Rdio Select : une offre de musique intéressante à 4 dollars/mois

Romain Heuillard
Publié le 18 mai 2015 à 16h05
Rdio relance la guerre des prix. Le challenger des services de musique à la demande a effectivement lancé la semaine dernière une offre intermédiaire, baptisée « Rdio Select », facturée la modique somme de 4 dollars/mois.

Alors que les ténors du secteur que sont Deezer et Spotify ont abandonné leurs offres intermédiaires au profit de leurs seules offres illimitées à 10 euros/mois, et que certains concurrents comme Qobuz ou Tidal ne proposent tout simplement pas d'offres gratuites, Rdio revient sur le segment de l'offre de musique à la demande premier prix.

0140000008042374-photo-rdio-select.jpg

Pour 4 dollars/mois, « Rdio Select » donne droit :
  • aux stations personnalisées (à partir d'un morceau, d'un artiste, d'un genre, etc.) sans publicité et avec un nombre illimité de sauts,
  • mais aussi et surtout à l'écoute en illimité et hors ligne de 25 morceaux par jour depuis un mobile,
  • à la qualité d'écoute maximale proposée par le service, c'est-à-dire avec un débit de 320 kb/s (codec non précisé).
Au-delà des 25 morceaux précités, il reste impossible d'écouter le morceau de son choix depuis un mobile. Sur ordinateur il faut se contenter des prestations de l'offre gratuite, financée par la publicité.

L'offre convient donc aux petits consommateurs ainsi qu'à une catégorie de mélomanes qui ont un usage modéré du streaming et qui continuent à consommer de la musique autrement, notamment en se procurant en téléchargement définitif les albums qu'ils ont appréciés.

« Rdio Select » n'est pour l'heure disponible qu'aux États-Unis, au Canada, en Afrique du Sud, en Australie, en Nouvelle-Zélande, en Inde et dans d'autres pays émergents (dans lesquels elle n'est facturée l'équivalent que d'un dollar américain par mois). Elle s'étendra progressivement à d'autres marchés.

Contenus relatifs
Romain Heuillard
Par Romain Heuillard

C'est vers l'âge de 12 ans, lorsque j'ai reçu mon premier ordinateur (un Pentium 100), que j'ai décidé d'abandonner ma prometteuse carrière de constructeur de Lego pour me consacrer pleinement à ma nouvelle passion pour l'informatique. Depuis je me suis aussi passionné pour l'imagerie en général et pour la photo en particulier, mais je reste fan de sujets aussi obscurs que les procédés de fabrication de composants électroniques ou les microarchitectures de processeurs, que l'infiniment grand et l'infiniment petit. Je suis enfin foncièrement anti-DRM et pro-standards ouverts.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.