Android Things, nouvel Os pour objets connectés

18 décembre 2016 à 11h30
0
Android everywhere. C'est manifestement le projet de Google qui, après avoir développé une version d'Android pour les automobiles, basiquement baptisée Android Auto, vient d'annoncer qu'une version dédiée d'Android pour les objets connectés va voir le jour prochainement : Android Things.

Android Things, une version allégée de l'OS de Google

Bien entendu, qui dit version dédiée d'un OS, dit adaptation à l'univers ciblé. En l'occurrence, les objets connectés. Des objets dont les fonctions sont souvent très limitées, parfois, à une seule tâche. Inutile donc d'y injecter le code complet d'Android, capable d'accomplir des milliers de tâches distinctes.

08448160-photo-android-logo-hero.jpg

Par ailleurs, les ressources en énergie sont également souvent limitées, quand ces objets ne sont pas reliés au secteur, mais alimentés par batterie ou sur piles. Parfois, de simples piles bouton... Il faut donc un OS très économe en ressources processeur, mais aussi capable de gérer avec parcimonie les moyens de communication, pour ne pas gréver l'autonomie de l'objet connecté.

Les développeurs habitués à Android vont gagner du temps avec Android Things

Intérêt majeur d'Android Things pour les concepteurs d'objets connectés : les développeurs peuvent utiliser les outils de programmation d'Android pour smartphones et tablettes, pour configurer et adapter Android Things à leur appareil !

Une version bêta d'Android Things est d'ores et déjà disponible pour les développeurs. Ils pourront également utiliser la nouvelle version de Weave, le protocole de communication maison de chez Google, issu du protocole Thread développé par Nest pour ses thermostats connectés, société aujourd'hui propriété de... Google. La boucle est bouclée !

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
L'UE envisage de renforcer les limites d'émission de CO2 pour le secteur automobile
Clubic évolue (en douceur)
5G : plusieurs dizaines d'élus de gauche veulent repousser le lancement de la technologie
Le data center sous-marin de Microsoft refait surface après deux ans d'immersion
AMD dévoile le design de sa Radeon RX 6000 sur Twitter
Allongé et endormi
Après Bouygues, au tour de RED by SFR d'augmenter des forfaits sans possibilité de refus
Les satellites SpaceX, même peints, gâchent les nuits des astronomes
scroll top