Test Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Stéphane Ficca Contributeur
05 novembre 2019 à 15h30
0
La note de la rédac
Après Rio en 2016 (et plus récemment Super Smash Bros Ultimate), les mascottes Mario & Sonic sont de retour au sein d'un seul et même jeu, cette fois pour célébrer les JO de Tokyo 2020.

C'était jadis impensable, c'est désormais devenu une habitude, Mario et Sonic sont à nouveau réunis au sein d'un même jeu vidéo, célébrant cette fois les futurs JO de Tokyo 2020. Ce n'est évidemment pas une nouveauté, puisque le premier opus a vu le jour il y a plus de dix ans maintenant, sur une certaine Wii.

Mario Sonic JO

Après Londres, Sotchi et Rio, Mario & Sonic ont désormais rendez-vous sur leurs terres natales, à Tokyo. Un jeu multi-épreuves, à forte tendance multijoueur donc, mais qui propose malgré tout un vrai mode Histoire, histoire d'essayer de convaincre également les adeptes du plaisir (vidéoludique) solitaire. Enfilez votre plus beau short et vos baskets, c'est parti pour notre test de Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Un mode Histoire (mais peu enthousiasmant...)

Ce nouvel opus propose donc un vrai mode Histoire pour le joueur solo, dans lequel Mario, Sonic, Robotnik et Bowser (entre autres) ont été aspirés dans une étrange console rétro baptisée "Tokyo 64", et se retrouvent coincés dans un lointain passé, au temps des premiers JO de Tokyo... en 1964 donc.

Pour tenter de se sortir de ce mauvais pas, il s'agira alors de participer à diverses épreuves olympiques et autres mini-jeux en mode rétro, mais aussi à des activités sportives dans le Tokyo actuel (avec le reste de l'équipe, emmenée par le valeureux Luigi), le tout, permettant de faire avancer un scénario très peu palpitant, il faut bien l'avouer.

Mario Sonic JO
Dans le mode Histoire, Mario, Sonic, Bowser et Robotnik (ou Eggman ici) sont enfermés dans une console Tokyo 64, et le reste de la clique évolue en 2020

Avec des cut-scenes désespérément statiques et un scénario (forcément) très simple, le mode Histoire est avant tout destiné à faire découvrir les différents mini-jeux et épreuves de manière ludique.

Mario Sonic JO
Le mode Histoire est également l'occasion de "visiter" Tokyo

Le tout s'articule en général autour d'une petite scène de dialogue, un peu d'exploration dans une zone très (très) restreinte, et une épreuve à accomplir. Bref, la narration n'est pas le point fort de ce mode Histoire, ni même le challenge proposé d'ailleurs, d'une simplicité enfantine.

Mario Sonic JO
Dans le mode Histoire, Sonic, Mario, Bowser et Robotnik se retrouvent coincés en 1964 !

Outre la découverte de nouvelles épreuves, le mode Histoire propose également diverses informations permettant d'en apprendre davantage sur les JO en général, à travers des petits quiz plutôt rigolos et des anecdotes très intéressantes dans l'ensemble.

C'est plutôt mignon globalement, mais pas mal de joueurs seront rapidement tentés de lancer essentiellement des parties rapides, en solo comme en multi (jusqu'à 4 sur une même console sans oublier le online), pour défier leurs amis et les meilleurs joueurs du monde.

Mario Sonic JO
Le jeu regorge d'anecdotes concernant les JO mais aussi l'univers du jeu vidéo


Les Jeux Olympiques de Tokyo... 1964 ??

Avec ce Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020, Nintendo et SEGA se sont donc autorisés une petite "folie", à savoir une incursion dans le passé, en revisitant les JO de 1964. Une bonne idée donc dans l'absolu, réalisée avec goût qui plus est, puisque lorsque l'on bascule (en partie rapide) en mode "rétro", tout l'habillage du jeu se voit aussitôt modifié.

Mario Sonic JO
La liste des épreuves en mode Tokyo 1964

La musique adopte des sonorités très "old school", tout comme le gameplay, basé alors sur un ou deux boutons uniquement, sans oublier l'interface, avec des textes eux aussi retravaillés à la mode d'autrefois. Au total, le mode Tokyo 1964 permet de s'adonner à une dizaine d'épreuves (kayak, 100 m, saut en longueur, tir, volley ball...), avec un côté très Track & Field pour ceux qui s'en souviennent.

Mario Sonic JO
Les différents personnages du mode rétro

Le côté arcade est impeccable ici, avec des épreuves très rapides dans l'ensemble, et cette possibilité de lancer quelques parties pendant des sessions de jeu très courtes, histoire de tenter de battre tel ou tel record.

Toutefois, un peu comme dans le mode Histoire, une fois la surprise de la découverte passée, et un second, voire un troisième run pour tenter d'améliorer son score, difficile de passer des heures et des heures sur une épreuve de 100m qui se boucle en 10 secondes environ, et qui nécessite uniquement de marteler un seul et unique bouton...

Mario Sonic JO
Voilà à quoi ressemble un 400m haies en mode Tokyo 1964

De plus, en mode rétro 2D, ce qui frappera le (vieux) joueur (que je suis, clairement), c'est pourquoi diable avoir intégré les héros de chez Nintendo en mode 8 bits avec ceux de SEGA en mode 16 bits ? Quel dommage d'avoir affaire à des héros SEGA (Robotnik, Tails, Sonic...) version MegaDrive très détaillés (toute proportion gardée hein), qui évoluent aux côtés des versions NES de Mario, Luigi ou encore Bowser.

