Espionnage industriel : victime de son succès, AutoCAD particulièrement ciblé par les pirates

Bastien Contreras Contributeur
29 novembre 2018 à 08h10
0
hacker-espion-cybersécurté.jpg

Selon une société spécialisée dans la cybersécurité, des hackers continuent de profiter de certaines failles du logiciel AutoCAD. Leur but : dérober des plans de ponts, de bâtiments ou de constructions liées aux énergies renouvelables.

AutoCAD est un logiciel de conception assistée par ordinateur (CAO), créé en 1982 par l'entreprise Autodesk. Il est aujourd'hui largement utilisé à travers le monde pour établir des plans de diverses constructions, mais son succès attire également l'attention d'individus mal intentionnés.

La CAO « facilite » l'espionnage industriel

D'après l'entreprise de cybersécurité Forcepoint, AutoCAD a été la cible d'attaques cette année, et depuis au moins 2014. D'autres malwares visant le logiciel avaient déjà été repérés dès 2005.

Pour les chercheurs de Forcepoint, ces attaques sont la conséquence quasi-inévitable de l'expansion des programmes de CAO, qui ont modifié les habitudes de conception de bâtiments. Des documents secrets et précieux transitent ainsi entre les différentes parties prenantes et il s'agit là d'une mine d'or pour les pirates. Ceux-ci peuvent trouver dans l'espionnage industriel un moyen beaucoup plus lucratif que le simple spam.

Fuite de documents confidentiels

Le principe de ces attaques repose sur des fichiers cachés dans des mails, voire dans des supports de stockage envoyés par courrier. Les utilisateurs sont invités à ouvrir des documents contenant, par exemple, les plans d'un pont. Et en les ouvrant, ils peuvent, sans le savoir, lancer l'exécution des malwares, reposant eux-mêmes sur AutoLISP, un langage de programmation spécifique à AutoCAD. Les hackers peuvent alors télécharger des documents confidentiels pour les revendre ensuite au plus offrant.

Pourtant, AutoCAD propose différentes options relatives à la sécurité, pour limiter les risques d'un tel piratage, notamment via la désactivation de l'exécution automatique de fichiers. Encore faut-il que les fonctionnalités soient activées par l'utilisateur.

Les auteurs de l'étude indiquent que de nombreuses entreprises, en particulier dans le secteur des énergies renouvelables, ont été victimes de ce malware, dans différents pays. En revanche, l'origine de ces attaques semble provenir d'un serveur configuré en langue chinoise. De là à accuser la Chine d'espionnage industriel...

Source : Ars Technica

À télécharger :
AutoCAD pour Windows
5 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Voitures électriques : au Q3 2019, les ventes mondiales ont chuté de 10 %
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
Recyclage, consommation et énergie, la technologie est-elle un problème... ou une solution ?
Taxe GAFA : les USA prêts à taxer les produits français jusqu'à... 100 %
Apple renouvellerait ses iPhone deux fois par an à partir de 2021, et c’est une très mauvaise idée
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
L'Escobar Fold 1 : un smartphone pliable à 349 dollars par le frère de Pablo Escobar
Radars tronçons : le ministère de l'Intérieur mis en demeure par la CNIL
La Banque de France va tester une monnaie numérique nationale en 2020

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top