Test Canon Powershot SX230 HS : un compact efficace et design

Par
Le 29 juin 2011
 0

Canon Powershot SX230 HS

Canon est entré sur ce secteur des compacts à zoom puissant il y a environ deux ans avec le SX200 IS. Plusieurs coups d'essai entre temps, concluants, mais pas parfaits, et toujours sous la bannière des Powershot SX. Nous testons aujourd'hui le dernier en date, le SX230 HS.

0190000004360470-photo-canon-powershot-sx230-hs.jpg


Canon Powershot SX230 HS
Caractéristiques photo
Pixels réels /
Résolution max
12,1 Mpix /
4 000 x 3 000 pixels
Capteur - taille CMOS Rétro-exposé - 1/2,3''
Zoom 28 - 392 mm (14 X)
Ouvertures max / stab
f3,1 - f5,9 / optique
Ecran
3'' / 461 000 pixels
Sensibilités
100 à 3 200 ISO (6 400 en 3 Mpix)
Obturateur
15 s - 1/3 200 s
Macro
5 cm
Portée du flash
3,5 m maximum
GPS / Format RAW
Oui / Non
Stockage
SD/SDHC/SDXC
+ 0 Mo interne
Connectique Mini USB + mini HDMI
Autonomie annoncée 210 photos (CIPA)
Dimensions 105,7 x 61,6 x 33,2 mm
Poids 218 g
Alimentation Batterie Li-ion 1120 mAh
Caractéristiques vidéo
Qualité max 1080p en 24 im/s
Conteneur - codec MOV - Mpeg-4/AVC
Son Stéréo
Zoom / AF pendant vidéo Oui / Oui
Vidéo stabilisée Oui, optique


Prise en main et ergonomie du SX230HS


Comme son prédécesseur, le SX210 IS, le SX230 HS affiche un design résolument moderne. Si le bleu ne flashe pas assez à votre goût, sachez qu'il existe aussi un rose pétant, pas mal dans son genre... Cependant, ces lignes typées bijou ne sont pas sans impact sur la prise en main. Le boîtier peu épais et très bien fini est malheureusement privé de poignée ou toute forme de relief favorisant la préhension. Ainsi, la tenue à une main apporte une stabilité toute relative. Autre détail agaçant sur lequel Canon persiste : le flash pop-up qui se relève automatiquement à l'allumage. Par ailleurs, si la plupart des utilisateurs devraient trouver judicieuse la disposition verticale du sélecteur de modes, ils risquent de s'égarer au milieu des 13 positions que la molette propose.

00c8000004360760-photo-canon-powershot-sx230-hs-poign-e.jpg
00c8000004360482-photo-canon-powershot-sx230-hs-flash.jpg
00c8000004360498-photo-canon-powershot-sx230-hs-molette.jpg

Absence de poignée, flash pop-up automatique et sélecteur de modes vertical


Autre point critiquable : le ratio d'écran de 16:9. Ainsi quand on laisse l'appareil par défaut sur le ratio de 4:3, l'image affichée est exagérément petite. La résolution en hausse (passage de 230 à 460k pixels) n'apporte alors pas grand-chose, surtout que la visibilité de l'écran reste faible en pleine lumière...

012c000004360758-photo-canon-powershot-sx230-hs-ratio-d-cran.jpg
012c000004360500-photo-canon-powershot-sx230-hs-visibilit.jpg

Ratio d'écran inadapté avec du 4:3 et LCD peu visible en plein jour


Pour le reste, c'est du Canon tout craché : roue codeuse au dos de l'appareil, touches Func., Disp et Menu, en plus des accès directs à la lecture et l'enregistrement vidéo. Que de similitudes donc avec le SX210 IS. Les principales différences résident en fait dans l'adoption d'un capteur CMOS de 12,1 MPix, d'une puce GPS et dans le passage à de la vidéo Full HD.

012c000004360508-photo-canon-powershot-sx230-hs-zoom-roue.jpg
012c000004360474-photo-canon-powershot-sx230-hs-commandes-sup.jpg

Commandes à l'arrière du boîtier et puce GPS


Côté menu, pas de nouveauté : les habitués de la marque trouveront tout de suite leurs repères, les autres ne tarderont pas à se sentir à l'aise. En effet, Canon sait très bien doser le niveau de complexité qu'il placer dans ses appareils. Ici on est plutôt sur du simple (prédominance des modes scènes et ludiques, menus peu chargés), mais sans tomber dans du simpliste (modes P, A, S, M, réglage du flash...). La connectique est habituelle : un mini USB servant aussi à l'audio-vidéo de base et une fiche mini HDMI pour ceux qui préfèreraient. Canon annonce 210 photos d'après les standards CIPA : c'est assez peu, mais commun pour ces appareils.

