BMW et Epic Games s'associent à long terme autour de l'Unreal Engine

Emmanuel Touzot
Publié le 26 novembre 2020 à 18h29
BMW / Epic Games

BMW a annoncé un partenariat avec Epic Games, célèbre éditeur et développeur de Fortnite, afin de travailler sur des technologies mêlant réel et virtuel via le moteur graphique Unreal Engine, utilisé dans de nombreux jeux vidéo.

Dernièrement, le constructeur a présenté le BMW iX en utilisant plusieurs éléments virtuels conçus avec Epic Games. Le petit SUV a lui-même reçu des technologies émanant de l'industrie du jeu vidéo.

Faciliter la transition du virtuel au réel

BMW souhaite désormais développer ce partenariat pour progresser dans la planification de ses véhicules et de ses infrastructures. Ainsi, la nouvelle usine du groupe, qui produira la future berline i4, a été en partie maquettée grâce à l'Unreal Engine.

L'Unreal Engine est également utile à BMW pour la création de nouveaux modèles. Le moteur graphique permet en effet de réaliser des rendus 3D très précis et réalistes de véhicules, ainsi que de différents matériaux et coloris. C'est ce qui a été fait sur l'iX, permettant à ses designers d'avoir une idée extrêmement précise de l'apparence finale du véhicule.

Des technologies au service des futurs conducteurs

L'utilisation de l'Unreal Engine a également profité aux simulations effectuées par BMW, désormais menées dans un tout nouveau pôle dédié, au cœur du centre d'innovation et de recherche de la marque. Là encore, les 14 simulateurs équipés du moteur graphique d'Epic Games ont permis aux équipes de BMW de comprendre les besoins technologiques des futurs véhicules.

Et BMW ne s'est pas arrêté là : le constructeur a implanté dans ses concessions une Emotion Virtual Experience (EVE), qui permet aux clients de partir à la découverte de leur futur véhicule en réalité virtuelle, et de le configurer de la même manière.

BMW / Unreal Engine

L'ensemble des paramètres de tous les modèles de BMW et Mini sont rentrés dans le programme, qui permet un rendu photoréaliste en 3D de la voiture, autour de laquelle les clients peuvent se promener grâce à un casque de réalité virtuelle.

De là, ils peuvent sélectionner des couleurs, des options, mais aussi prendre virtuellement le volant de leur voiture, et la visualiser dans différents environnements. Pour le client, c'est l'assurance d'un véhicule parfaitement conforme à ses attentes, tandis que pour la marque, c'est un moyen de convaincre l'acheteur potentiel en lui présentant un rendu attrayant de son futur véhicule.

Source : communiqué de presse

Par Emmanuel Touzot

Aucun résumé disponible

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (2)
SlashDot2k19

« C’est ce qui a été fait sur l’iX, permettant à ses designers d’avoir une idée extrêmement précise de l’apparence finale du véhicule. »
Euh, cette horreur qui ressemble à une copie chinoise de BMW ? Il y’a encore beaucoup de travail à faire alors…

rexxie

Je pense que c’est surtout pour concurrencer Tesla qui offre déjà un paquet de jeux dans ses voitures, pilotables directement sur l’écran central, mais aussi par le volant de la voiture.