HP : un keylogger installé sur 460 modèles de PC portables ?

11 décembre 2017 à 11h47
0
Hewlett-Packard, plus connue sous le nom de HP, pourrait avoir été victime d'un piratage majeur a niveau de la phase de production de plusieurs centaines d'ordinateurs portables que le groupe a vendu. Pour l'instant on n'en sait pas plus mais un keylogger aurait été découvert sur ces ordinateurs et pourrait avoir permis d'accéder à des informations confidentielles.

HP, alertée par un spécialiste de la sécurité, a déclaré avoir déjà publié un correctif. Cependant, l'affaire n'ayant pas été rendue publique, il risque d'y avoir encore de nombreux ordinateurs présentant cette faille.

Un keylogger découvert chez HP ? Ce n'est pas nouveau

La découverte de ce keylogger, un programme permettant de garder une trace de toute action réalisée sur un clavier et donc de récupérer les logins et mots de passe de l'utilisateur, a été faite par le chercheur en sécurité informatique ZwClose. Comme le signale le site The Hacker News, ZwClose a publié un post sur son blog détaillant l'affaire.

Mais ce n'est pas la première fois que HP aurait laissé traîner un keylogger dans un de ses ordinateurs : en 2017, un keylogger et un spyware auraient été identifiés sur des ordinateurs de la marque. Toutefois, le keylogger découvert en mai 2017 n'était en réalité qu'un bug dans le driver audio. Celui-ci est relié au clavier car il a besoin des touches spéciales, notamment celles du volume, pour réaliser diverses opérations ; au lieu de n'enregistrer que les actions réalisées sur ces touches spéciales, le driver enregistrait toutes les touches.

01F4000008315104-photo-botnet-malware-ban.jpg


Des correctifs disponibles pour l'ensemble des ordinateurs concernés

HP semble avoir été au courant du problème bien avant sa découverte par ZwClose : sur son site officiel il est possible de retrouver la liste des 460 modèles concernés par la présence de ce keylogger ainsi qu'un correctif à télécharger pour avoir un driver pour le clavier plus sûr. Le correctif a été déployé le 7 novembre 2017, selon le site de HP, soit un mois avant le post Twitter de ZwClose.




Le chercheur a contacté l'entreprise qui a confirmé l'existence du problème et sa solution. HP prévoit également de déployer un correctif par le biais d'une mise à jour téléchargeable automatiquement via Windows Update.

Le constructeur précise que l'entreprise n'a pas collecté d'informations sensibles ni eu accès à ces informations. Une thèse confirmée par ZwClose qui signale que le keylogger est désactivé par défaut. Mais le risque est qu'il puisse être activé par un autre malware.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla aurait six ans d’avance technologique sur ses principaux concurrents
Le cascadeur Mike Hughes meurt après le crash de sa fusée artisanale
L'Espagnol Renfe va bâtir le réseau TGV des États-Unis pour 6 milliards de dollars !
Comment l'Unreal Engine a permis de créer l'univers de The Mandalorian
La Renault ZOE est une des voitures électriques les plus vendues au monde
5G : Martin Bouygues n'exclut pas d'attaquer l'État en justice s'il ne peut pas travailler avec Huawei
Microsoft détaille les caractéristiques de sa Xbox Series X
Asus resserre les vis des dissipateurs sur les GPUs... pour mieux les refroidir
Linky : un bug à plus de 14 000 euros pour un habitant de Quimper
Huawei présente le Mate Xs : son smartphone pliant sera disponible en mars pour 2499€

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top