Test Valfaris, un shooter 2D old-school infusé au heavy metal !

13 décembre 2019 à 18h00
0
La note de la rédac
Après avoir mystérieusement disparu des cartes galactiques, la forteresse de Valfaris est réapparue en orbite autour d'un soleil mourant. L'occasion pour Thérion, un guerrier chevelu, adepte du headbang, des grosses épées et des armes lourdes, de retourner chez lui pour éradiquer les ténèbres qui ont pris possession des lieux.

Si Valfaris vous dit vaguement quelque chose, c'est parce qu'il constitue le nouveau bébé de chez Steel Mantis, à l'origine déjà du médiévalo-métalleux Slain : Back from Hell. Avec son côté "Contra au Hellfest", Valfaris a évidemment de quoi susciter la curiosité des amateurs de shooter 2D à l'ancienne, mais aussi des amateurs de metal, les développeurs de chez Steel Mantis étant particulièrement adeptes des guitares (très) saturées et de la double pédale. Autant dire que si l'on apprécie les deux, Valfaris a tout pour être LE jeu de cette fin d'année.

Valfaris

Rust in Peace

Concrètement, Valfaris est un jeu orienté plateforme/action, en 2D, qui adopte ce rendu pixel art très (trop ?) en vogue depuis quelques années.

Dans les options, on peut opter pour deux filtres TV permettant d'afficher un rendu plus "TV cathodique", et l'ensemble, d'un point de vue level design, est très bien pensé, mis à part parfois quelques plateformes sur lesquelles on ne sait pas toujours si l'on peut grimper ou non. Rien de bien grave cela étant. Côté bande-son, on l'a dit, il faut aimer le bon gros metal qui tâche.

Valfaris Test Switch
Valfaris est disponible, en version physique, sur PS4 et sur Nintendo Switch (tasse Clubic non incluse)

Côté progression, si Valfaris peut faire penser à un jeu de type Metroidvania, il n'en est rien, puisque le jeu ne demande à aucun moment au joueur de revenir sur ses pas, pour ouvrir un chemin jusqu'ici inaccessible.

On progresse donc de niveaux en niveaux, un peu comme dans un Probotector, et on glane de nouvelles armes, on anéantit de nombreux boss et mid-boss, sans oublier de trucider de nombreux ennemis. Cela donne d'ailleurs lieu à quelques belles explosions d'hémoglobine pixelisées, avec en prime quelques petites énigmes, et des lieux cachés.

Valfaris
Valfaris propose une gestion stratégique des checkpoints plutôt intéressante

A cela s'ajoute une gestion des checkpoints assez singulière, à base d'idoles de résurrection. Des idoles que l'on ramasse sur le champ de bataille, et qui vont permettre d'allonger la jauge de vie, mais aussi (et surtout) d'activer des points de contrôle. Au joueur toutefois de décider s'il souhaite activer le-dit point de contrôle, pour assurer le coup, quitte à perdre un peu de vie, ou bien de prendre tous les risques et d'économiser ses idoles.

Valfaris
Thérion nous gratifie d'un petit headbang à chaque arme découverte

Ces dernières pourront également être échangées contre des minéraux sanguins, qui permettront d'optimiser les armes de ce cher Thérion. A ce sujet, Thérion dispose de trois attaques principales, à savoir une arme de mêlée (épée, hache, fouet...), un blaster, ainsi qu'une arme secondaire (lance-missiles, lance-flammes...).

Si les deux premières sont illimitées, la troisième va puiser dans une barre d'énergie, tout comme la garde. Pour recharger cette barre d'énergie, il faudra oser attaquer les ennemis à l'épée, ce qui rajoute une bonne dose de stratégie au niveau des combats.

Valfaris

Acheter Valfaris

Megade(a)th

A l'instar d'un Slain (ou même d'un Probotector), Valfaris est un jeu particulièrement exigeant, et le premier run risque d'être parsemé de très (très) nombreuses morts.

Malgré un prologue très bien pensé, permettant de se familiariser avec les bases du gameplay, ce n'est que par l'échec que l'on finira par progresser de manière assez impressionnante, et que l'on comprendra pleinement le maniement des armes, la gestion de la parade (primordiale pour certains ennemis), ou encore l'utilisation de l'arme de mêlée, nettement plus importante que ce que l'on pourrait croire.

Valfaris
On peut s'accrocher à certaines parois, comme dans Probotector

Chaque échec (ou presque) est une leçon à retenir dans Valfaris, et si cela pourra (forcément) en frustrer certains, on se rend compte, comme dans un Sekiro ou un Dark Souls, qu'il suffit d'adopter la bonne approche pour faire tomber, presque sans effort, un boss qui paraissait insurmontable quelques minutes auparavant.

Certains boss nécessiteront ainsi plusieurs essais, mais quel plaisir lorsque l'on parvient enfin à leur asséner le coup fatal (attention d'ailleurs à ne pas se faire piéger par l'ultime attaque kamikaze de certains...).

