Le futur Core i7-12700H d'Intel fait mal à la concurrence dans les derniers bench en fuite

19 novembre 2021 à 09h25
32

Des versions mobiles d'Alder Lake peut-être encore plus efficaces que leurs homologues pour machines de bureau ?

Pour Alder Lake, sa 12e génération de processeurs , Intel a prévu une sortie en plusieurs étapes. Le 4 novembre dernier, les modèles « K » et « KF » des puces à destination des machines de bureau ont été commercialisés. À en croire les dernières rumeurs, c'est au cours du premier trimestre 2022 qu'arriveront les versions mobiles d'Alder Lake et, notamment, le Core i7-12700H déjà évoqué à plusieurs reprises.

Le Ryzen 9 5900HX largement distancé

Relayées par WCCFTech, les dernières fuites concernant ce CPU sont à même de faire craindre le pire pour la concurrence. Équipé de six cœurs Golden Cove (performance) et de huit cœurs Gracemont (efficacité), il totalise 14 cœurs et 20 threads.

Le TDP du processeur peut varier de 35 à 45 Watts et l'échantillon évoqué par la fuite était cadencé à 2,9 GHz durant des tests qui l'ont fait passer à l'épreuve Cinebench R20. En single-core, ses 689 points lui permettent de déborder un Core i9-11950H de 12% et un Ryzen 9 5900HX de 21 %.

En multi-core, les choses sont encore plus éloquentes. Là, il s'offre un score de 7 158 points le plaçant 47 % au-dessus du Ryzen 9 5900HX qui, à sa décharge, ne dispose « que » de 8 cœurs / 16 threads.

Dans le même ordre d'idées, mais sur Cinebench R23 cette fois, le Core i7-12700H a été comparé au récent Apple M1 Max . Intel est à nouveau clairement au-dessus avec un score 49 % supérieur à celui d'Apple.

Reste bien sûr à comparer la performance obtenue à la consommation électrique et au prix, mais comme le sous-entendaient nos tests des CPU « K », Alder Lake semble bien redonner une certaine vigueur à Intel.

Après des années de vaches maigres, Intel semble enfin sur la voie du renouveau. Alimentant rumeurs et bruits de couloirs depuis des mois, la gamme des processeurs Alder Lake est aujourd’hui une réalité. Elle confirme enfin le passage d’Intel sur son « nouveau » processus de gravure en 10 nm rebaptisé il y a peu l’Intel 7. L’occasion de faire oublier les générations Comet Lake et Rocket Lake considérées par beaucoup comme de simples palliatifs pour contrer, tant bien que mal, l’offensive AMD avec des Ryzen diablement efficaces.
Lire la suite

Source : WCCFTech

Voir les 32 commentaires sur le site

Articles récents