Assistants d'aide à la conduite : roulez zen

Jérôme Cartegini
Expert sécurité informatique
15 avril 2013 à 17h34
0

L'info-trafic : principe et solutions

Comment ça marche ?

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, il n'y a pas un, mais plusieurs services d'info-trafic. Pour envoyer les messages d'information sur les systèmes de navigation, il existe deux modes de transmission : le RDS-TMC (Radio Data System/Traffic Message Channel), ou « Live » (connecté via les réseaux mobiles). Dans la grande majorité des cas, le RDS-TMC est proposé gratuitement et sans abonnement par les fabricants de GPS.

Ce service fonctionne par le biais d'un récepteur TMC (inclus dans les navigateurs ou en option) et d'une antenne radio classique. Les données sont diffusées par diverses fréquences radio FM, dont NRJ, France Inter, etc. Déployé en France au début des années 2000, le RDS-TMC est à présent très limité. Sa couverture s'avère assez restreinte et elle ne permet pas toujours aux conducteurs d'éviter les embouteillages, par exemple. De plus, le mode de transmission RDS comporte des limites techniques qui ne lui permettent pas de gérer l'augmentation constante du flux de messages TMC (informations trafic et météorologiques) envoyés vers les navigateurs GPS.

0000019005892506-photo-info-trafic-01.jpg

Le mode de transmission via les réseaux mobiles peut quant à lui délivrer des informations plus riches, pertinentes et précises. Le taux de rafraîchissement est de deux minutes (contre 10 pour le RDS-TMC...). Les informations trafic en temps réel diffusées sur les systèmes de navigation nomades (PND et terminaux mobiles) proviennent de différents fournisseurs. Dans ce domaine, les trois plus importants prestataires privés sont Mediamobile (V-Traffic), Navteq-Traffic (Nokia), et TomTom HD Traffic. Soulignons également ViaMichelin Traffic qui n'est plus présent sur le marché des PND, mais qui propose une application gratuite pour iOS (iPhone/iPad) .

0190000005892524-photo-compil2.jpg

Ces prestataires collectent et traitent des centaines de millions d'informations chaque jour provenant de sources multiples : sociétés d'autoroutes, capteurs dans la chaussée, gendarmerie, Météo France, véhicules traceurs, téléphones mobiles, GPS connectés, émetteurs, etc. C'est une véritable course contre la montre qui ne s'arrête jamais... La fiabilité des informations diffusées en particulier via l'Internet mobile dépend du nombre et de la qualité des sources qu'ils ont à leur disposition. Mediamobile/V-Traffic et TomTom HD Traffic se révèlent d'une très grande précision, mais leurs concurrents s'améliorent de jour en jour.

La plupart des constructeurs automobiles utilisent les données de V-Traffic sur leur GPS embarqués. Mais sur le marché en pleine mutation des PND et des applications de navigation mobiles, d'importants changements s'opèrent en ce qui concerne les informations trafic en temps réel. Sans compter Google Maps Navigation et l'application communautaire Waze qui viennent jouer les trouble-fêtes en développant leurs propres services ! Voici un tour d'horizon des services d'info-trafic intégrés dans les GPS nomades et les applications mobiles.

0258000005892508-photo-info-trafic-02.jpg

Les solutions payantes

Garmin Trafic Live

Les services connectés sont l'un des seuls moteurs de croissance du marché de la navigation, avec les nouvelles offres de cartographie à vie de la plupart des constructeurs. Garmin fait à présent un véritable pari sur l'avenir en lançant des modèles avec la cartographie et l'info-trafic à vie.

0190000005893450-photo-garmin-nuvi3597-01.jpg

Garmin propose quatre nouveaux GPS pouvant se connecter au réseau mobile par le biais d'un smartphone et l'application Smartphone Link (Android et iOS). Ces derniers disposent d'un accès illimité à l'info-trafic Navteq-Traffic. L'objectif est de ne pas impacter le prix d'un abonnement supplémentaire aux utilisateurs, en leur offrant la possibilité de partager la connexion de leur smartphone. Soulignons que le constructeur avait déjà lancé discrètement une offre semblable en 2012, mais uniquement sur Android. Depuis, il a perfectionné ce concept pour rendre l'appareillage entre le smartphone et le GPS beaucoup plus simple, tout en s'ouvrant aux produits iOS.

