MWC 2013 : retour sur les points forts de cette édition

01 juin 2018 à 15h36
0
L'édition 2013 du Mobile World Congress s'est achevée et une fois de plus le salon a été riche en nouveautés. Quelles seront les tendances de l'année en matière de smartphones ou de tablettes ? Voici un retour sur cet événement devenu incontournable sur la scène high tech.

0082000005494253-photo-logo-android-robot-bugdroid.jpg
Selon John Hoffman, PDG de la GSMA, 50 000 personnes auraient répondu présentes lors de la première journée du Mobile World Congress. L'association organisant cet événement a également annoncé que cette édition devrait accueilir au total 70 000 personnes sur les 4 jours. Retour sur les points forts du salon.

Face à l'omniprésence d'Android, une véritable offensive semble s'être mise en place pour apporter davantage de diversité sur le marché. En effet, la fondation Mozilla a donné le coup d'envoi du salon en lançant son Firefox OS. Ce dernier sera disponible chez plus d'une quinzaine d'opérateurs mobiles et s'installera sur les terminaux de quatre fabricants.

Après avoir dévoilé Ubuntu pour Android l'année dernière, l'éditeur Canonical a procédé à plusieurs démonstrations d'Ubuntu Phone mais également d'Ubuntu pour tablettes. L'éditeur de la distribution GNU/Linux a ainsi finalisé sa stratégie multiplateforme et semble avoir de grandes ambitions de croissance.

00E6000005750404-photo-firefox-os-ubuntu-phone.jpg
Oubliez Bada et MeeGo, Samsung et Intel ont officiellement démontré leur nouveau système en préparation depuis quelques temps déjà. Tizen, disponible en version 2.0, s'invitera chez Orange qui a confirmé la commercialisation prochaine d'un terminal de Samsung. Notons que Tizen sera compatible avec les applications précédemment développées pour Bada.

Ces diverses initiatives seront-elles suffisantes pour freiner l'engouement autour d'Android ? Rien n'est moins sûr. En effet, hormis le constructeur Nokia, qui a étoffé ses gammes Lumia et Asha, la quasi-totalité des nouveautés présentées seront équipées d'Android. Le système de Google s'est vu adopté par HP qui a revendu WebOS à LG. Android n'est d'ailleurs plus cantonné aux smartphones classiques mais a également été adapté aux téléphones pensés pour les personnes âgées chez Fujitsu et s'est immiscé au sein du boitier HomeSync de Samsung.

Côté hardware, cette édition du Mobile World Congress fut également l'occasion de voir les premiers terminaux embarquant la nouvelle génération des SoC de Qualcomm. Les puces S600 et S800 furent présentées au Consumer Electronic Show de Las Vegas et elles feront leur apparition chez ZTE avec le Grand Memo (S800), chez Asus avec le Padfone Infinity (S600) ou encore chez HTC avec le One (S600). En revanche, le SoC Tegra 4 de NVIDIA est resté très discret. NVIDIA a cependant annoncé un partenariat avec ZTE pour le lancement d'un « super phone ».

Notons également le retour du port infra-rouge! Qu'il s'agisse de la tablette Sony Xperia Z, du HTC One, du LG Optimus G ou encore de la Galaxy Note 8.0, tous en sont désormais équipés. Ce dernier permettra par exemple d'associer l'appareil à une télévision puis de le transformer en télécommande universelle. Enfin les appareils photo passent également à la vitesse supérieur. Certains conservent une ouverture similaire mais adoptent un capteur de plus de 10 mégapixels. C'est le cas des derniers Sony (Xperia T, Xperia Z) mais aussi du Huawei Ascend P2, du LG Optimus G Pro ou du Grand Memo. Une autre tendance vise à proposer une ouverture plus grande comme sur le Lumia 720 ou HTC One.

000000C805750382-photo-zte-grand-memo.jpg
000000C805750384-photo-huawei-ascend-p2.jpg


Ils avaient fait parler d'eux l'année dernière, les voilà revenus en force. Les constructeurs chinois, et notamment Huawei et ZTE, comptent bel et bien s'imposer sur le marché des smartphones. ZTE est arrivé en 4e position sur le marché global de la téléphonie. La société a pour ambition d'être au sein du top 3 des fabricants en 2015. Avec son Grand Memo, ZTE s'attaque directement à Samsung et son Galaxy Note et propose un modèle se plaçant sur le très haut de gamme.

De son côté Huawei souhaite casser les prix du marché. Le constructeur a annoncé l'Ascend G510 : un smartphone double cœur à 200 euros mais également le Honor 2, doté d'une puce quad core et se positionnant sur l'entrée de gamme. Egalement doté d'un processeur quad core et d'un APN de 13 megapixels, le Ascend P2 est annoncé pour 399 euros.

En pôle position sur le secteur des téléphones, Samsung fait figure de référence sur le marché des smartphones Android. Reste à savoir si la société saura faire face à l'agressivité de ses concurrents.

Ainsi s'achève donc ce salon qui semble grandir d'années en années et qui promet de belles évolutions pour l'année en cours.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Revue de presse : tout savoir sur Tegra 4
Revue de Web : Doom c'était moins bien avant
MWC 2013 - Jean Varaldi, Qualcomm : le S800 est 80% plus puissant que Snapdragon S4 Pro
Live Japon : eneloop, le loupé de Panasonic
Piraté, Evernote réinitialise les mots de passe de ses utilisateurs
Jean-Marc Tassetto, le patron de Google France, quitte le groupe
LinkedIn reçoit la visite du fisc
HTC apporte quelques précisions sur son Sense 5
BlackBerry 10 : première mise à jour du jeune OS
MWC 2013 - Laurent Schlosser : WP8 gagne 1 point de parts de marché par mois
Haut de page