Comparatif des logiciels d'authoring DVD

Julien
28 septembre 2004 à 18h30
0

Sonic MyDVD Studio Deluxe 6.0

000000B400099555-photo-box-sonic-mydvd-6.jpg
Lancée tout récemment, la version 6.0 de MyDVD constitue pour son éditeur une évolution majeure avec, outre l'intégration de nouvelles fonctions, une nouvelle orientation vers une suite multimédia toujours plus grand public. Sonic décline donc MyDVD 6.0 en plusieurs versions : MyDVD 6.0, MyDVD Studio 6.0 et MyDVD Studio Deluxe 6.0. C'est cette dernière version qui nous préoccupe aujourd'hui et avant d'entrer dans le vif du sujet, à savoir les fonctionnalités DVD, il nous faut préciser les divers logiciels inclus dans le package. Sonic propose ici, outre MyDVD 6 Deluxe, Cineplayer 2 un logiciel de lecture DVD, Express Labeler pour la création d'étiquettes, Drive Letter Access un logiciel de packet writing et RecordNow Deluxe v7 pour graver vos données que ce soit sur CD ou DVD. L'installation de la suite prend un temps certain et il est possible de personnaliser les différents composants qui seront finalement installés sur le système. Petit bémol, l'installation complète, qui déploie Drive Letter Access (ou DLA pour les intimes), ne pourra s'exécuter si vous disposez d'InCD sur votre système et un message d'alerte vous en informera. Référence de facto dans le monde des logiciels d'authoring DVD grand public, Sonic MyDVD souffrait de sérieuses lacunes dans les versions précédentes et nous aurons donc à cœur de voir si le logiciel a évolué.

000000DC00100571-photo-comparo-authoring-dvd-mydvd-6-4.jpg

L'interface Sonic Central

Dans sa version Deluxe, le lancement de MyDVD passe par Sonic Central un logiciel regroupant les diverses applications Sonic installées sur votre PC et proposant un accès sous forme d'onglets déroulants par type d'activité, un peu à la manière de Roxio avec son Easy Media Creator 7.0. La partie vidéo vous propose de choisir simplement le format que vous souhaitez obtenir à la fin de la création, DVD, DVD+VR ou CDV et lancera l'application MyDVD en elle-même. L'interface du logiciel a sensiblement évolué par rapport aux versions précédentes et se veut plus moderne et plus agréable à vivre. C'est ainsi qu'un volet XP apparaît sur la partie latérale droite de la fenêtre pour donner diverses informations, sur la durée du projet en cours notamment. Une fois lancé, MyDVD divise la création d'un film en quatre étapes distinctes : l'ajout de fichiers, la capture de vidéo, la création d'un diaporama et la création d'un nouveau menu. Pour les gens organisés qui disposent déjà de vidéos stockées sur leur disque dur, il suffit de les ajouter au projet en cours en les localisant via la boîte de dialogue prévue à cet effet. Au centre de la fenêtre principale de MyDVD apparaît une ébauche de votre futur menu DVD avec un bouton qui se créé automatiquement pour chaque vidéo ajoutée. Vous pouvez d'ailleurs utiliser le glisser déposer pour ajouter vos vidéos au projet en cours. MyDVD supporte ici divers formats et notamment le MPEG 4, le MPEG2, le MS-DVR, l'AVI et c'est nouveau, le DivX. La dernière version de MyDVD prend également en charge le mode 16:9 anamorphique mais il ne vous sera pas possible de mixer un clip vidéo standard au format 4:3 à un clip 16:9 sur la même production le logiciel adaptant automatiquement ce dernier en 4:3.

Pour ceux qui ne disposent pas de vidéo sur leur PC, le logiciel intègre un module de capture qui supporte la plupart des périphériques WDM et DirectShow y compris les solutions de capture matérielle MPEG2. La boîte de capture offre différentes options avec la possibilité de définir la durée de capture, la périodicité de création des chapitres ou leur création automatique depuis une détection de scènes. Il est en outre possible de définir quelques options de capture vidéo comme la qualité. Les options de qualité ont d'ailleurs fait l'objet d'un soin tout particulier puisque Sonic offre la possibilité de définir pour chaque clip vidéo, des options de compression différentes en plus de l'option de qualité générale. Alors qu'avec les autres logiciels de ce comparatif, tous les clips gravés sur DVD doivent avoir le même taux de compression, Sonic permet de définir un taux élevé pour une séquence « bonus » sans pour autant compromettre la qualité des clips les plus importants. Petit bémol tout de même, les options de compression se résument à quatre profils de qualité, inutile donc d'espérer pouvoir régler manuellement votre bitrate. Ceux qui ne se soucient guère de ce genre de détails, utiliseront de toute façon l'option par défaut 'Fit-to-DVD' qui compresse vos vidéos automatiquement en fonction de l'espace disponible sur votre DVD. On notera au passage que le logiciel gère les graveurs double-couche et également les DVD-RAM. Pour les disques double-couche, MyDVD 6 dispose de la technologie HyperMux-DL qui réparti au mieux les données et le contenu vidéo sur les deux couches d'un disque pour accélérer les temps de gravure. Par ailleurs la fonction JumpSafe fait que le logiciel va positionner au mieux le « break point » séparant les deux couches d'un disque DL pour une transition fluide de la vidéo provocant le moins de distortions possibles. Toujours dans le but d'offrir une qualité maximale, MyDVD fait appel à la technologie TransRator qui consiste à modifier le bitrate d'un fichier MPEG2 plutôt que de le transcoder. Cela se traduit par une rapidité accrue de l'applicatif et par une meilleure qualité vidéo.

