Sony Mora Qualitas : le nouveau service de streaming musical Hi-Res

Stéphane Ficca
Spécialiste hardware & gaming
18 décembre 2018 à 15h17
0
Sony Mora Qualitas

Alors que le marché du streaming musical semble saturé, Sony se lance dans l'aventure avec Mora Qualitas, une plateforme audio réservée toutefois aux audiophiles.

Alors que Spotify garde la tête sur le marché du streaming audio, malgré un Apple Music toujours plus agressif, voilà que Sony lance sa propre plateforme : Mora Qualitas. Sous cette appellation un peu pompeuse se cache une plateforme de streaming audio Hi-Res, capable de diffuser des morceaux en 24 bits/96 kHz.

Le streaming audio Hi-Res selon Sony

Ainsi, aux côtés des Qobuz et autres Tidal, il faudra donc compter sur Sony avec sa nouvelle plateforme Mora Qualitas, née d'une collaboration avec Rhapsody. Un service toutefois réservé au marché japonais à l'heure actuelle. Côté tarifs, il faudra débourser environ 16 €/mois pour profiter de cette nouvelle bibliothèque musicale haute-définition. Évidemment, pour profiter pleinement d'une piste audio en haute-définition, il est indispensable d'utiliser du matériel compatible Hi-Res.

Rappelons qu'en France, diverses offres de streaming audio Hi-Res sont déjà disponibles, et notamment Qobuz. Une plateforme « made in France » qui plus est, dont l'offre Hi-Res est proposée à 24,99 €/mois, et qui arrive bientôt aux États-Unis.

Modifié le 18/12/2018 à 16h42
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Premières images pour la série
🔥 Bon Plan : Carte PlayStation Store de 50€ pour 44€
⚡️ Bon Plan : SSD Crucial BX500 480 Go à 62,21€
Asus ROG, premier sur les moniteurs gamer pour la 4e année consécutive
⚡️ Bon Plan : Casque Bose QC 25 à 149€
Sony a-t-il laissé fuiter les chiffres de ventes des jeux PS4 ?
Apple : Touch ID pourrait bientôt revenir sur iPhone
NVIDIA pourrait présenter des MX250 en plus des RTX mobile lors du CES
La reconnaissance faciale des smartphones Android trompée par une tête imprimée en 3D
La France commencerait à taxer les géants du numérique à partir du 1er janvier 2019
Haut de page