Mobile DJ MP3 d’Hercules : le mix à portée de main ?

23 août 2007 à 13h39
0

L'application dédiée : une bonne surprise

Hercules présente le logiciel dédié au Mobile DJ MP3 comme étant « intuitif, puissant et facile d'utilisation ». La vérité n'est pas si éloignée. Bien sûr, un logiciel professionnel comme Traktor propose bien plus de fonctions, mais pour un programme s'adressant aux non-initiés, le logiciel d'Hercules semble assez complet, et il est effectivement assez simple d'utilisation. De là à dire qu'il est intuitif, c'est peut-être exagéré.

Installation

L'installation de ce logiciel (tout comme celle de la clé par ailleurs) est d'une simplicité enfantine, aucun écueil à ce niveau. Au niveau de la configuration requise, pas de problème non plus, puisque Hercules recommande un Pentium III ou un Athlon 800 MHz et 256 Mo de mémoire vive, ainsi qu'un espace de stockage de 100 Mo, ce dont tout le monde devrait disposer à l'heure actuelle. Notez toutefois que si le CD livré fournit le logiciel et les pilotes pour le récepteur USB, une version plus récente peut ou pourra éventuellement se trouver dans la base de téléchargement d'Hercules (par exemple une version 1.04 du logiciel est disponible sur le site, alors que le CD nous propose la version 1.03). Notez également qu'un manuel électronique est disponible sur le CD d'installation.

Démarrage du module

Pour commencer à utiliser la console de mixage, branchez le récepteur USB, puis lancez le logiciel associé. En effet, vous ne pourrez pas utiliser le programme sans avoir connecté le module USB. Lors de la première utilisation du programme, ce dernier vous demande si vous souhaitez ajouter des fichiers. Vous pouvez faire cela en ajoutant un à un des fichiers, en ajoutant des dossiers ou en synchronisant votre bibliothèque iTunes, cette dernière opération étant plutôt rapide, malgré une liste conséquente de morceaux. Ceci étant fait, vous disposez d'un catalogue de morceaux avec lequel vous allez pouvoir mixer... mais pas tout de suite !

012C000000569046-photo-premier-lancement-logiciel-mobile-dj-mp3.jpg
Lors du premier lancement du logiciel d'Hercules, il vous propose d'ajouter des fichiers de plusieurs façons

En effet, le principe du mix est d'enchaîner les chansons, les assembler, les mêler pour en faire quelque chose d'original. Mais l'exercice est beaucoup plus simple lorsque deux chansons ont un rythme (ou un nombre de BPM, battements par minute) proche. Cela devient quasiment Mission Impossible autrement, et c'est encore plus vrai pour un débutant. C'est pourquoi, avant de pouvoir s'amuser avec le jouet d'Hercules, il vous faudra en principe avoir fait un travail en amont d'analyse de vos fichiers. Le logiciel livré est capable de cela (par un clic droit sur un morceau, puis « Analyser » ou « Analyser tout ») mais deux problèmes subsistent :
  • premièrement, l'opération d'analyse d'un fichier est assez longue, mais lorsqu'il y a plusieurs milliers de titres à traiter, l'opération devient vraiment fastidieuse. Ceci étant dit, elle sera effectuée une fois pour toutes...
  • deuxièmement, même si cette opération est automatique, elle n'est pas parfaite, et il arrive fréquemment que le nombre de BPM soit divisé ou multiplié par deux. Ceci n'est pas un défaut du seul logiciel d'Hercules, mais celui de nombre d'applications dédiées à ce type d'analyse. Il faut donc reprendre en grande partie le travail automatique effectué, et rien ne vaut une très bonne connaissance de sa bibliothèque musicale pour être le plus efficace possible.
Enfin, pour parler de la mise en route de la console en elle-même, il vous faut donc avoir tout d'abord lancé le logiciel. Puis utilisez le commutateur « Power On / Power Off » situé sur la tranche supérieure de la console, et enfin appuyez sur n'importe quel bouton du boîtier pour synchroniser la console et le logiciel. Hercules préconise de placer la console à environ 30 cm du module USB pour la mise en fonctionnement, ce qui se révèle exact (la console synchronise difficilement si on la place trop loin du récepteur). Vous pouvez alors vous rendre compte du très bon temps de réponse de l'application par rapport à vos actions sur la console. Vous pouvez également apprécier à ce niveau la très grande portée qu'offre la liaison radio.

Les fonctionnalités

Attardons-nous maintenant sur les possibilités du logiciel d'Hercules. En effet, toutes les fonctionnalités ne figurent pas sur la console, qui ne contient que les plus importantes (on peut d'ailleurs retrouver symboliquement la représentation de la console dans le logiciel : elle figure dans le cercle au centre de la fenêtre).

Traitement des fichiers

Pour réaliser un mix, il faut d'abord deux morceaux. Pour cela, vous devez ajouter des fichiers selon les trois modes que nous exposions tout à l'heure, puis par un simple glisser-déplacer vers les deux zones de graphiques situées en haut de la fenêtre, vous pouvez les associer au deck A ou au deck B. La représentation du morceau choisi apparaît alors. Notez ici la présence de deux boutons « + » et « - » qui servent à afficher plus ou moins de détails du graphique.