000000DC00100565-photo-comparo-authoring-dvd-mydvd-6-1.jpg
000000DC00100567-photo-comparo-authoring-dvd-mydvd-6-3.jpg

Sonic MyDVD Deluxe 6.0

Nous le disions, l'import d'une vidéo provoque l'apparition automatique d'un bouton avec vignette au sein du menu et un simple clic droit suffit à changer l'image choisie par le logiciel pour illustrer la vidéo. A la manière de Nero, MyDVD dispose d'un éditeur de vidéo qui permet de modifier les fichiers importés assez rapidement. Simple le module d'édition permet de définir un point d'entrée et un point de sortie, de scinder une scène, d'ajouter des raccourcis, titres et autres transitions tout en bénéficiant d'une fonction originale permettant d'appliquer une rotation à la vidéo. Minimaliste, ce module ne permet pas d'accéder à la bande son et il faut se contenter d'une option permettant d'ajouter de l'audio en arrière-plan : le logiciel supporte ici l'encodage des flux audio en Dolby Digital AC3. Après avoir joué avec vos vidéos, il vous reste à créer votre menu. Ici, il suffit de cliquer sur le bouton 'modifier le style' pour passer à l'édition de menus. On accède donc à une palette de menus prédéfinis censés être créés par des professionnels si l'on en croit le communiqué de presse. Dans les faits, les différents menus ne sont guère emballant et, pire, le mode d'édition est peu convaincant, bien que supérieur à celui de MovieFactory. Les boutons sont placés de façon arbitraire par le logiciel et, chose curieuse, il faut activer le positionnement manuel dans le menu affichage pour pouvoir placer à sa guise les boutons en les déplaçant avec la souris. Il reste toutefois hors de question de modifier le nombre de boutons par page ou d'influer sur leur taille... Les textes affichés en face des titres et en dessous des clips sont facilement personnalisables puisqu'un clic suffit pour les éditer. Il est également possible de changer leur police de caractère mais l'opération n'est pas aisée puisqu'il faut passer par la boîte de modification de style pour accéder au réglage des polices qui est différent pour chaque bloc de texte (titre, sous-titre, etc.) et non pour chaque champ, notez la subtile nuance. La création de chapitres se fait de manière on ne peut plus simple le logiciel disposant dans sa barre d'outils d'un bouton 'Modifier les chapitres'. Ouvrant une nouvelle boîte de dialogue, la fonction permet d'ajouter manuellement un chapitre à l'emplacement que vous indiquerez sur la bande vidéo ou se proposera d'ajouter des points de chapitres aux scènes existantes. Une fois votre création terminée il suffit de cliquer sur le gros bouton rouge pour lancer la gravure (il s'agit ici d'un véritable plaisir tant le bouton rouge donne envie de l'utiliser grâce à sa forme et son look).

Terminons par les fonctions offertes par le logiciel en matière de diaporama. Ici les petits gars de Sonic ont fait du bon boulot puisque le logiciel permet d'importer, en un tournemain, jusqu'à 1000 photos. Notre jeu de 386 photos a été importé rapidement et on apprécie le côté 'tout automatique' du logiciel qui agence automatiquement les images en leur attribuant des transitions. Basique, le module diaporama offre une fonction de rotation, la possibilité d'ajouter une bande son et la possibilité de modifier la durée d'affichage des images. Simple mais efficace même si les transitions sont trop peu nombreuses !

000000DC00100570-photo-comparo-authoring-dvd-mydvd-6-2.jpg

Le mode diaporama


Sonic MyDVD 6.0

Les plus
+ Facile d'accès
+ Performant
+ Complet
Les moins
- Edition de menu encore perfectible
Fonctionnalités
Ergonomie
Performances
3
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Davantage d'animaux sauvages : la solution pour réconcilier éleveurs et loups ?
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA
scroll top