Agent.BDYV : alerte au malware dans une vidéo sur Facebook

23 juillet 2014 à 12h36
0
Une nouvelle menace se propage actuellement sur le réseau social Facebook : il s'agit d'une fausse vidéo YouTube qui use d'un stratagème simple et efficace pour contaminer l'ordinateur de l'internaute.

Malgré toutes les précautions prises par Facebook pour protéger ses utilisateurs contre les menaces qui circulent sur sa plateforme, le réseau social reste un lieu de choix pour la propagation des logiciels malveillants. La preuve avec une nouvelle tentative d'arnaque qui circule actuellement sur ses pages.

Mise en avant par l'éditeur Bitdefender, l'attaque se cache derrière un lien qui propose de visionner un contenu dans lequel une femme se déshabille : la démarche a de quoi attiser la curiosité de certains internautes, qui vont alors cliquer sur le lien. Seulement, pour visionner la vidéo en question, qui s'avère être une fausse vidéo YouTube, ils sont invités à mettre à jour Adobe Flash. Il s'agit en réalité d'une fausse mise à niveau qui installe un cheval de Troie sur l'ordinateur de l'internaute.

01F4000007521645-photo-malware-facebook-vid-o-youtube.jpg

Nommé Trojan.Agent.BDYV, le malware fonctionne sur la plupart des navigateurs, y compris IE, Chrome et Firefox. Il a notamment la capacité de tagguer des contacts Facebook sur des publications renvoyant à des liens malveillants, pour propager davantage de menaces. Les utilisateurs touchés éprouvent ensuite des difficultés à supprimer ces contenus de leur mur. « Les cyber-criminels ont ainsi créé plus de 20 000 URL uniques redirigeant vers des sites malveillants, se faisant passer pour une vidéo Youtube qui montre une femme en train de se déshabiller devant la webcam » commente Catalin Cosoi, experte en sécurité chez Bitdefender. Le service d'url courtes Bit.ly est utilisé pour masquer la destination des liens malveillants.

Méfiance est donc de mise si vous voyez circuler cette fausse vidéo sur Facebook. Faire circuler l'information concernant les risques liés à de telles publications malveillantes reste l'une des meilleures manières de lutter contre leur propagation.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
La NASA détecte un trou noir très inhabituel qui vient contredire nos théories sur l’univers
Windows 10 bientôt libéré de tout mot de passe ? C'est l'objectif de Microsoft
Voiture autonome : PSA franchit une étape supplémentaire dans la conduite
La Russie veut armer ses mini-drones de terrain... et ça ne fait pas vraiment rêver
Une
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Contre-nature ou nécessité absolue ? Un ventirad pour Raspberry Pi fait son apparition
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Google admet écouter certaines de vos requêtes vocales pour améliorer ses services
scroll top