Facebook renforce sa lutte contre les malware avec Trend Micro et F-Secure

21 mai 2014 à 11h33
0
Facebook poursuit sa croisade contre la propagation des malwares : le réseau social compte proposer à ses utilisateurs la possibilité de scanner leur ordinateur depuis ses pages, à l'aide de logiciels fournis par deux éditeurs en sécurité.

00FA000007369759-photo-f-acebook-one-logo.jpg
Trend Micro et F-Secure verront prochainement leurs outils de détection de logiciels malveillants ajouté à Facebook. Le réseau social proposera à ses membres connectés de télécharger un petit module de l'un ou l'autre des éditeurs, dans l'optique d'effectuer un scan léger de leur machine en tâche de fond. En cas de détection d'un malware, l'internaute sera invité à télécharger un logiciel plus poussé pour faire le ménage sur sa machine.

L'intervention de Facebook et de ses deux partenaires est totalement facultative et l'utilisateur peut bien évidemment refuser la proposition de scan. Le réseau social précise cependant que « les versions téléchargées sont à jour et sont supprimées une fois l'exécution effectuée ». Il s'agit donc d'une solution temporaire qui ne cherche pas à installer durablement un logiciel sur la machine ciblée.

0226000007371947-photo-facebook-malware.jpg

Facebook rappelle que Trend Micro et F-Secure font partie de ses partenaires de longue date : la plateforme lutte en effet contre les malwares depuis plusieurs années. Une démarche qui n'est pas étonnante, dans la mesure où Facebook a été maintes fois pointé du doigt concernant les liens malveillants qui circulent sur ses pages, et contribuent encore aujourd'hui à l'infection des machines de certains de ses utilisateurs. Même si les antivirus en ligne permettent de détecter de plus en plus efficacement des liens malveillants, l'arrivée constante de nouvelles menaces permet à certaines d'entre elles de passer à travers les mailles du filet. En multipliant les possibilités de les identifier - en croisant les bases de données de plusieurs éditeurs, notamment - Facebook espère réduire davantage encore la propagation des malwares sur la Toile.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
scroll top