Comparatif des logiciels d'authoring DVD

0

Ulead DVD MovieFactory 3

Résolument orienté grand public, Ulead DVD MovieFactory 3.0 est relativement différent de son prédécesseur en version 2.0. Le logiciel est tout d'abord décliné en deux éditions distinctes avec une version standard et une version Disc Creator qui comprend en plus un logiciel de lecture DVD et un module de gravure permettant de créer rapidement des CD ou DVD comportant des données. Arborant une interface évoquant quelque peu MacOS, DVD MovieFactory 3 propose au lancement de choisir une activité. Ulead a ici simplifié la vie des utilisateurs en proposant un minimum d'options : Créer un disque vidéo, Editer un disque, Créer un diaporama, Direct sur disque et copier un disque. En sélectionnant la création de disque vidéo, le logiciel nous demande de sélectionner le type de média source (DVD, SVCD, VCD). Ce faisant un second module apparaît et remplace le premier avec une interface plus touffue qui comporte divers boutons ainsi qu'un écran de prévisualisation de votre vidéo. Tout commence donc ici et comme son équivalent signé Ahead, DVD Movie Factory dispose d'un module de capture vidéo, au cas où vos vidéos ne seraient pas déjà sur le disque dur. Pour constituer votre DVD vidéo, il est bien sûr possible d'importer des médias existants mais contrairement à Nero Vision Express, le logiciel est moins souple au niveau des formats supportés : certains de nos fichiers DivX ont ainsi été rejetés tout comme d'ailleurs nos fichiers MS-DVR en provoquant un plantage pur et simple du logiciel. Avouons tout de même que le dernier patch de DVD Movie Factory tend à éliminer les crashs du logiciel lors de l'importation de fichiers douteux, ce qui est déjà un bon point. Chaque clip importé apparaît, par le biais d'une miniature, dans une pellicule présente en bas de l'écran et il est possible de changer l'ordre des vidéos d'un simple mouvement de la souris. DVD Movie Factory propose de définir un point d'entrée et un point de sortie pour chaque clip directement depuis le moniteur de prévisualisation en utilisant les glissières prévues à cet effet alors que la taille du projet est indiqué en permanence. Pour plus d'options d'édition une fonction 'Améliorer la vidéo' est de la partie et permet d'ajouter des titres, des transitions et de changer la bande son en ajoutant une musique ou votre voix par-dessus le flux audio original. Bon point pour Ulead, il est possible de fusionner deux clips en un seul, en sélectionnant simplement les clips concernés avant de cliquer sur le bouton 'Joindre/Séparer la vidéo'. La création des chapitres peut se faire de manière manuelle ou automatique et le logiciel adopte ici la même philosophie que celle de ses pairs. Attention toutefois, la détection des scènes sur un film de quatre vingt dix minutes prend un temps plus que certain ! Autre curiosité notable, après avoir créé vos chapitres il vous faudra activer une option 'Créer un menu de chapitre'

000000DC00100284-photo-comparo-authoring-dvd-ulead-1.jpg

Interface de lancement Ulead DVD MovieFactory 3.0

Une fois la partie vidéo bouclée, DVD MovieFactory affiche le menu par défaut et son agencement. La navigation à travers les différents menus se fait via une liste et le logiciel recense dans sa marge de droite les différents modèles de menus qu'il comporte. Ceux-ci sont suffisamment nombreux et soignés pour que vous puissiez trouver chaussure à votre pied. Contrairement à Nero Vision Express il est possible d'enlever la numérotation des boutons représentant les films. On peut bien sûr choisir l'image représentant la vidéo que lancera le bouton et modifier son titre. DVD MovieFactory permet également de bénéficier de boutons et d'arrière-plans animés avec en prime la possibilité d'ajouter un fond sonore agrémentant le tout et ce, pour chaque sous-menu. Précisons que les menus animés se résument, si l'on peut dire, à l'import d'une vidéo qui remplacera l'arrière plan pour être jouée en boucle. Attention, il n'est pas question de pouvoir sélectionner un point d'entrée et de sortie pour la vidéo animant votre menu... Malgré des possibilités séduisantes, le logiciel montre malheureusement de sérieuses lacunes lorsqu'il s'agit d'éditer le contenu des menus, DVD Movie Factory 3 considérant les diverses constituantes d'un menu comme fixes. Il n'est donc pas possible de déplacer les boutons et leurs légendes à votre guise et il faudra oublier la possibilité de personnaliser le nombre de boutons par page. Le logiciel propose ici de simplement sélectionner un agencement parmi un certains nombre de modèles prédéfinis (jusqu'à 12 boutons par page). Ces limitations sont tout de même ennuyeuses pour un logiciel dont la principale vocation est de vous aider dans la création de menus pour vos DVD ! Ulead a toutefois prévu quelques petites fonctions de personnalisation en permettant de modifier le style d'encadrement des boutons, l'image d'arrière plan et la police de chaque groupe d'éléments (de manière séparée pour le titre et les légendes de boutons).

