Noctua avance sur la réduction active du bruit et s'intéresse au diamant

06 juin 2013 à 18h39
0
Au Computex, Noctua confirme la bonne avancée de ses travaux autour de la réduction active du bruit, et avance une autre piste de travail inattendue : l'intégration de diamant dans la base en cuivre de ses dissipateurs.

Noctua avait fait une certaine impression lors de l'édition 2012 du Computex, en dévoilant un projet de ventilateur muni d'un dispositif de réduction active du bruit, à la façon de ce que proposent les casques audio noise cancelling. À l'époque, l'autrichien précisait toutefois qu'il n'était pas certain que le projet aboutisse. Un an plus tard, il revient à Taïwan pour en présenter l'état d'avancement et se dit désormais nettement plus confiant. Il baptise sa technologie R-ANC, pour RotoSub Active Noise Cancellation, du nom de la société suédoise avec laquelle il collabore sur le sujet.

De quoi parle-t-on déjà ? Noctua ambitionne de mettre au point un ventilateur dont le pourtour et les pales auraient été modifiés de façon à émettre, pendant qu'ils tournent, des vibrations inverses à celles qui constituent les principales nuisances sonores aux oreilles de l'utilisateur. Plus concrètement, il s'agit de capturer à l'aide d'un micro les sons que l'on souhaite annuler pour ensuite tenter de délivrer la phase inverse. Pour en savoir plus sur la façon dont Noctua compte procéder au sein d'un ventilateur, n'hésitez pas à vous référer à notre actualité de 2012.

0190000006027358-photo-noctua-r-duction-active.jpg

En 2013, le projet s'est changé en un produit concret, susceptible d'être lancé dans le commerce, même s'il est encore loin d'être finalisé. Constatant que l'annulation de bruit dépendait grandement du contexte dans lequel fonctionnait le ventilateur (adossé à un radiateur, une grille de boîtier, à vide, au milieu d'autres flux d'air, etc.), Noctua s'est dans un premier temps fixé comme objectif de maîtriser l'environnement associé.

Pour ce faire, il a choisi d'élaborer un ventirad complet, au sein duquel prendra place le dispositif. L'ensemble est protégé par un capot, de façon à limiter les interférences avec le flux d'air principal, et surmonté d'un logo que l'on pourra faire s'allumer quand la réduction est active. Ainsi, le contrôleur en charge de capturer les sons émis et de déterminer quelles sont les fréquences à annuler peut travailler plus efficacement.

0190000006027356-photo-noctua-r-duction-active.jpg

À ce stade, le résultat est relativement probant, sans non plus se révéler extraordinaire, du moins dans les piètres conditions de test que délivre un salon comme le Computex. Le ventilateur ne devient pas silencieux, mais on a l'impression que la partie la plus aiguë du son qu'il émet est, effectivement, annulée. Noctua se dit toutefois confiant dans sa capacité à rendre le système encore plus efficace d'ici le lancement. Celui-ci pourrait intervenir avant la fin de l'année si aucun écueil n'est rencontré mais, prudent, Noctua préfère donner rendez-vous à l'édition 2014 du Computex pour juger du rendu final de son projet.

Chérie, oublie le solitaire, j'ai changé de ventirad !

L'autre dernière idée en date des ingénieurs de Noctua consiste à étudier la façon dont améliorer la transmission de chaleur au sein de la base d'un dissipateur, du processeur vers les caloducs qui se chargent ensuite de l'envoyer vers les ailettes du radiateur. Problème : la plupart des radiateurs actuels font appel à une base en cuivre, élément généralement considéré comme l'un des meilleurs qui soit en matière de conductivité thermique... du moins si l'on s'en tient aux matières abordables.

En regardant plus loin, Noctua est tombé nez à nez avec le diamant, qui offrirait selon lui une conductivité supérieure de 25% à celle du cuivre (dans l'absolu, elle est même bien supérieure). L'autrichien a donc imaginé d'intégrer de la poussière de diamant à la surface de la base de cuivre utilisée pour ses ventirads. D'après ses simulations, il y aura là de quoi améliorer l'efficacité générale d'un dissipateur en aidant à la propagation des calories du centre vers l'extérieur de la base, pour au final abaisser de 3 ou 4 degrés la température de fonctionnement d'un processeur à ventilation équivalente.

0190000006027360-photo-noctua-ventirad-diamant.jpg

Deux problèmes se posent toutefois : le premier est qu'il faut encore vérifier les simulations dans le monde réel. C'est dans ce but que Noctua s'est fait récemment livrer le prototype exposé au Computex (accessoirement, c'est aussi une bonne occasion de faire parler de soi, bien sûr). Le second, plus évident, tient au prix du matériau. Le diamant, même synthétique, coûte cher (du moins aujourd'hui), et le surcoût ne se justifiera sans doute pas si le gain est trop limité.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top