Mario Sonic JO
Il est un peu dommage d'avoir mélangé l'univers 8 bits de Nintendo avec celui 16 bits de SEGA...

Rien de grave dans l'absolu, mais il aurait été plus agréable à l'oeil, et plus harmonieux, d'intégrer les modèles 16 bits de Super Mario World par exemple. Certes, c'est moins "rétro", mais c'est autrement plus aguicheur pour l'oeil d'une part, et cela aurait évité ce vilain déséquilibre visuel entre les héros de chez SEGA et ceux de chez Nintendo...

Une vingtaine d'épreuves modernes...et dix épreuves rétro !

Bien sûr, le jeu dispose également d'un mode 3D bien moderne, avec un total de 21 épreuves (football, 100m, rugby, lancer de disque, boxe, badminton, escalade, tennis de table...), sans oublier 3 épreuves "Rêve", qui se basent sur des disciplines olympiques existantes, lesquelles sont pimentées via des éléments connus des séries Super Mario et Sonic.

Mario Sonic JO
Les différents personnages jouables du mode Tokyo 2020

Globalement, les développeurs ont plutôt soigné les différentes épreuves, avec un gameplay assez distinct, mêlant souvent rapidité, précision et réflexe, mais certaines s'avèrent nettement plus réussies que d'autres.

Outre les 100m, triple saut et autres relais 4 x 100m assez classiques, à condition de régler la difficulté sur trois étoiles, on peut aussi s'amuser sur un jeu de rugby à 7 plutôt bien rendu, ou même sur une épreuve de football très sympa, tout comme le tennis de table ou encore le badminton. D'autres en revanche, comme le skateboard ou le sport équestre notamment, n'ont rien de très exaltant..

Mario Sonic JO
Un 400m haies, cette fois en mode Tokyo 2020

Côté jouabilité, on peut bien sûr jouer de manière conventionnelle, avec une manette ou les deux joy-con, mais on peut aussi opter pour des contrôles plus "sportifs" nécessitant de secouer les manettes notamment (le fameux "motion gaming"). Certaines épreuves se révèlent d'ailleurs davantage adaptées à un type de maniabilité qu'à une autre.

Mario Sonic JO
Le rugby à 7 fait partie de ces épreuves plutôt réussies

Un titre taillé pour être joué en famille ?

A titre purement informatif, il est tout à fait possible de jouer à ce Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020 sur une Nintendo Switch Lite, mais on ne pourra pas (par défaut) opter pour les commandes gestuelles (qui sont facultatives ici, rappelons-le).

Mario Sonic JO
En mode Histoire, on participe également à quelques mini-jeux assez originaux

Globalement, il convient de préciser que l'ensemble des disciplines s'expédie assez vite, et il faudra impérativement prévoir de jouer un minimum en multi à ce Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020, car en solo, on tourne en rond au bout de quelques petites heures à peine...



Le jeu devrait clairement faire un carton chez les plus jeunes, qui pourront jouer avec leurs amis, mais aussi avec leurs parents, à travers un party-game globalement très bien réalisé, un peu comme un Super Mario Party finalement, mais en mode "100% sport" donc.

Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020, l'avis de Clubic

Nintendo et SEGA semblent avoir eu à coeur de proposer un opus digne de ce nom pour célébrer les Jeux Olympiques de Tokyo 2020. Cela se ressent indéniablement au niveau de la finition générale du jeu, avec un vrai hommage à la fois aux JO, mais aussi au Japon et aux jeux vidéo en général.

Certes, l'ensemble est très vite expédié, le mode Histoire est vite barbant (malgré de nombreuses anecdotes très intéressantes) et certaines épreuves se terminent en quelques secondes à peine, mais, comme dans un Super Mario Party, l'intérêt réside ici dans la possibilité de jouer en multijoueur, et notamment en local. A noter l'intégration d'un mode rétro ici, avec d'excellentes trouvailles côté habillage, gameplay et musique, mais un mélange Nintendo 8 bits/SEGA 16 bits totalement incompréhensible...

Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Les plus
+ L'habillage global, tant du côté de Tokyo 2020 que de Tokyo 1964
+ Certaines épreuves au gameplay étonnamment fouillé
+ Plus de 20 épreuves modernes et 10 épreuves "rétro"
+ Le côté convivial
+ Les épreuves "rétro" en mode Track & Field, très réussies
Les moins
- Le mode Histoire, peu enthousiasmant
- Cet incompréhensible mélange Nintendo 8 bits / SEGA 16 bits...
- Quelques épreuves sans intérêt
- Un contenu (très) très vite expédié pour le joueur solo
3.5

1 réponses
2 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
L'iran coupe à son tour Internet pour enrayer les révoltes populaires
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Alain Damasio, Ken Loach... 111 assos et intellectuels se lèvent contre Amazon
Xavier Niel se dit prêt à investir 1,4 milliard de sa fortune personnelle dans Iliad-Free
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées
Pornhub blacklisté par PayPal, qui ne veut plus servir d’intermédiaire pour payer ses contributeurs

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top