Les formats lus par le logiciel sont nombreux (WAV, MP3, WMA, OGG), et l'ajout dans la bibliothèque est très rapide. Parmi les fonctionnalités associées à cette dernière (comme la suppression d'un morceau ou de l'ensemble de la liste), celle permettant la recherche d'un titre est particulièrement appréciable. La possibilité de créer des playlists l'est également, alors que la lecture aléatoire ne trouve à notre sens pas sa place dans un exercice de mixage.

Les effets

On trouve parmi les effets disponibles sur ce logiciel les modes « Reverse » (lecture en sens inverse), « Break » (freine la platine, un effet très prisé), « Flanger » (effet sonore obtenu en additionnant au signal d'origine ce même signal, mais légèrement désaccordé en fréquence, ce désaccord variant périodiquement à une fréquence très faible ; il faut l'entendre pour comprendre !) ou encore l'écho (qui ne nous a pas convaincus lors de nos tests...).

Plus intéressant, la possibilité de faire des boucles sur 1, 2, 4 ou 8 battements (nous aurions aimé le réglage 10 battements), d'accélérer ces boucles par la touche « In » ou d'en sortir (touche « Out »). Petit avertissement : si vous bouclez et souhaitez scratcher sur l'échantillon sélectionné, n'oubliez pas de vérifier que vous êtes bien en mode « Scratch » et non en mode « Tune » (navigation dans le morceau), sinon vous aurez la désagréable surprise de sortir de la boucle...

012C000000569081-photo-boucle-mobile-dj-mp3.jpg
Les boucles sont l'une des bases d'un bon mix : cette fonction est disponible sur 1, 2, 4 ou 8 battements

Le gain, les réglages des graves, des médiums et des aigus, l'effet cut-off (le filtre de coupure) sont également accessibles pour les deux decks. Notez également deux effets sonores disponibles : les applaudissements et le bruit d'une explosion.

Enfin si ces effets sont accessibles via l'interface logicielle, vous pouvez les attribuer à votre guise aux touches numérotées de 1 à 4 qui sont disposées sur la console, ce qui revient à créer des raccourcis afin de piloter certains de ces effets depuis le boîtier de contrôle.

012C000000569722-photo-bouton-1-4-mobile-dj-mp3.jpg
Vous pouvez associer un effet à une touche de la console pour un accès immédiat

Les autres fonctions

Pour ce qui est des autres fonctions du logiciel, on peut citer la touche « R », qui permet d'appliquer immédiatement à un morceau son Pitch (sa vitesse) original ou la touche Synchro, très pratique, qui permet d'ajuster le rythme de deux morceaux pour un mix parfait (attention toutefois, cette fonction n'est possible que pour des titres basés sur un nombre de BPM relativement proche, afin de ne pas déformer de façon trop importante l'un des deux morceaux).

Pour la fonctionnalité « Cue », permettant d'atteindre directement un point précis dans une chanson (à la manière des signets dans un film), vous pouvez définir les points intéressants (jusqu'à trois) avec les boutons situés dans les coins inférieurs du carré central. Enfin, le logiciel est également équipé d'une fonction d'enregistrement qui produit des fichiers de bonne qualité puisque sauvegardés en .wav, ce qui laisse la liberté à l'utilisateur de retravailler éventuellement sa création.

Configuration du logiciel

0096000000569980-photo-configuration-mobile-dj-mp3.jpg
Au niveau de la configuration du logiciel (touche « CFG » en bas à droite de la fenêtre), plusieurs options nous paraissent intéressantes :
  • afficher les conseils lors du positionnement de la souris au-dessus des boutons (tooltips) ;
  • réinitialiser progressivement le pitch avec le bouton « R » ;
  • régler le pitch avec les jogs wheels plutôt qu'avec les faders du volume ;
  • la sélection de l'habillage de l'interface parmi trois couleurs et deux résolutions ;
  • le choix du périphérique audio ainsi que la latence associée ;
  • le choix du mode de sortie, qui permet soit d'écouter le mix sur le canal gauche et le casque sur le canal droit (les deux signaux étant alors en mono), soit d'utiliser une carte son multicanal en envoyant le mix sur le canal avant et le casque sur le canal arrière (les deux signaux sont en stéréo).
Enfin une dernière possibilité de configuration est celle des raccourcis clavier qui peuvent être attribués en cliquant tout d'abord sur la touche « Appr » (pour apprentissage, en bas à droite de l'interface logicielle), puis en cliquant sur la fonction du logiciel et enfin en appuyant sur la touche du clavier que l'on souhaite lui faire correspondre.

012C000000569096-photo-skin-mobile-dj-mp3.jpg
Le logiciel ne possède que trois habillages dans deux définitions différentes
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla : Elon Musk a tranché, la Gigafactory 4 sera construite en Allemagne, préférée à la France
BMW s'intéresse de près à la charge bidirectionnelle
Il faudrait 20 ans pour bâtir une ville habitable sur Mars, d'après Elon Musk
Windows 10 : la mise à jour (1909) de novembre 2019 est là !
L'Assemblée adopte la surveillance des réseaux sociaux par l'administration fiscale
Pornhub blacklisté par PayPal, qui ne veut plus servir d’intermédiaire pour payer ses contributeurs
The Mandalorian : que vaut le premier épisode de la série TV Star Wars ?
Selon Bloomberg, un MacBook 16
Alain Damasio, Ken Loach... 111 assos et intellectuels se lèvent contre Amazon
Le MacBook Pro 16

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top