Office Depot condamné à une amende pour avoir vendu du support sur des faux virus

le 06 avril 2019
 0
Office Depot

La chaîne de magasins est accusée d'avoir proposé à ses clients un outil de diagnostic pour PC qui alertait à tort sur la présence d'un virus. Office Depot a continué à distribuer son logiciel malgré les premières plaintes datant de 2012.

La chaîne de magasins Office Depot a réglé la somme de 35 millions de dollars à la Federal Trade Commission (FTC). Le gendarme de la consommation américain reproche à l'enseigne spécialisée dans le matériel de bureau d'avoir fourni durant des années un outil de diagnostic pour ordinateur frauduleux.

Un programme de protection pour PC qui invente de fausses infections


Le programme « PC Health Check » était proposé gratuitement aux clients des magasins afin d'analyser régulièrement leur ordinateur et les prévenir si un malware était détecté. Une liste de recommandations était alors affichée et Office Depot proposait régulièrement une assistance payante dans ses ateliers de service après-vente.

Seulement, plusieurs plaintes dès l'année 2012 ont démontré que PC Health Check était automatiquement configuré pour afficher un message d'alerte, qu'un virus soit présent sur la machine ou non. Les clients trompés auraient payé des centaines de dollars pour des réparations sans aucune raison valable.

L'entreprise a néanmoins continué à distribuer son logiciel jusqu'à la fin de l'année 2016, sans être inquiétée.

L'amende servira à rembourser les clients floués


Le président de la FTC a réagi à l'annonce de la section financière : « Les consommateurs ont déjà assez de mal à protéger leurs ordinateurs contre les logiciels malveillants, les virus et autres menaces. Cette affaire devrait envoyer un message fort aux entreprises : elles devront faire face à de lourdes conséquences si elles utilisent la tromperie pour amener les consommateurs à acheter des services coûteux dont ils n'ont peut-être pas besoin ».

L'amende versée sera utilisée par la FTC pour rembourser intégralement les clients victimes des pratiques d'Office Depot.

Source : The Verge

Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Fnac-Darty lance son Appartement du Futur, un lieu immersif et expérientiel au coeur de Paris
La version gratuite de YouTube Music arrive sur Google Home... avec de la pub
Mediapart révèle que l'ancien dirigeant de l'Ecole 42 aurait trempé dans des malversations financières
Le Honor 20i, qui devait être présenté le 21 mai, fuite sur un site de vente
Les puces 5G by Apple ne seront probablement pas une réalité avant plusieurs années
La Tesla Model 3 est la voiture qui se vend le mieux en Norvège, aux Pays-Bas et en Suisse
Lime vous indiquera bientôt si vous êtes trop saoul pour grimper sur une trottinette
Mega Drive Mini : SEGA confirme dix nouveaux titres (et pas des moindres)
Un ancien cadre de Mozilla accuse Google d’avoir sciemment saboté Firefox
Facebook travaille sur son propre assistant vocal, pour concurrencer Alexa et Siri
Face aux géants comme Alibaba, Amazon ferme sa marketplace en Chine
Pinterest pèse 12,7 milliards de dollars et fait une entrée réussie en Bourse
Une association porte plainte contre Xiaomi en raison des DAS trop élevés de ses smartphones
L'UE vote en faveur d'une nouvelle limite d'émission de CO2 pour les camions
scroll top