Performances du SX230 HS : réactivité et objectif


En termes de promptitude, ce Powershot se place dans la moyenne de nos compacts. Assez rapide à l'allumage, correct en rafale (3,3 im/s sur un nombre de vues illimitées ou 8,6 im/s en 6 Mpix), mais moins épatant en vitesse de mise au point ou recyclage du flash. L'appareil laisse ainsi une impression mitigée, mais sans jamais sembler trop lent pour empêcher de faire ce que l'on veut.

04360806-photo-graph-canon-sx230hs.jpg
Mesures exprimées en secondes : la plus petite est la meilleure


0096000004360506-photo-canon-powershot-sx230-hs-zoom-gp.jpg
Sur le plan de l'optique, pas de surprise puisque ce compact embarque le même objectif que le SX210 HS : un 28-392 mm ! Ce zoom 14 X ouvre à f3,1 au grand-angle et f5,9 au télé. Et il est bien sûr stabilisé grâce à une lentille mobile, avec l'efficacité que l'on connait à Canon. Quand on prend des photos à main levée au téléobjectif, on peut descendre jusqu'à 1/6 s pour avoir encore plus de la moitié des images nettes ou à peine floues.

012c000004360504-photo-canon-powershot-sx230-hs-zoom.jpg
Le SX230 HS embarque le même zoom 14X que le SX210 IS


Sur le plan qualitatif maintenant, ce zoom fait à peu près comme ses pairs. Il est bien piqué au centre, davantage aux grandes ouvertures, et moins propre sur les bords... On constate une perte significative de netteté sur la fin de la plage focale, notamment au maximum à 392 mm. Un défaut qu'on retrouve sur la plupart des APN à zoom puissant. En revanche les aberrations chromatiques sont assez caractéristiques ici, fréquentes sur les bords de l'image, quelle que soit l'ouverture de diaphragme (mais plutôt aux grandes). Côté distorsion, rien d'anormal pour pareil objectif : du barillet à 28 mm qui disparait peu à peu, et pas de retour en coussinet.

Qualité d'image et hautes sensibilités


Dans Powershot SX230 HS, il y a les deux lettres HS qui trônent pour Haute Sensibilité. C'est-à-dire que l'appareil embarque un capteur CMOS retro-exposé de 12,1 Mpix, réputé notamment pour sa bonne capacité à monter en ISO. Alors qu'en est-il vraiment ? Et bien il faut reconnaître que l'appareil restitue des images tout à fait satisfaisantes jusqu'à 800 ISO. Entendez par là des images qu'on peut sortir en grand format (A4 voire A3), recadrer et retoucher sans problème. La qualité est même excellente de 100 à 400 ISO ! A 1 600 ISO, l'A4 est encore envisageable : Canon a trouvé un bon compromis entre lissage du bruit et maintient de la netteté pour préserver des détails. Le rendu reste ainsi très propre. Enfin à 3 200 ISO l'image commence à bien moutonner, mais sur un 10 x 15 cm ou un usage Web, les photos trouvent encore leur utilité. Ce qui n'est pas le cas du mode 6 400 ISO en 3 MPix...

0096000004361384-photo-canon-powershot-sx230-hs-nocturne-manuelle.jpg

Qui dit capteur CMOS dit également mode Nocturne manuel. L'appareil enchaine alors plusieurs vues sous-exposées (obturation plus rapide, valeur d'ISO plus basse que ce qu'il aurait fallu paramétrer en une seule prise) et combine ces vues pour façonner une image bien exposée et moins bruitée. En somme, ce que Sony a inauguré sur le NEX-5 et que la plupart des appareils avec CMOS proposent aujourd'hui. Si la cadence moins monstrueuse chez Canon exige que le photographe fasse un minimum attention à ne pas bouger pendant la prise de vue, le résultat est tout aussi bon que chez Sony, voire meilleur (qu'avec le HX9V).

012c000004360820-photo-sx230hs-320-iso-extrait-1-nocturne-manu.jpg
012c000004360822-photo-sx230hs-320-iso-extrait-2-nocturne-manu.jpg

Extraits 1 et 2 à 320 ISO, en mode Nocturne manuel


0226000004361856-photo-canon-powershot-sx230hs-nocturne-manuel-exemple.jpg
A exposition équivalente, le nocturne manuel permet ici de tomber à 1 250 ISO et délivre un résultat nettement plus propre que sur les mêmes photos déclenchées en 1 600 et 3 200 ISO


Outre la question des hautes sensibilités que ce Canon aborde sereinement, nous admettre que ce Powershot est également très doué pour mesurer la balance des blancs et globalement fiable pour estimer la lumière. Et avec l'option i-contraste (que Canon persiste malheureusement à cacher dans le menu) sur auto, il y a peu de chance que vous loupiez l'exposition. L'appareil par défaut offre un rendu colorimétrique tout à fait naturel et plaisant. Quant au flash, c'est un des seuls de notre comparatif à être réglable et assez puissant.

