Imprimante HP Officejet 5232 + Carte Instant ink crédit de 5€ à 10 euros (via ODR de 30€ + 10€)

Kevin Gainche
Spécialiste gaming
26 novembre 2018 à 15h38
0
Pour continuer cette session bons plans du Cyber Monday, c'est chez Cdiscount que nous nous rendons. La boutique en ligne nous propose en effet de découvrir un pack comprenant l'imprimante HP Officejet 5232 et une carte Instant Ink pour 10 euros seulement en cumulant l'offre du Cyber Monday avec l'ODR qui va bien, et dont vous pourrez trouver les modalités juste ici. Une sacrée ristourne qui vous permettra d'obtenir cette imprimante pour une bouchée de pain.



L'imprimante HP Office Jet 5232 est une imprimante jet d'encre couleur multifonction qui pourra bien évidemment imprimer vos documents venus de votre PC ou votre mobile, mais aussi les numériser pour les envoyer vers une adresse émail grâce à sa connexion Wi-Fi. Elle dispose en outre d'un système d'impression recto verso automatique très pratique, ainsi que du système Instant Ink. Ce dernier permet, après inscription au service, que votre imprimante puisse commander elle-même de l'encre lorsque les niveaux sont bas. Cette imprimante est d'ailleurs vendue avec une recharge de 5 euros pour que vous puissiez essayer le service.

Le Cyber Monday c'est aujourd'hui, n'hésitez pas à visiter notre page dédiée pour découvrir les meilleures offres High-Tech.

Découvrez tous nos bons plans

Modifié le 26/11/2018 à 15h45
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

La souris verticale sans fil Alfawise WM02 à 6,49€
Environnement de travail cancérogène : Samsung indemnise ses travailleurs malades
PC portable 15.6
Concurrent autoproclamé de Tesla, le Rivian dévoile son R1T
Casque Bluetooth Bose QC35 V2 à 280€ au lieu de 330€ pour le Cyber Monday
 Le Pixel 3
La carte graphique KFA2 GeForce RTX 2070 à 509 euros
Monster Hunter World sur PS4 à 19€ au lieu de 30€ pour le Cyber Monday
L'iPhone Xr 128 Go - Rouge mat à 799 euros (+ 79.90 euros en SuperPoints)
Affaire Facebook-George Soros : tout était de la faute du chef de la communication
Haut de page