Valfaris

Côté maniabilité, malgré un personnage un peu lourdaud parfois en fonction des niveaux, Valfaris reste assez nerveux globalement, avec pas mal de possibilités de gameplay. Certains passages vont nécessiter une approche assez prudente, quand d'autres récompenseront le joueur un peu plus entreprenant.

Comme dit un peu plus haut, hormis parfois une certaine confusion concernant les plateformes ou les points d'accroche, Valfaris offre une jouabilité assez précise dans l'ensemble.

Beelzeboss !

En ce qui concerne la durée de vie, Valfaris nécessitera entre 4 et 6 heures de jeu en moyenne pour être complété une première fois. Evidemment, il est très peu probable de découvrir toutes les armes (une vingtaine) et tous les secrets (une vingtaine également) lors de ce premier run.

En revanche, il n'est pas impossible de trépasser de très (très) nombreuses fois. De mon côté, terminer le jeu une première fois a nécessité un peu plus de 5 heures, et un peu plus de 200 morts... Avec la pratique, il est tout à fait possible de terminer Valfaris en moins de 2 heures et avec seulement quelques morts au compteur.

Valfaris

D'ailleurs, une fois Valfaris terminé, on ne saurait que trop vous conseiller de redémarrer l'aventure. Cela permettra de jauger immédiatement l'impressionnante marge de progression effectuée par rapport au premier lancement du jeu.

L'occasion notamment d'économiser ses idoles (et refuser certains checkpoints, ce que l'on ne fait pas lors du premier run), ce qui va permettre d'upgrader au maximum ses armes. C'est également l'occasion de découvrir de nombreux secrets, et souvent, d'occire en quelques coups ce boss qui nous a causé tant de soucis lors du premier run... Et c'est un vrai plaisir !

Valfaris

Bref, si vous avez un minimum apprécié Slain et/ou que vous êtes un peu nostalgique des shooters 2D à l'ancienne (Contra, Super Turrican...) , vous devriez rapidement accrocher à ce Valfaris.



Certes, le jeu propose ambiance nettement plus futuriste (que Slain), et des armes à distance en plus d'une arme de mêlée, mais le titre est aussi nettement plus abouti, en terme de level design comme de gameplay. A cela s'ajoute une marge de progression assez incroyable pour ceux qui ne sont pas du genre à se décourager après douze morts successives face au même boss. A tester donc !

Vafaris est disponible au format dématérialisé sur PC, PS4, Xbox One et Nintendo Switch, et en version physique uniquement sur PS4 et Nintendo Switch.

Valfaris, l'avis de Clubic

Si l'on apprécie le pixel art, le metal, le challenge et le genre plateforme/action à l'ancienne, Valfaris est un excellent représentant du genre. A l'instar d'un Sekiro ou d'un Bloodborne, on prend un plaisir fou à anéantir un boss en apparence invincible ou franchir un piège vicieux au possible, avec une marge de progression assez grisante côté gameplay. Le jeu propose également un excellent level design, malgré un pixel art qui pourra en gêner certains, avec pile ce qu'il faut d'humour, de boss caricaturaux et de headbang. A cela s'ajoute une progression "à l'ancienne", sans le moindre retour en arrière ou autre énigme un peu tordue.

Un hommage à la fois moderne, violent et frénétique aux shooters 2D classiques des années 90, sur fond de gros riffs et de double pédale. Que demander de plus ?

Valfaris

Les plus
+ Direction artistique et level design
+ Une progression "old school"
+ Le gameplay étonnamment riche
+ Les nombreux boss
+ Le système de checkpoints
+ Un vrai challenge (mais pas insurmontable)
+ Ce boss final !
Les moins
- Deux ou trois passages très stressants...
- Une certaine confusion visuelle parfois
- Pas (encore) de New Game+ sur PS4 et Nintendo Switch
4

Acheter Valfaris
Modifié le 14/12/2019 à 08h40
5
5
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Réforme de l'audiovisuel : du cinéma chaque jour de la semaine sur les chaînes gratuites ?
Rachat de Maxwell : Elon Musk s'exprime enfin sur l'impact sur les batteries Tesla
Lucid Air : la berline électrique concurrente de la Model S ouvre ses précommandes en France
La Toyota Mirai propulsée à l'hydrogène, prévue en 2020, promet 650 km d'autonomie
Kaamelott : un premier teaser et une date de sortie avancée pour le film
Netflix se bat contre Disney+ à coup de Google Trends : The Witcher y exploserait The Mandalorian
Quand Microsoft configure Bing par défaut sur Chrome en installant Office 365
Fnac Darty : le groupe a perdu 70 millions d'euros au T4 2019, conséquence des mouvements sociaux
Selon Bloomberg, il y aura bien un iPhone plus petit et moins cher annoncé en mars
L'exclusivité console PS5 Godfall laisse fuiter une nouvelle vidéo

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top