000000DC00100285-photo-comparo-authoring-dvd-ulead-2.jpg
000000DC00100286-photo-comparo-authoring-dvd-ulead-3.jpg
000000DC00100340-photo-comparo-authoring-dvd-ulead-4.jpg

Ulead DVD MovieFactory 3.0

Une fois le menu créé, le logiciel affiche un aperçu de votre réalisation et vous pourrez naviguer en son sein avec la souris ou la télécommande virtuelle. Assez lourd en général, DVD Movie Factory doit procéder à un rendu des menus avant d'afficher un aperçu ce qui prend un temps plus ou moins important en fonction de la complexité de votre projet. La dernière étape consiste à graver votre DVD et c'est généralement à ce moment précis que les ennuis arrivent. Si le programme d'Ulead permet de personnaliser les paramètres de compression MPEG 2 pour la totalité du projet en changeant la résolution de la vidéo, son format et son débit (notez au passage qu'il ne supporte pas le mode 16/9) le module de gravure s'avère relativement instable et comme si cela ne suffisait pas ne gère pas les DVD double couche. Durant nos tests nous avons ainsi rencontré, de temps à autre, des crashs lors de la compression vidéo mais aussi, et c'est plus grave, lors de la gravure. Notez au passage que l'écran de transcodage/gravure offre une option permettant d'effacer vos disques réinscriptibles. Autre grief à l'encontre de DVD MovieFactory, celui-ci s'avère particulièrement lent lorsqu'il s'agit de transcoder des vidéos dont le format d'entrée est exotique (DivX, etc). Malgré des défauts évidents, DVD MovieFactory se rattrape avec une fonction de normalisation audio, la gestion des DVD+VR ainsi que la prise en charge des flux Dolby Digital (il est ici question d'import uniquement). Le logiciel autorise également une gravure en direct depuis la source vidéo, et offre la possibilité de sauvegarder les projets sur lesquels vous travaillez. On apprécie également son module d'édition d'étiquettes pour personnaliser vos DVD ainsi que sa fonction de création de diaporamas. Ici, Ulead DVD MovieFactory 3.0 vous surprendra par la flexibilité de son module diaporama qui consiste à afficher une vue des dossiers de votre système et une représentation par miniatures des images qu'ils contiennent. Il suffit alors de sélectionner les images à ajouter au diaporama pour que le logiciel les importe en les agençant automatiquement. Affichées les unes à la suite des autres les images peuvent être réorganisées à votre guise et il est possible de faire une rotation chacune d'entre elles. Ulead a également prévu des effets de transition qui seront les bienvenus pour donner un peu de punch à vos souvenirs de vacances d'autant qu'ils sont appliqués automatiquement et de manière aléatoire si vous le désirez. Lors de nos tests la partie diaporama s'est montrée d'une stabilité étonnante celle-ci ayant acceptée sans broncher nos 386 photos JPEG en haute résolution (environ 1 Go de données). Notez qu'une fois le diaporama créé vous devez toujours concevoir votre menu tout en ayant la possibilité d'ajouter une vidéo sur le disque, en sus du diaporama.

Ulead DVD Movie Factory 3.0

Les plus
+ Belle interface
+ Module diaporama réussi
Les moins
- Quelques bugs
- Lourdeur du logiciel
- Grosses faiblesses du mode édition
Fonctionnalités
Ergonomie
Performances
2
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Voitures électriques : le réseau de chargeurs Ionity facturera désormais au kWh
HP désactive vos cartouches d’encre à distance en cas de résiliation à son service d’abonnement
Taxation du numérique : après une discussion Macron/Trump, la taxe provisoirement suspendue
Réforme de l'audiovisuel : du cinéma chaque jour de la semaine sur les chaînes gratuites ?
Démarchage téléphonique : plusieurs associations lancent une pétition pour y mettre fin
La police va pouvoir extraire toutes les données de vos smartphones en 10 minutes chrono
Rachat de Maxwell : Elon Musk s'exprime enfin sur l'impact sur les batteries Tesla
Lucid Air : la berline électrique concurrente de la Model S ouvre ses précommandes en France
L'ESA travaille sur une usine capable de transformer la poussière de Lune en oxygène
La Toyota Mirai propulsée à l'hydrogène, prévue en 2020, promet 650 km d'autonomie

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top