Biden affirme que la cyberattaque de la Russie sur les USA "ne peut pas rester sans réponse"

23 décembre 2020 à 13h20
25
Joe Biden USA © Creative Commons / Gage Skidmore
Creative Commons / Gage Skidmore

Le prochain président des États-Unis fustige celui à qui il va succéder, Donald Trump, lui reprochant de ne pas avoir fait de la lutte contre les cyberattaques une priorité.

Il y a une dizaine de jours maintenant, le gouvernement américain avait révélé avoir été victime d'une cyberattaque d'ampleur, semble-t-il menée depuis la Russie, et attribuée au célèbre groupe de hackers APT29. Très virale, grâce à son exploitation de la plateforme Orion, propulsée par la société SolarWinds, elle conduit aujourd'hui à menacer les services de nombreuses agences gouvernementales, parmi lesquelles les départements du Trésor et de l'Énergie américains, qui ont reconnu être touchés. Et plus que jamais d'ailleurs, puisque l'attaque est toujours en cours. Joe Biden, prochain président qui prépare son entrée en fonction, pointe la responsabilité de Donald Trump et promet une réaction à la hauteur des menaces.

Une attaque toujours en cours, lancée il y a un an

Lors d'une conférence de presse donnée mardi depuis le Delaware, le président-élu Joe Biden a sévèrement critiqué l'administration Trump qui, selon lui, a failli dans son exercice de protection des États-Unis. « La vérité est la suivante : l'administration Trump n'a pas donné la priorité à la cybersécurité », a déclaré le prochain locataire de la Maison-Blanche.

L'ampleur de cette cyberattaque, révélée par le spécialiste FireEye et qui s'étale sur plusieurs mois (elle serait active depuis la fin de l'année 2019), n'a pas manqué de faire réagir Joe Biden. Le Démocrate évoque un « risque grave » pour la sécurité des USA, et considère que cette affaire « ne peut pas rester sans réponse ».

La société texane SolarWinds, qui compte plusieurs milliers de clients, a confirmé qu'un État-nation était bien à l'origine de la faille. L'administration Trump s'est manifestée par l'intermédiaire de Mike Pompeo, le secrétaire d'État des États-Unis, qui attribue également l'attaque, dont les dégâts ne sont aujourd'hui toujours pas vraiment quantifiables, à des pirates russes.

La cybersécurité devrait être l'un des grands chantiers du président-élu Biden

Si l'on en croit Joe Biden, la brèche n'est effectivement pas colmatée. Le président-élu insiste sur la responsabilité de Donald Trump. « Cette attaque a eu lieu sous la surveillance de Donald Trump, et Donald Trump ne surveillait pas », a-t-il déclaré, rappelant qu'il est « toujours de sa responsabilité, en tant que président, de défendre les intérêts des citoyens américains pendant les quatre prochaines semaines ».

« Même s'il ne prend pas cela au sérieux, je le ferai », promet Joe Biden, qui sous-entend donc une étroite collaboration entre sa future administration et le FBI, l'Agence de cybersécurité et de sécurité des infrastructures américaine (CISA), et le bureau du directeur du Renseignement national.

Source : CBS

Modifié le 23/12/2020 à 14h12
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
25
21
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

PunkSpider, le moteur de recherche de vulnérabilités, refait surface
Un malware récupérant les mots de passe Windows se propage via les pubs des moteurs de recherche
Derrière une jeune femme, Marcella Flores, se cachaient des hackers affiliés à l'Iran
Bon plan antivirus : protégez votre vie numérique avec cette offre de Bitdefender à prix jamais vu !
Pourquoi Apple est-elle impuissante face à des logiciels tels que Pegasus ?
Cyberattaque : la France est dans le viseur de hackers chinois
Profitez des offres VPN à prix bradé du moment
Sauvegarde et anticipation : les clés pour se protéger des ransomwares cet été (Vidéo)
Projet Pegasus : pour Edward Snowden, il faut bannir tous les logiciels d'espionnage
Vous pouvez vérifier si votre mobile a été infecté par le logiciel Pegasus, voici comment !
Haut de page