Vous utilisez un VPN gratuit ? Attention aux malwares !

le mercredi 04 juillet 2018
Une étude menée par la compagnie de sécurité informatique BitDefender montre que 38% des logiciels VPN gratuits contiennent des logiciels espions.

Les logiciels VPN, permettant de naviguer sur internet de manière anonymisée, sont massivement utilisés par les internautes - et nombreux sont ceux qui cèdent aux sirènes des VPN gratuits.



VPN S5Mark : un logiciel caché récupérant toutes les données


L'éditeur antivirus BitDefender a récemment publié un rapport sur ces VPN gratuits, qui sont pour certains des nids à malwares.

Au cœur du rapport publié par BitDefender, un VPN gratuit en particulier : S5Mark. Ce dernier installait à l'insu de l'utilisateur un rootkit (baptisé Zacinlo) qui pouvait ouvrir des pages web dans des fenêtres cachées, détecter et désactiver des logiciels antivirus, récupérer des mots de passe ou encore des communications cryptées. Le malware effectuant des copies de lui-même au sein du système d'exploitation, il était particulièrement compliqué de s'en débarrasser.

vpn fotolia


Faut-il fuir les VPN gratuits ?


Une autre étude plus exhaustive a passé au crible près de 280 VPN gratuits et la conclusion est sans appel : 38% des logiciels testés comportent des risques sérieux de sécurité. Une très large partie d'entre eux utilisent le célèbre adage « Quand c'est gratuit, c'est vous le produit » en récupérant quantité de données sans que l'utilisateur en soit conscient.

Quand on sait que la plupart des éditeurs VPN proposent régulièrement des promotions ou des tarifs particulièrement bas (comme l'abonnement CyberGhost à 2,75€/mois pendant 18 mois), le recours aux VPN gratuits ne semble plus justifié.

Et pour ceux qui n'en démordront pas, autant vous tourner vers des VPN gratuits fiables et éprouvés !

Modifié le 04/07/2018 à 14h10
scroll top