Seagate promet des disques durs 60 To... en 2020 ?

21 mars 2012 à 15h10
0
Élément clé de la capacité des disques durs, la densité des plateaux magnétiques sur lesquels sont inscrites les données devrait selon Seagate augmenter de façon significative dans les années à venir grâce à la mise en place d'un nouveau procédé de stockage. L'américain estime ainsi être en mesure de mettre au point des disques durs allant jusqu'à 60 To... d'ici 2020.

02072734-photo-seagate-barracuda.jpg
Ces dernières années, l'augmentation de la capacité des disques durs a essentiellement été tirée par les travaux autour de la technique de l'enregistrement perpendiculaire (PMR), qui a permis d'atteindre les densités que l'on connait aujourd'hui. Sur les modèles les plus imposants du marché (3 To au format 3,5 pouces), on atteint aujourd'hui environ 620 gigabits par pouce carré (620 Gb/i²), ce qui de l'avis des acteurs du secteur, commence à s'approcher de la densité maximale permise par cette technologie.

Pour faire simple, placer plus de données à la surface d'un disque revient à réduire la surface occupée par une unité de données, puis à adapter la tête en charge de la lecture et de l'écriture pour qu'elle sache s'acquitter de sa tâche de façon plus précise.

Le problème des plateaux magnétiques actuels est qu'ils ne permettent plus cette réduction de surface que dans des proportions limitées. Au delà, la charge magnétique inscrite à la surface du disque devient instable, et sensible aux évènements qui surviennent à proximité. L'une des pistes envisagées pour augmenter la densité est donc d'envisager des plateaux composés de matériaux plus stables sur le plan magnétique, ce qui soulève un nouveau défi : celui des performances, puisqu'il devient alors plus difficile et donc plus long de modifier l'état d'une unité de surface.

En développement depuis 2002 chez Seagate, la technologie HAMR, pour Heat Assisted Magnetic Recording (soit enregistrement magnétique assisté par chaleur), vise à répondre à cette problématique. Déjà longuement détaillée par le fabricant, elle suppose l'introduction, au niveau des têtes de lecture, d'un laser, qui viendra chauffer la surface du plateau, de façon à ce que l'inscription des données puisse se faire bien plus rapidement. On travaille ainsi sur un composé plus stable, autorisant une augmentation significative de la densité.

Aujourd'hui, Seagate affirme avoir réussi à monter jusqu'à 1 Tb/i² (terabit par pouce carré), ce qui reviendrait à proposer un disque d'environ 6 To. Cette première démonstration, annoncée à grands renforts de communiqué de presse, entérine donc s'il était besoin la viabilité du procédé, ouvrant la voie à des annonces plus prometteuses.

L'Américain estime ainsi qu'il est théoriquement possible d'affiner le procédé jusqu'à atteindre 5 à 10 Tb/i², ce qui reviendrait à proposer des disques durs au format 3,5 pouces affichant des capacités comprises entre 30 et 60 To (ou de 10 à 20 To pour ce qui est des disques 2,5 pouces). Seul hic : s'il a fallu dix ans pour parvenir à cette première démonstration concrète en laboratoire, il faudra sans doute un laps de temps similaire pour que cette promesse prenne corps. Rendez-vous en 2020 ?
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Airbus : les USA augmentent nettement les taxes douanières sur les avions européens
Il y a maintenant 300 satellites Starlink au-dessus de nos têtes
L'Arctique révèle deux millions de points chauds de méthane, selon un rapport de la NASA
Bugatti dévoile un concept d'hypercar dément, conçu par un étudiant en design
Jeff Bezos lance un fonds de 10 milliards de dollars pour lutter contre le dérèglement climatique
JerryRig met le Samsung Galaxy Z Flip à l'épreuve (et ça fait mal)

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top