Prince sort un nouveau single sur iTunes... Et retombe amoureux d'Internet ?

le 17 mars 2014 à 19h13
0
Prince sort un nouveau single, FALLINLOVE2NITE, sur iTunes. En soi, rien d'exceptionnel. Sauf si on se rappelle de ses déclarations fracassantes sur la fin de l'Internet et sa volonté de ne plus jamais donner sa musique à Apple.

000000C803340566-photo-le-chanteur-prince.jpg
Les relations entre les artistes et Internet sont souvent tumultueuses. Parfois ça marche : Beyoncé a notamment profité avec succès d'iTunes pour son dernier album, sorti en exclusivité sur le kiosque d'Apple. Avec Prince, c'est plutôt une histoire d'amour/haine. Après avoir sorti certains albums exclusivement via le web, il avait mis fin à sa distribution numérique en 2010 avec une déclaration fracassante : Internet est fini, nommant même précisément la firme de Cupertino. «Je ne vois pas pourquoi je donnerais ma musique à iTunes ou à quelqu'un d'autre. Ils ne veulent pas me payer une avance, et après ils sont en colère quand je refuse de leur donner ». L'artiste anciennement connu sous le nom de L'Artiste Anciennement Connu Sous le Nom de Prince (ou Love Symbol) s'était également fendu d'une critique à l'encontre du téléchargement illégal, qu'il comparait à un vol de voiture.

01F4000007239822-photo-prince-itunes.jpg


Le créateur de Purple Rain a mis de l'eau dans son vin depuis : la preuve en est son nouveau single, FALLINLOVE2NITE, désormais disponible... Sur iTunes. Le titre est un duo avec l'actrice/chanteuse Zooey Deschanel, dévoilé dans un épisode de sa série New Girl, où Prince avait fait une apparition en début d'année. Ce n'est pas sa première infraction à sa promesse de 2010 : en 2011, il avait déjà rendu disponible le morceau Extraloveable sur la plateforme d'Apple, ainsi que sur Spotify. Il s'était même ouvert aux médias sociaux avec l'ouverture d'un compte Twitter en 2013.

Prince n'est pas non plus le seul artiste à se rebeller contre les évolutions de la distribution numérique : Thom Yorke de Radiohead s'était notamment insurgé récemment contre le modèle économique de Spotify, forçant même ces derniers à lever le voile sur la redistribution de ses revenus aux artistes. Mais après des déclarations aussi fracassantes, on s'amuse toujours de ce genre de volte face.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Spotify va tester son premier accessoire à destination des voitures
⚡ Bon plan : Ausdom Casque Bluetooth Réduction Bruit Active à 34,99€ au lieu de 49,99€
Test Rage 2 : un monde ouvert générique, prétexte à un FPS enivrant
Wing, la compagnie de drones d'Alphabet, va débuter ses premières livraisons en juin
AMD : certaines spécifications des puces EPYC 64 & 32 Cores en fuite
La définition d'un kilogramme change à partir d'aujourd'hui
Malgré le blocage américain, l’Europe ne veut pas exclure Huawei
L'assistant Nissan ProPILOT 2.0 autorise la conduite sans les mains sur autoroute
Les nouveaux Arduino arrivent, plus puissants et plus abordables
Google souhaite créer une initiative open source pour la conception de puce électroniques
Minecraft devient le jeu le plus vendu au monde !
Yutu-2, le rover chinois, découvre de nouveaux minéraux sur la Lune
Une joint-venture d'EDF propose de gagner de l'argent grâce à la batterie de sa voiture électrique
Pas que Google : Intel, Qualcomm et d'autres entreprises arrêtent de travailler avec Huawei
Zotac annonce un mini PC mû par du Xeon et des GPU NVIDIA Quadro
scroll top