nouvelle fuite nous en dit plus sur les i9 et i7 de 11e génération pour PC de bureau

28 décembre 2020 à 17h14
6

On en sait plus sur les fréquences de base et maximales ainsi que les limites de puissance des Core i9-11900, Core i7-11700K et Core i7-11700.

En début d’année prochaine, Intel doit dévoiler officiellement sa 11e génération de processeurs de bureau, les Rocket Lake-S. Cette gamme succédera logiquement à la 10e, Comet Lake-S. Elle aura pour lourde tâche de faire face aux Ryzen 5000 d’AMD.

Cypress Cove à la rescousse du 14 nm

Sur le papier, le combat s’annonce assez inégal. Tandis que les puces d’AMD bénéficient d’une architecture CPU Zen 3 bien maîtrisée et d’une gravure en 7 nm, celles d’Intel se coltinent une gravure en 14 nm. En outre, contrairement aux Comet Lake-S, les Core i9 Rocket Lake-S ne proposeront non plus 10 cœurs / 20 threads, mais se borneront à 8 cœurs / 16 threads.

Cependant, pour rivaliser avec l’armada d’AMD, les Rocket Lake-S d’Intel ont quand même un argument à faire valoir : une nouvelle architecture CPU, Cypress Cove, qui remplacera la vieillissante architecture Skylake que l’entreprise ressert depuis la sixième génération de Core.

Cette architecture Cypress Cove induirait une hausse des IPC (instructions par cycle) d’au moins 10 % selon Intel. Cela augure une belle augmentation du nombre d’instructions par seconde, d’autant plus si les Rocket Lake-S conservent les fréquences élevées de leurs ancêtres directs. Les nombreuses fuites de ces dernières semaines ont corroboré cette hypothèse. Une nouvelle, qui provient d’un utilisateur de Bilibili, va également dans ce sens. Elle dévoile les spécifications de trois processeurs Rocket Lake-S, les Core i9-11900, Core i7-11700K et Core i7-11700.

Des limites de puissance identiques à celles des processeurs Comet Lake-S

Toutes ces références embarquent donc 8 cœurs / 16 threads. Le suffixe K du Core i7-11700K signifie qu’il s’agit d’une puce au coefficient multiplicateur déverrouillé, autrement dit éligible à l’overclocking. Les valeurs communiquées proviennent d’échantillons d’ingénierie. Par conséquent, celles des processeurs commercialisés sont susceptibles de varier.

Le Core i9-11900 aurait une fréquence de base de 1,8 GHz, une fréquence Boost sur l’ensemble de ses cœurs de 4 GHz et une fréquence maximale sur un cœur de 4,5 GHz. Sans surprise, il serait configuré avec un PL1 (TDP) de 65 W et un PL2 de 224 W.

Pour information, le PL2 représente la limite de puissance atteignable par un processeur pendant une certaine durée (définie par la valeur Tau). En pratique, un Core i9-10900, par exemple, a un PL1 de 65 W, un PL2 de 224 W et une valeur Tau de 28 secondes. Un Core i9-10900K, lui, a un PL1 de 125 W, un PL2 de 250 W et une valeur Tau de 56 secondes.

© Intel

Cette parenthèse faite, revenons-en à nos Rocket Lake-S. Le Core i7-11700K aurait pour sa part une fréquence de base de 3,4 GHz, une fréquence Boost sur l’ensemble de ses cœurs de 4,3 GHz et une fréquence maximale sur un cœur de 4,8 GHz. Son TDP serait de 125 W et Intel fixerait son PL2 à 250 W. Moins véloce, le Core i7-11700 aurait une fréquence de base de 1,8 GHz, une fréquence Boost sur tous ses cœurs de 3,8 GHz et une fréquence maximale sur un cœur de 4,4 GHz. Ses limites de puissance seraient identiques à celles du Core i9-11900.

© Intel

Sans trop s’avancer, nous pouvons envisager que les fréquences de base des Core i9-11900 et Core i7-11700 commercialisés soient nettement plus élevées que celles avancées ici. Il est également probable que les fréquences Boost soient elles aussi rehaussées de quelques centaines de MHz, notamment pour le Core i7-11700K. De fait, nous l’imaginons mal ne pas taquiner les 5 GHz sur un cœur.

De la DDR4-3200 par défaut

L’autre information intéressante partagée par l’utilisateur de Bilibili concerne la fréquence mémoire XMP par défaut des Rocket Lake-S. Cette dernière serait de 3 200 MHz (DDR4-3200). Cela représente une amélioration non négligeable par rapport aux Comet Lake-S, pour lesquels la valeur officielle est la DDR4-2933.

Par ailleurs, sachez qu’un Core i9-11900K logé sur une carte mère B560 œuvrant avec de la mémoire DDR4-4133 a récemment été repéré. Cela suggère qu’Intel autoriserait l’overclocking mémoire sur de telles cartes. Un changement de politique puisque jusqu’à présent, la société n’accordait cette prérogative qu’aux cartes mères série Z.

Enfin, pour être exhaustif à propos des puces Rocket Lake-S, précisons qu’elles apporteront le support du PCIe 4.0 aux plateformes grand public d’Intel. Elles profiteront aussi d’un iGPU basé sur la technologie Xe.

Intel devrait vraisemblablement dévoiler cette gamme lors du CES 2021. L’événement se déroulera du 11 au 14 janvier.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires
et respectez le réglement de la communauté.
6
7
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Test Yale Linus Smart Lock : cette serrure connectée simplifie t-elle vraiment la vie ?
Soldes Amazon : nouvelle baisse de prix sur la souris Logitech G903 Lightspeed
Forfait mobile : toutes les offres du moment chez RED, Free, B&You et Sosh
Soldes : la TV LG Nanocell 8K est soldée à prix cassé chez Fnac et Darty
2048 : bienvenue à Newropa, là où le cyberpunk côtoie la magie
Soldes : l'écran PC gaming Acer Nitro 27
Soldes Amazon : 250€ de réduction sur la barre de son Sony HT-ZF9
Quel SSD choisir pour booster le stockage de votre pc ?
Microsoft renonce à l'augmentation des prix du Xbox Live Gold
Soldes : le Fire TV Stick 4K d'Amazon est toujours en promo ce week-end
Haut de page