MWC 2015 - Interview : retour sur la solution Knox de Samsung

01 juin 2018 à 15h36
0
Lors du Mobile World Congress, le constructeur coréen Samsung a bien entendu communiqué sur les Galaxy S6 et S6 EGDE. Mais il a aussi profité de l'occasion pour mettre en avant ses solutions de sécurité Knox. Maxime Guirauton, directeur de la communication B2B sur ce segment a accepté de revenir sur la nature de Knox en répondant à quelques-unes de nos questions.

00FA000007936171-photo-maxime-guirauton.jpg
Pourriez-vous revenir sur le fonctionnement de Knox ?

Maxime Guirauton : Knox est composé de trois choses. Il y a tout d'abord Knox Cloud, une solution de gestion de flotte de smartphones (MDM). Il y a également Knox Workspace, un conteneur sécurisé qui va dissocier l'environnement personnel de l'espace professionnel. Il est unique en son genre puisqu'il est à la fois hardware et software. Sur le plan matériel, le conteneur intervient dès le chipset. Le troisième composant s'appelle Knox Customization. Il permet de faire un mode kiosque sécurisé sur les produits Samsung.

Et votre solution de MDM est-elle réservée aux produits Samsung ?

M.G : Non, elle fonctionne pour les produits Android ainsi que sur iOS.

Comptez-vous porter la technologie de Knox sur l'ensemble des téléphones Samsung ?

M.G : Ce ne sera pas sur tous les téléphones de Samsung puisqu'il y a certaines contraintes de type matériel, notamment au niveau du processeur. Knox est présent sur la série A, les S et les Note. Mais de plus en plus de produits prennent en charge Knox.

Ces dernières années, le constructeur BlackBerry s'est montré agressif à plusieurs reprises au sujet de Samsung Knox. Qu'en pensez-vous ?

M.G : D'une part, Knox est la plateforme la plus sécurisée selon Gartner. D'autre part, BlackBerry est un des partenaires de Samsung et aujourd'hui BlackBerry déploie Knox.

Oui, mais j'ai aussi cru comprendre que BlackBerry aidait à renforcer la sécurité de Knox.

M.G : En fait, BlackBerry utilise le conteneur Knox et apporte les autres services BlackBerry qui peuvent exister par ailleurs au sein de BES 12. BES s'interface aujourd'hui avec le conteneur Knox sur les produits Samsung.

01F4000007936167-photo-samsung-knox.jpg


Dans le domaine de la sécurité, travaillez-vous sur des solutions de type anti-virus ?

M.G : Aujourd'hui les malwares sont principalement liés à la partie applicative, comme le téléchargement d'applications qui seraient vérolées. Ce n'est pas la base de l'OS qui présente des vulnérabilités puisque celle-ci est articulée autour du sandboxing, c'est-à-dire une séparation de tous les composants. L'OS est donc déjà sécurisé par rapport à son mode de fonctionnement.

Il faut déjà empêcher le téléchargement d'applications non contrôlées.

Que se passe-t-il en cas d'attaque avec Knox ?

M.G : Avec Knox, il y a un agent qui contrôle en permanence l'intégrité du kernel. Dès qu'une attaque est repérée, le produit est d'emblée bloqué et mis en dehors du réseau.

Comment se positionne votre solution MDM sur le marché ?

M.G : Nous avons lancé Knox Cloud en fin d'année dernière. Nous avons un écosystème de partenaires constitué de Mobile Iron, AirWatch, BlackBerry.

01F4000007936173-photo-samsung-knox.jpg


Ciblez-vous des entreprises d'une taille spécifique ?

M.G : Nous ciblons toutes les tailles d'entreprise, de l'individuelle aux grands comptes. On y inclut aussi les agences gouvernementales et les administrations.

Quels sont vos clients en France ?

M.G : Nous avons par exemple La Poste, la SNCF/IDTGV, Darty comme grandes entreprises connues mais aussi des petites sociétés parfois même de 10 à 15 personnes.

Et pensez-vous que les agences gouvernementales signeront également avec Samsung ?

M.G : C'est possible mais je ne crois pas qu'elles soient très bavardes sur les annonces concernant leurs équipements. Après, si je ne dispose pas des accords nécessaires pour vous parler de telle entreprise ou de telle institution alors je ne peux rien vous dire.

Avez-vous obtenu des certifications gouvernementales ?

M.G : Oui, nous sommes certifiés par les États-Unis, par des agences gouvernementales en Russie, en Finlande ou en Angleterre. Aujourd'hui, il y a 26 pays à travers le monde qui travaillent avec des institutions pour examiner les certifications. Et bien évidemment, nous poussons la solution Knox auprès des instances qui testent tous les dispositifs de sécurité sur le marché.

Je vous remercie.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Apple à nouveau champion du placement produit au cinéma
L'ensemble Numericable/SFR reste en difficulté sur le mobile
Bon plan : une NVIDIA Shield tablet à 299 euros
Etsy et ses produits faits main se lancent à l'assaut du Nasdaq
Vulkan succédera à l'OpenGL de Khronos
Infos US de la nuit : Instagram lance un nouveau format de pub cliquable
NVIDIA dévoile la GeForce GTX Titan X 12 Go
Vers un statut pour protéger les lanceurs d’alertes ?
Citizenfour : les coulisses de l'affaire Snowden aujourd'hui au cinéma
Freak Attack : SSL TLS fragilisé par une vieille exigence de la NSA
Haut de page