AdBlock Plus lance son navigateur Android en bêta

01 juin 2018 à 15h36
0
Après quelques jours de rumeurs, l'éditeur allemand Eyeo annonce officiellement la publication d'un navigateur mobile pour le système Android.

0096000006121100-photo-logo-adblock-plus.jpg
En début de semaine, nous rapportions que Eyeo GmBH, éditant l'extension AdBlock Plus, était en train de finaliser un navigateur pour Android. Ce dernier peut désormais être téléchargé en version expérimentale.

Pour la société il s'agit d'une seconde tentative sur le système de Google. Précédemment, elle avait publié une application tournant en tâche de fond et scrutant les échanges Internet au travers des connexions 3G et WiFi. Son installation était toutefois un peu compliquée. A présent, le navigateur pourra simplement être configuré par défaut.

L'AdBlock Browser est basé sur la version Android de Firefox. L'entreprise explique que la prise en charge des extensions sur cette dernière est un peu limitée. Le développement d'un fork apporte alors davantage de flexibilité. Notons néanmoins qu'il ne sera pas possible d'installer d'autres add-on spécifiquement prévus pour Firefox, ni d'activer le dispositif Firefox Sync pour retrouver ses favoris par exemple.

Pourquoi un navigateur AdBlock Plus ?

La société rapporte une étude publiée l'année dernière par PricewaterhouseCoopers portant sur un millier de participants. Selon cette dernière, la majorité des clics sur les publicités mobiles étaient effectués de manière accidentelle et non volontaire.

En outre, le blocage automatique de la publicité se traduirait par un chargement plus rapide des pages, une consommation moindre de la bande passante ainsi qu'une optimisation du cycle de la batterie de l'ordre de 23% en moyenne. D'après un récent rapport, 2146 applications Android ont été passées au crible et ces dernières seraient connectées à 250 000 URL différentes sur 2000 noms de domaine. La moitié de ces liens pointeraient vers des traqueurs et en moyenne, une application se connecterait à une quarantaine de liens publicitaires.

Enfin, l'éditeur justifie son navigateur en mentionnant les potentiels publicités vérolées s'immisçant parfois sur les réseaux de confiance. Eyeo précise qu'il sera possible d'activer les publicités jugées acceptables par sa communauté.

0226000008042360-photo-adblock-plus.jpg


Les tensions montent d'un cran

La disponibilité de ce navigateur devrait raviver les tensions existantes entre les médias, les régies publicitaires et l'éditeur Eyeo. Le modèle économique lié à AdBlock Plus est en effet assez controversé puisque la société fait payer les entreprises dont le modèle économique repose sur la publicité pour les inscrire à un processus de soumission communautaire pouvant éventuellement les inclure sur une liste blanche. Google, Amazon, et Microsoft ont notamment participé au financement d'AdBlock Plus et par défaut, leurs publicités passent ainsi outre les filtres d'AdBlock Plus.

Mais l'éditeur n'est pas le seul à vouloir exercer une pression sur les régies publicitaires. Les opérateurs mobiles européens pourraient mettre en place des mécanismes bien plus radicaux en installant sur leurs serveurs un logiciel de blocage. Des millions de consommateurs surferaient ainsi sur la Toile mobile dépourvue de bannières et de liens sponsorisés. Au regard de la bande passante consommée par ces annonceurs, les opérateurs estiment en effet que ces derniers devraient participer au financement de leurs infrastructures.

A lire également:
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Dropbox publie son application universelle pour Windows et Windows Phone
Le bannissement dans le jeu vidéo : entre triche et indiscrétions
Chrome : Google propose de partager des liens transformés en signaux sonores
Automatic : connectez votre voiture à toutes sortes d'applications
Here : Nokia croulerait sous les propositions de rachat
Moins d'1 mm d'épaisseur : LG dévoile un écran OLED vraiment plat
WordPress rachète l'outil de création de magasin WooCommerce
Apple Watch : une première mise à jour corrective de l'OS
Miami Voice : une télécommande Bluetooth avec commande vocale pour la Bbox
Windows 10 : quelques détails sur les scénarios de mise à niveau
Haut de page