0000012C05892678-photo-garmin-nuvi3597-02.jpg

Outre les info-trafic en temps réel via l'Internet mobile, l'une des fonctions les plus intéressantes réside dans le fait de pouvoir effectuer des recherches d'adresses par mots clés sur Google. Une fois l'adresse trouvée, il suffit de la sélectionner (via l'application Smartphone Link) pour l'envoyer sur le GPS et lancer le guidage. À noter que Garmin propose également une fonction communautaire pour signaler les zones à risques.

01F4000005892680-photo-garmin-nuvi3597-03.jpg

Ces nouveaux modèles s'adressent surtout à un public féru de technologies possédant obligatoirement un smartphone. Par ailleurs, l'info-trafic en temps réel de Navteq-Traffic que nous avons eu l'occasion de tester sur un autre système de navigation (Copilot Live Premium HD) s'avère moins performant en France que V-Traffic ou TomTom HD Traffic.


• nüvi 2467LM = 179€ Cartes et Trafic Live Gratuit à vie
• nüvi 2567LM = 199€ Cartes et Trafic Live Gratuit à vie
• nüvi 2597LM = 219€ Cartes et Trafic Live Gratuit à vie
• nüvi 3597LM = 319€ Cartes et Trafic Live Gratuits à vie

0258000005894356-photo-garmin-nuvi3597-04.jpg

TomTom HD Trafic

Après avoir utilisé l'info-trafic de Mediamobile, TomTom a lancé en 2008 son propre service : le HD Traffic. Introduit sur les modèles Go Live, il a mis longtemps avant de devenir réellement performant. Depuis son siège social basé à Amsterdam, le constructeur collecte, analyse et diffuse les informations en provenance de ses GPS RDS-TMC et connectés (nomades et embarqués). Selon le constructeur, il y aurait 1,6 million de GPS TomTom Live (avec carte SIM) en Europe.

0190000005194632-photo-tomtom-mobile-mapping.jpg

Pour compléter cette source d'informations, TomTom a conclu un accord avec Vodafone/SFR pour récupérer anonymement les signaux émis par les terminaux mobiles de l'opérateur. Il agrège également toutes les sources traditionnelles (autoroutes, capteurs, etc.). Toutes ces informations sont rafraîchies toutes les deux minutes. Au fil des années, l'HD Traffic de TomTom est devenu de plus en plus performant et le constructeur en a fait son cheval de bataille.

012C000005893566-photo-tomtom-1.jpg

Le modèle haut de gamme Go Live 1005 HDT&M Europe inclut dorénavant 3 ans de service HD Traffic (349,95 €). Pour ses autres modèles Live et ses applications de navigation mobile, il est offert pendant un an, après quoi il est facturé 49,95 €/an. Depuis le mois de novembre dernier, la fonction de recherche locale Google a disparu (à la demande de la firme de Mountain View) au profit de Places. Même si elle s'améliore au fil du temps, elle a provoqué la colère de nombreux clients habitués à l'efficacité redoutable de Google. Parmi les services Live en France, on trouve également une fonction communautaire pour signaler les zones à risques. Celle-ci déclenche néanmoins trop d'alertes inutiles comparativement aux véritables assistants d'aide à la conduite.

0190000005892514-photo-tomtom-02.jpg

Nous avons pu tester à plusieurs reprises l'HD Taffic dans la région parisienne et nous avons été impressionnés par la précision des informations fournies. Le service calcule en permanence des parcours alternatifs qui s'affichent sous la forme de pop-up en haut de l'écran, sans gêner la visibilité de la cartographie. À maintes reprises, les indications nous ont permis de gagner plusieurs minutes de temps de trajet, voire beaucoup plus. Des informations aussi précises contribuent incontestablement à diminuer le stress au volant, en particulier dans les grandes agglomérations.

0190000005892516-photo-tomtom-03.jpg

V-Traffic

Mediamobile fournit son service V-Traffic via le RDS-TMC à la plupart des fabricants de PND. À notre connaissance, aucun GPS nomade connecté via l'Internet mobile en France ne propose V-Traffic actuellement : TomTom a développé son propre service d'info-trafic qu'il revend à Mio (IQ Routes), Mappy et tout récemment Garmin utilisent Navteq-Traffic.

Dorénavant, il est surtout présent sur les systèmes embarqués (Clarion, Pioneer...) et la majorité des systèmes de première monte des constructeurs automobiles : Audi, BMW, Toyota, Lexus, Porsche, etc. Depuis un peu plus d'un an, V-Traffic intègre le Floating Data Mobile de l'opérateur Orange. Cette technologie lui permet de récupérer anonymement les données de plus de 26 millions de mobiles sur le territoire français.

