Les chiffres dingues qui ont (encore) fait de WannaCry le ransomware le plus puissant en 2019

14 janvier 2020 à 08h30
0
ransomware-rançongiciel.jpg
© Pixabay

Le célèbre logiciel malveillant aura encore marqué les esprits l'année dernière, en concentrant, à lui seul, près d'un quart des attaques de type rançongiciel.

Depuis son explosion en 2017 lorsqu'il toucha plus de 300 000 ordinateurs dans quelque 150 pays lors d'une cyberattaque mondiale retentissante, WannaCry est considéré comme l'un des plus redoutables malwares. Banques, ministères, grosses ou petites entreprises, rien ou presque ne lui résiste. En 2019, WannaCry fut le ransomware le plus courant, avec 23,56 % des attaques de ce type, si l'on en croit les chiffres fournis par Precise Security.

4 milliards de dollars de dégâts en 2019

Servant de moyen de pression idéal auprès de cibles faciles pour garantir des retombées financières, le ransomware est de plus en plus répandu et touche de plus en plus de collectivités et entreprises, réputées plus solvables qu'un utilisateur lambda.


WannaCry fait des ordinateurs tournant sous le système d'exploitation Windows sa grande priorité. Il crypte les données et exige le paiement d'une rançon - souvent en Bitcoin - en retour.

En 2019, le terrible rançongiciel aurait touché au moins 230 000 ordinateurs dans le monde, et causé pour environ 4 milliards de dollars de pertes sur le globe. La plupart des victimes ne tenait pas leur PC Windows à jour, ce qui laisse la porte grande ouverte aux cybercriminels. Selon nos diverses sources, 174 villes et plus d'un millier d'écoles auraient été touchées par un ransomware dans le monde en 2019.

Les courriers indésirables, trop nombreux, aident à la diffusion des ransomwares

Pour aller un peu plus dans le détail, l'hameçonnage fut, l'an dernier, la forme la plus courante d'infection par rançongiciel. 67 % des utilisateurs du panel ont signalé, au cours de l'année, des attaques sous la forme d'un ransomware causées par des courriers indésirables et du phishing.


Les spams représenteraient, selon la société, plus de la moitié du trafic mondial de courriers électroniques (55 %), ce qui est une explication au nombre élevé d'infections, renforcé par la méconnaissance des enjeux cyber et le défaut de formation de nombreux utilisateurs, qui se laissent entre trop facilement piéger.



Source : Precise Security
6
7
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Voitures électriques : le réseau de chargeurs Ionity facturera désormais au kWh
Taxation du numérique : après une discussion Macron/Trump, la taxe provisoirement suspendue
HP désactive vos cartouches d’encre à distance en cas de résiliation à son service d’abonnement
Démarchage téléphonique : plusieurs associations lancent une pétition pour y mettre fin
Réforme de l'audiovisuel : du cinéma chaque jour de la semaine sur les chaînes gratuites ?
La police va pouvoir extraire toutes les données de vos smartphones en 10 minutes chrono
La baisse de prix sur les cartes graphiques Nvidia GeForce RTX 2060 est officielle !
Kaamelott : un premier teaser et une date de sortie avancée pour le film
Netflix se bat contre Disney+ à coup de Google Trends : The Witcher y exploserait The Mandalorian
Découvrez en vidéo le face-à-face Drako GTE vs Tesla Model S P100D

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top