Asus ROG passe au Maximus VI avec Formula, Extreme et mini-ITX

04 juin 2013 à 07h50
0
Entre autres (nombreuses) cartes mères dévoilées au Computex de Taipei, Asus a présenté mardi matin la dernière génération en date de ses cartes pour joueurs et amateurs d'overclocking commercialisées sous la marque Republic Of Gamers (ROG). Au programme, on retrouve les classiques que sont la Formula ou l'Extreme, ainsi qu'une nouvelle venue, Impact, au format mini-ITX.

Chaque année, Asus profite du Computex pour dévoiler une nouvelle itération de sa série de cartes mères Maximus, commercialisées sous la marque Republic Of Gamers. 2013 n'a pas fait exception à la règle, puisque cinq nouvelles cartes mères ont été lancées mardi matin lors d'une conférence de presse organisée dans le cadre du Computex. Dans le lot, on en retiendra tout particulièrement trois : la Maximus VI Formula, très haut de gamme pour joueurs, la Maximus VI Extreme, pensée pour les amateurs d'overclocking, et la Maximus VI Impact, première carte ROG proposée au format mini-ITX.

A tout seigneur tout honneur, débutons avec la Maximus VI Formula, qui se veut donc la carte sans compromis pour les joueurs exigeants (et fortunés). Compatible SLI et Crossfire, elle embarque huit USB3.0 et dix SATA, mais là ne réside pas vraiment son intérêt. Asus préfère mettre en effet l'accent sur les fonctions exclusives de sa carte, à commencer par le refroidissement proposé au niveau de l'étage d'alimentation. Celui-ci reprend le concept de l'intégration au sein d'un circuit de watercooling mais avec un design repensé, et des embouts de 1/4 de pouce, plus universels que ceux employés sur les générations précédentes.

01CC000006018410-photo-asus-maximus-vi-formula.jpg

La quasi-totalité de la carte profite d'une protection assurée par une plaque métallique, au recto comme au verso. Là encore, il s'agit de design (Asus proposait déjà ce type de couverture avec les Sabertooth), mais aussi et surtout de garantir la rigidité de la carte mère lorsque celle-ci est ornée, par exemple, de deux GPU imposants. Ces plaques métalliques, noires, participeraient aussi à la dissipation thermique.

Comme sur les précédentes Formula, Asus joint à sa mobo la dernière génération en date de ses cartes son SupremeFX. Celle-ci réunit un DAC délivrant 120 dBA SNR vers le panneau avant, ainsi qu'un amplificateur opérationnel (OP AMP) destiné au casque du joueur, de façon à ce que celui-ci profite d'un son plus soutenu. Le module mSATA proposé sur le modèle antérieur cède la place à une autre carte d'extension, au format M2 (Intel NGFF) cette fois, qui combine WiFi 802.11ac et Bluetooth 4.0, et permet toujours d'installer un SSD supplémentaire. Asus se garde bien pour l'instant de livrer le moindre prix de vente estimé, mais celui-ci se révèlera assurément conséquent.

Il en ira de même pour la Maximus VI Extreme, adressée cette fois aux amateurs d'overclocking. Pour en célébrer les mérites, Asus a fait intervenir quelques furieux du MHz pendant sa conférence de presse, avec un Core i7 Haswell d'Intel flashé à plus de 6,8 GHz.

Le gadget ultime qui l'accompagne prend la forme d'un panneau de contrôle (OC Panel) à écran LED, sur lequel on pourra lire fréquence, température du godet utilisé pour le refroidissement à l'azote ou vitesse de rotation des ventilateurs. On retrouve par ailleurs l'OC Key (petit appareil venant s'intercaler au niveau de la sortie vidéo de la carte graphique et facilitant la lecture des informations système à l'écran pendant qu'une application tourne), un étage d'alimentation dopé aux hormones et la bagatelle de cinq ports PCI-Express 16x. La Maximus VI Extreme a fait son apparition dans la distribution en début de semaine, au prix constaté de 380 euros environ.

000000A006018404-photo-asus-maximus-vi-extreme.jpg
000000A006018406-photo-asus-maximus-vi-extreme.jpg

C'est finalement la petite dernière qui a suscité le plus d'attention : Asus s'est en effet décidé à porter la marque ROG sur le terrain des configurations mini-ITX. La promesse ici consiste en une carte qui n'interdit pas l'overclocking, soutenue notamment par un étage d'alimentation à 8+2 phases, et qui reprend les raffinements chers à la série Maximus, comme la carte son SupremeFX ou le module WiFi ac / Bluetooth 4.0, ici particulièrement bienvenu. Asus propose sur celle-ci une autre carte additionnelle destinée à déporter certains contrôles (boutons power et reset, clear CMOS, diagnostic au démarrage) sur le panneau arrière de la carte mère, afin que ceux-ci soient accessibles même si la configuration est montée dans un petit boitier. Prix et disponibilité n'ont pas été évoqués, mais il s'agit sans doute d'une question de semaines.

000000A006018398-photo-asus-maximus-vi-impact.jpg
000000A006018400-photo-asus-maximus-vi-impact.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Zynga supprime 18% de ses effectifs
LG lance finalement ses téléviseurs Ultra HD de 55 et 65 pouces
Dell XPS 10 : une tablette Windows de 10 pouces à 300 euros (màj)
Snapdragon S400 : un nouveau SoC haut débit et milieu de gamme
En France, 5,1 millions de foyers sont équipés d'une tablette
OC ou gamer, Gigabyte dévoile son haut de gamme Z87
Gigabyte veut tenter le pari d'une GeForce GTX Titan à refroidissement personnalisé
Update pour Chrome, plantage de Twitter et licenciements chez Zynga
Capture Deezer : la justice étudie le cas du créateur de TubeMaster
Asus Transformer Pad Infinity : Tegra 4 et écran 2560 x 1600
Haut de page