IBM produit une puce gravée en 7 nm, une première mondiale

Aurélien Audy
13 juillet 2015 à 11h11
0
Alors qu'aujourd'hui les chipsets les plus élaborés du commerce sont gravés en 14 nm, et que l'industrie prépare la prochaine évolution vers une gravure en 10 nm, IBM avec l'aide de partenaires tels que GlobalFoundries et Samsung, vient de mettre au point une puce fonctionnelle gravée en 7 nm ! De quoi réduire la surface des composants de 50 % par rapport à une gravure en 10 nm. Un potentiel bond du rapport performances / consommation en perspective, mais pas pour tout de suite...

Si cette nouvelle est importante, c'est parce qu'on entendait jusqu'à maintenant que les techniques actuelles de fabrication des puces plafonnaient à 10 nm. Pour parvenir à une finesse de gravure de 7 nm, IBM Research Alliance a dû mettre au point des nouvelles techniques de fabrication. Tout d'abord sur la matière puisque le silicium habituellement utilisé dans l'élaboration des transistors ne dispose pas d'une conductivité suffisante pour assurer un bon fonctionnement avec une gravure aussi fine. IBM a donc mélangé un peu de germanium au silicium : l'alliage ainsi obtenu (SiGe) permet lui d'assurer le flux de courant nécessaire. D'après nos confrères d'Arstechnica, Intel et Taiwan Semiconductor Manufacturing Company pourraient bien suivre une voie similaire à l'avenir.

035C000008108638-photo-ibm-7-nm-chipset.jpg

L'autre innovation à mettre au crédit d'IBM, c'est l'emploi d'une méthode de gravure par lithographie EUV ou Extreme Ultra Violet. Au lieu d'utiliser le laser ArF (Argon Fluoride) habituel, caractérisé par une longueur d'onde lumineuse de 193 nm, IBM a opté pour les ultraviolets qui disposent eux d'une longueur d'onde de 13,5 nm. De quoi passer beaucoup plus facilement sous la barre des 10 nm, même si la technique est décrite plus coûteuse et donc difficile à déployer commercialement. IBM, GlobalFoundries et Samsung espèrent sortir leurs puces en 7 nm d'ici 2017, voire 2018.

035C000008108640-photo-ibm-7-nm-chipset.jpg

Maintenant, cette nouvelle est également importante en raison de la promesse qu'elle porte : avec près de 50% de réduction de la surface et au moins 50% de gain sur le rapport performances / consommation, par rapport à du 10 nm alors qu'on n'en est qu'au 14 nm, l'avenir s'annonce toujours plus miniature et donc mobile !
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
La NASA détecte un trou noir très inhabituel qui vient contredire nos théories sur l’univers
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Contre-nature ou nécessité absolue ? Un ventirad pour Raspberry Pi fait son apparition
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La Russie veut armer ses mini-drones de terrain... et ça ne fait pas vraiment rêver
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
Pour ou contre : la Nintendo Switch Lite est-elle (vraiment) une bonne idée ?
scroll top