Fonctionnalités et vidéo


Premier point à évoquer, le GPS. Nous n'avons pas été plus emballés par la fonctionnalité, du moins sur cet appareil. Pour la simple et bonne raison que la détection des satellites s'est toujours avérée plus longue qu'avec d'autres appareils munis d'une puce GPS (mais moins longue que le TZ20 de Panasonic). Et ensuite, Canon n'a pas pu nous fournir les logiciels supposés être fournis avec. Donc hormis le positionnement sur carte via Picasa, nous sommes restés sur notre faim. Idem concernant l'absence d'un mode panoramique automatisé : Canon campe sur la manière vieille école, où on réalise les vues séparément en s'aidant par transparence sur la vue précédente. Et on fait plus tard le montage sur ordinateur. Bref, sorti du mode Nocturne manuel, cet appareil manque un peu de nouveauté sur le plan des fonctionnalités.

012c000004360510-photo-canon-powershot-sx230hs-g-olocalisation.jpg
Faute de logiciel, la géolocalisation se résume à un placement des images sur une Mpas de Google, si tant est que le GPS ait trouvé un signal


Et ce ne sont pas les différents modes vidéo qui vont changer la donne... En effet pour filmer des images en mouvement, le SX230 HS propose un Full HD de bonne qualité (AVC à 33 Mbps), mais en 24 im/s, donc vite saccadé. Dommage parce que l'AF est consistant et la manette de zoom à deux vitesses parfaitement utilisable. L'atout en revanche, c'est la capture audio de très bonne qualité, en PCM stéréo, encodé à 1,5 Mbps sur 48 kHz et 16 bits. L'écartement suffisant des micros permet de bien distinguer les deux canaux dans l'espace, une caractéristique rare sur des APN. Deux autres modes amusants ont été intégrés à l'appareil, mais ne vont pas révolutionner le genre : le résumé vidéo et le ralenti. Le premier enregistre un bout de vidéo de 4 s avant que vous déclenchiez votre photo et met tous ces rush bout à bout en fin de journée, le second filme à 240 im/s mais en 320 x 240 pixels et produit donc un ralenti, mais de piètre qualité. Voici deux vidéos en 1 080p. La première montre le manque de fluidité des 24 images par seconde, la deuxième confirme la bonne prestation de l'autofocus.





Conclusion

Derrière son apparence loufoque, le Powershot SX230 HS est en fait relativement classique. Conservateur même sur certains points comme la réalisation de panoramiques, à l'ancienne. Et plus globalement, on pourra reprocher à Canon de ne pas avoir davantage exploité son capteur CMOS pour mettre au point des nouveaux modes de prise de vue, qu'on trouve chez certains concurrents. Le leadership de l'innovation n'est clairement pas attribué à Canon. En revanche, le constructeur n'est pas non plus du style à s'endormir sur ses lauriers. Canon dispose d'un savoir-faire technologique indéniable, et apporte un soin évident à le mettre en oeuvre. L'intégration d'un capteur CMOS bien géré et d'un mode nocturne à main levée efficace sont deux bons exemples. Peu de renouvellement donc, mais des grandes forces sur l'essentiel, à savoir la qualité d'image, notamment dans les hautes sensibilités, et la fiabilité de l'appareil. Une valeur sûre en d'autres termes, davantage en photo qu'en vidéo. Mais attention à surveiller des concurrents comme Sony ou Fujifilm, en ébullition en ce moment...

Canon SX700 HS : trouvez le prix le plus bas pour ce modèle sur notre comparateur de prix !

Canon Powershot SX230 HS

Les plus
+ Bonne gestion des hautes sensibilités
+ Balance des blancs fidèles / colorimétrie
+ Stabilisation efficace / AF fiable
+ Mode nocturne manuel / design / prix
Les moins
- Aberrations chromatiques fréquentes
- GPS peu utile / manque innovation
- Vidéo en 24 im/s seulement
- Prise en main glissante / visibilité écran
Qualité d'image
Réactivité
Ergonomie
Fonctionnalités
4

Modifié le 01/06/2018 à 15h36

scroll top