0258000005892518-photo-v-trafic-01.jpg

En mobilité, Mediamobile commercialise l'application my V-Traffic (disponible sur Android, iOS et Windows Phone). Elle permet à moindre coût de calculer le meilleur itinéraire possible en fonction de la circulation. Pour tous les utilisateurs qui possèdent des GPS non connectés et sans info-trafic RDS-TMC, elle peut constituer un excellent complément. Le tracé sur la carte, ou mieux encore la fonction « Feuille de route » permet de connaître l'itinéraire exact et de l'indiquer au besoin dans son système de navigation. Il est possible également de comparer les prix des places de parking, de connaître les conditions météorologiques, et quand cela veut bien fonctionner, de visualiser le trafic via des webcams.

000000FA05892520-photo-v-trafic-02.jpg

Lors de nos essais dans le chaos de la circulation parisienne, le service s'est montré extrêmement fiable et précis. Comme pour tous les autres services, la pertinence des informations peut toutefois varier d'une région à une autre. Sur une zone de couverture très importante comme Paris, les indications des trois principaux fournisseurs privés ne varient souvent que de quelques minutes.

Pour les calculs d'itinéraires en dehors de la région parisienne, Mediamobile et TomTom se montrent généralement plus précis que Navteq-Traffic. Ce dernier nous a en effet indiqué à deux reprises des durées de trajets beaucoup trop optimistes. my V-Traffic est sans aucun doute l'une des meilleures applications d'info-trafic en temps réel. Elle est disponible en téléchargement gratuit ou Premium (sur iOS) avec quelques fonctionnalités en plus (meilleur itinéraire, météo, webcam...), au prix de 3,59 €

00FA000005892522-photo-v-trafic-03.jpg

Navteq-Traffic

Racheté par Nokia, le service de cartographie Navteq est aussi l'un des principaux fournisseurs d'info-trafic en temps réel. Les produits de Garmin intégrant ce service n'étant pas encore disponibles, nous l'avons testé sur l'application mobile Copilot Live Premium HD de ALK Technologies. Elle est également présente sur le service de localisation en ligne Here de Nokia. Étrangement et au grand dam de certains utilisateurs, Nokia n'a pas implémenté pour l'instant Navteq-Traffic dans son application GPS Nokia Here Drive+ Beta pour les Windows Phone.

012C000003161062-photo-v-hicule-quip-de-navteq-true.jpg

Sur l'application Copilot Live (Android et iOS : 24,99 €), le service d'info-trafic Active Traffic en temps réel fournit par Navteq est inclus pendant une année, après quoi il revient à 10,99 €/an pour la France et 14,99 €/an pour l'Europe. Lorsqu'on calcule un itinéraire, deux parcours alternatifs prenant en compte l'état de la circulation sont systématiquement proposés. Pratique, mais pas toujours très précis notamment sur les estimations de temps de parcours.

012C000005892718-photo-navteq-trafic-02.jpg

Dans la capture ci-dessous, il indiquait par exemple 1h15 pour rejoindre notre destination, alors qu'il nous a fallu exactement 2h20, soit un écart de plus d'une heure ! En France, Navteq-Traffic n'a pas conclu d'accord avec un opérateur pour récupérer les données de déplacements des téléphones mobiles, ce qui peut expliquer en partie son manque de précision sur certains parcours par rapport à ses concurrents. Le service semble toutefois s'améliorer de jour en jour, notamment dans les grandes agglomérations françaises.

012C000005892720-photo-navteq-trafic-03.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Microsoft va encore vous inciter à passer de Windows 7 à 10, en plein écran cette fois
Les prix français du Mac Pro sont annoncés, et ils grimpent jusque 62 500€
Limitée à 320 km, l'autonomie de la Porsche Taycan Turbo électrique déçoit...
Selon une étude, 46 % des Français envisageraient d'acheter une voiture électrique ou hybride
Démarchage abusif : 111 millions d'appels bloqués par Orange depuis septembre
Le CSA monte une équipe de professionnels des médias pour lutter contre les fake news
Malgré l’essor des voitures électriques, les constructeurs pourraient supprimer 80 000 postes
SFR augmente le prix de ses forfaits internet fixe
Amazon dévoile le calendrier pour recevoir ses commandes avant Noël

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Abonnez-vous !

Vous n'avez pas le temps de venir nous lire ? Recevez notre newsletter quotidienne ou suivez-nous sur les réseaux sociaux !
scroll top