Bitcoin, Litecoin : montez votre propre mineur !

Stéphane Vernier
05 juillet 2013 à 17h31
0
0

Environnement logiciel

La plupart des logiciels nécessaires existent aussi bien sous Linux que sous Windows. Pour des raisons de simplicité de configuration, c'est ce dernier que nous allons utiliser pour notre machine. Mais les utilisateurs les plus à cheval sur la sécurité pourront naturellement se tourner vers une solution 100% Linux. Dans tous les cas, il est important de mettre à jour les pilotes correspondant aux cartes graphiques, en évitant tout de même les versions beta, pas encore éprouvées par la communauté.

À chaque monnaie ses spécificités

Chaque monnaie possède des caractéristiques propres et un porte-monnaie virtuel (« wallet ») permettant de stocker les pièces virtuelles et de réaliser des transactions. La plupart d'entre elles disposent d'un site web officiel, et les nouvelles cryptomonnaies sont généralement annoncées dans la section « cryptomonnaies alternatives » (en anglais) du principal forum consacré à Bitcoin. Les logiciels spécialement dédiés au minage sont spécifiques à l'algorithme utilisé. Dans le cas des monnaies basées sur l'algorithme Scrypt, comme Litecoin ou Feathercoin, les deux principaux logiciels sont Cgminer et Reaper.

06087664-photo-guiminer-scrypt.jpg
GUIMiner Scrypt : un logiciel pour les lier tous !


Cependant, il s'agit de logiciels en ligne de commande dont la configuration n'est pas très aisée. Il est indispensable de consulter la documentation spécifique à chaque monnaie pour éditer les fichiers de configuration, et de créer manuellement un fichier batch afin de lancer le programme avec les paramètres désirés. Heureusement, l'application GUIMiner Scrypt offre une interface graphique pour ces deux logiciels, qui sont d'ailleurs directement intégrés en son sein. Elle permet ainsi de configurer plus facilement les sessions de calcul (une par carte graphique) en fonction de la « coin » choisie, et d'y ajouter des instructions spécifiques au besoin.

Le minage collectif, une solution de choix

Toutes les cryptomonnaies sorties à ce jour reprennent le principe de récompense de Bitcoin. Pour chaque bloc de transaction validé par un mineur en résolvant un problème mathématique, le mineur reçoit un certain nombre d'unités monétaires (25 BTC toutes les 10 minutes environ pour Bitcoin). La durée de validation des blocs et la récompense par bloc sont propres à chaque monnaie (50 LTC toutes les 2,5 minutes environ pour Litecoin, par exemple). Plus la puissance totale du réseau (hashrate) augmente, plus la récompense par unité de puissance de calcul diminue, et plus il devient difficile pour un mineur « solo » de résoudre un bloc. Le minage solo était une excellente solution lors des débuts de Bitcoin et Litecoin, mais il s'agit aujourd'hui d'un exercice très ingrat, où la chance joue une part prépondérante. Il peut s'écouler des jours, voire des semaines ou des mois avant qu'un mineur ne résolve un bloc de transactions. Durant toute la période qui précède ce mini-jackpot, ses revenus seront nuls. Ce phénomène baptisé divergence (« variance » en anglais) rend très difficile toute projection de revenus.

01F4000006087666-photo-pool.jpg
L'inscription sur une pool vous permettra d'avoir des revenus réguliers.


C'est pourquoi l'immense majorité des mineurs s'inscrivent sur des « pools » (groupements de mineurs) et mettent en commun leur puissance de calcul, permettant ainsi au groupe de résoudre des blocs avec une certaine régularité. Les opérateurs de ces « pools » prélèvent en général un modeste pourcentage (généralement 1 ou 2%) sur les revenus du groupe et reversent le reste aux mineurs proportionnellement à leur puissance de calcul. Les mineurs obtiennent ainsi des revenus beaucoup plus réguliers, dont l'évolution dans le temps est bien plus facile à prédire. Il suffit pour s'inscrire de créer un compte sur une « pool » (comme http://mining.bitcoin.cz pour Bitcoin ou https://give-me-ltc.com pour Litecoin), auquel seront associés des ouvriers (« workers »), c'est à dire un ou plusieurs mineurs, voire une seule carte graphique. On configure ensuite son logiciel de minage pour qu'il se connecte au serveur de la pool en utilisant l'identité de l'ouvrier voulu. Le site de la pool permet de suivre quasiment en temps réel ses gains et le degré d'activité des ouvriers, et donc de détecter d'éventuels problèmes. Les listes de pools font souvent l'objet de fils de discussions dédiés dans la section « cryptomonnaies alternatives » (en anglais) de Bitcointalk.

Attention ! La participation à une « pool » comporte cependant certains risques, comme le hack et le vol de « coins », ou encore la possibilité de malversations de la part des opérateurs. Il est fortement conseillé de transférer régulièrement ses fonds vers son porte-monnaie et de vérifier la réputation des opérateurs par le biais des forums comme bitcointalk.org.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Actualités récentes

Un réseau de robots Telegram aurait créé plus de 104 000 deepfakes de femmes nues
Half Life Alyx : un mod offre la possibilité de s'immerger dans la ville sous-marine de Bioshock
Après Huawei ou Xiaomi , c'est au tour d'OPPO de se lancer sur le marché des téléviseurs
Windows 10 : Microsoft liste les problèmes connus qui peuvent survenir durant la mise à jour d'octobre
A peine sorti, le nouveau Samsung Galaxy S20 FE est déjà moins cher !
Blue Microphones dévoile un Yeti X World Of Warcraft Edition avec modulation de la voix
Windows 10 mise à jour d'octobre 2020 : allez-vous l'installer aujourd'hui ?
Les hackers éthiques de Yogosha, ces dénicheurs de failles informatiques (Interview)
Windows 10 : le nouveau Edge sera maintenant inclus d'office avec des fonctionnalités exclusives
L'abonnement Cdiscount à volonté d'un an à 8€ au lieu de 29€
scroll top