Pogoplug 4 ajoute la prise en charge de l'USB3 et du SATA USM

15 décembre 2011 à 08h43
0
007D000004748698-photo-pogoplug-cloud-logo-sq.jpg
La société Pogoplug dévoile un nouveau boitier permettant de transformer ses disques durs en serveurs de stockage.

Spécialisée dans les solutions de stockage en ligne, la société Pogoplug lance outre-Atlantique une nouvelle version de son boitier en version 4. A l'instar des modèles précédents, ce dernier devra être relié via un câble Ethernet à sa box Internet et l'utilisateur sera en mesure d'y raccorder différentes masses de stockage afin de les rendre accessibles depuis n'importe quel point de connexion.

Pogoplug Series 4 propose ainsi de mettre en réseau ses fichiers et ses médias via des ports USB 2.0 et un lecteur de carte SD. Ce nouveau modèle embarque également deux ports USB 3.0 ainsi qu'un connecteur SATA USM notamment adopté par le disque dur GoFlex de SeaGate. Ce nouveau boitier est pour l'instant commercialisé aux Etats-unis à 99 dollars mais la société annonce sa disponibilité prochaine sur le Vieux Continent.

Rappelons que Pogoplug est récemment entré dans la course au stockage en ligne en proposant de débloquer gratuitement 5 Go d'espace sur ses serveurs, une manière d'appâter le client souhaitant disposer par la suite d'un espace de stockage quasi illimité et directement raccordé à son routeur Internet.

0226000004823096-photo-pogoplug-4.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

LG Prada 3.0 : 8,5 mm d'épaisseur pour ce smartphone Android
Les vidéo-bulles de Google+ reçoivent une mise à jour
Affaire AlloMovie : Free invoque des éléments de forme
La TV d'Orange en partie sur Xbox 360 au printemps 2012
Voiture à pilotage automatique : Google obtient un brevet
L'USB devient polyvalent avec l'Audio/Video Device Class Specification
Vidéo verdict du Galaxy Nexus : la Rolls des Google Phones ?
Paul Allen, ex-Microsoft, investit dans un programme spatial
Nokia nie les rumeurs spéculant sur un rachat par Microsoft
Pas d'OS alternatifs sur la PS3, selon la justice américaine
Haut de page